Pourquoi acheter une voiture électrique?

- Publicité -

Aujourd’hui, on a choisi de se pencher sur tout ce qui changerait, si les voitures électriques étaient déjà la norme, au lieu des voitures thermiques. On pourrait aussi appeler cet article : quels sont les 10 avantages qu’offriraient les voitures si elles étaient toutes électriques ? Dans le sens où nous avons vocation à lister tous les bénéfices d’une telle situation. C’est parti !

1 — Le rendement énergétique

Pas besoin de carburant, donc plus d’indépendance énergétique envers les pays producteurs de pétrole. L’amélioration du rendement énergétique de la transmission est aussi l’une des qualités premières d’une voiture électrique. Il y a également une meilleure utilisation de l’énergie (pas de consommation, ou très peu, à l’arrêt).

La demande énergétique conduira inévitablement à construire des centrales solaires (ou éoliennes), accélérant ainsi notre production d‘énergies renouvelables. En outre, cette situation favoriserait l’indépendance énergétique, si la station de charge domestique est autonome… 

2 — Pas de pollution là où elles roulent ( ! )

En effet, il n’y aurait plus de pollution liée à la combustion des moteurs automobile en ville, et donc pas de production intempestive de CO2. De nombreux habitants des zones urbaines bénéficieraient ainsi d’une qualité de vie accrue, via la qualité de l’air notamment.

De plus, la présence de davantage de véhicules électriques contribuerait à renforcer le réseau via des stations autonomes, chargées par le solaire par exemple. Ces dernières contribueraient alors au circuit vertueux, rendu possible par l’énergie verte.

3 — Peu de bruit 

La pollution sonore en ville réduite, il sera même exigé de les bruiter à faible vitesse, c’est déjà le cas dans certains pays. Si la pollution sonore est réduite, il faudra sensibiliser les piétons à une attention accrue, lorsqu’ils se déplacent en ville, quand ils traversent notamment. De plus, pas d’odeurs de pots d’échappement avec de tels véhicules. 

4 — Le prix !

En termes de coût de consommation, une voiture électrique revient bien moins chère qu’une voiture thermique, car, à distances parcourues égales, le “plein” d’électricité revient moins cher que le plein d’essence. La technologie des batteries évolue très vite, tandis que la technologie des moteurs thermiques piétine, le prix des batteries devrait donc baisser. A terme, une voiture électrique devrait systématiquement coûter moins cher à fabriquer qu’une voiture thermique. 

5 — Entretien limité 

Un autre avantage de la voiture électrique : moins de pièces en mouvement, donc plus de fiabilité. Effectivement, à l’usage, on note un moindre besoin en entretien courant. Les pannes sont réduites et plus simples à réparer. L’entretien coûte moins cher à terme et la durée de vie est plus longue que pour une voiture thermique : un vrai plus ! 

Attention : les batteries doivent être régulées en température, donc il faut un circuit de refroidissement !

6 — L’ensemble de la motorisation est moins encombrant, dans le cas de l’hydrogène. 

La voiture électrique peut être alimentée par des batteries, mais également par des piles à combustible (hydrogène). On gagne donc en masse inerte, la plaie de la consommation, donc de la pollution.

A l’inverse, l’espace intérieur est plus grand pour les vraies plateformes EV. On valide pour les familles nombreuses ou les automobilistes ayant besoin d’espace. 

Et niveau conduite, les voitures électriques sont tellement plus agréables !

7 — Moins d’effet de serre … si l’électricité est “verte”. 

Ainsi, la pollution sera dans l’idéal émise et maîtrisée dans des centres de production en province. Il faut cependant penser à prévoir un plan de développement conséquent de l’électricité verte pour accomplir cet objectif.

En attendant, il faudrait que davantage de citoyens soient convaincus du bien fondé de l’électricité, via le développement des éoliennes ou du photovoltaïque, par exemple. 

8 — A terme, ce seront les seules autorisées dans certaines villes.

Cela permettra également d’avoir un parc automobile plus récent : plus que des voitures neuves sur les routes, aucune n’aurait plus de 10 ans. 

A noter : la durée de vie d’une batterie modulo le coût d’une batterie neuve.

9 — Par conséquent, bientôt les plus faciles à revendre.

10 — La classe !

Les design des EV sont, pour certains, à tomber à la renverse… Et même si ce n‘est pas primordial, la voiture électrique se prête idéalement à la mise en place de voitures autonomes.

Il est certain que son principal avantage réside dans la numérisation de la commande de la motorisation qu’on peut appeler désormais “motorisation numérique” donnant des perspectives d’avenir en termes d’optimisation et d’évolution “infinies”. (Temps de réponse, type de conduite programmable, aide à la conduite, etc …et d’autres à imaginer !)

Quelques nuances à apporter au discours… 

Sachant que ces voitures consomment de l’énergie, celle-ci doit bien venir de quelque part : on fabrique de l’électricité à 90% avec des énergies fossiles ou des générateurs nucléaires. Comme il y a environ un milliard de véhicules automobiles dans le monde, la production d’électricité devrait être multipliée (probablement au moins par quatre).

Bien sûr, on pourrait développer des sources ‘moins polluantes’, mais elles ont chacune leurs propres limites.

En outre, on ne sait pas encore stocker de larges quantités d’électricité ; il faut donc la produire quasiment au fur et à mesure. Et pas de soleil, pas de vent, pas de production avec les énergies vertes…

Ces dernières ne le sont d’ailleurs pas vraiment : les éoliennes demandent des terres rares (qu’il faut bien extraire industriellement), perdent du lubrifiant, génèrent des infrasons, etc. Leur rendement n’est pas non plus des plus effectif… 

Enfin, le moteur électrique n’aurait que des avantages si les batteries étaient propres, c’est-à-dire à l’hydrogène (pile à combustible). Il faudrait donc lancer des centres de recherche et développement concernant la production et le stockage du dihydrogène.

Or, pour produire de l’H2, il faut de l’électricité pour électrolyser de l’eau et la production d’énergie verte est (comme nous l’avons vu) très limitée par rapport aux besoins. 

Si les avantages de la voiture électrique en tant que norme sont nombreux, nous les avons listés, le débat reste ouvert… 

Daniel Ortelli
Auteur de livres de sport, Influenceur, Traducteur, Développeur du Ice Cross & de Tesla Magazine, ex-Reporter F1, Fan de foot, golf, etc. Je roule en Renault Zoé

Comments

  1. Bonjour, il y a beaucoup de vrai dans l’article mais pourquoi mélangé l’énergie provenant du nucléaire et celle provenant du fossile? Le plus gros problème que l’on ait actuellement est l’effet de serre, donc le fossile. Le nucléaire est beaucoup moins impactant sur le climat. ( voir les vidéos du réveilleur sur YouTube)

  2. Proprio d’une tesla m3 sr je peux rajouter

    Consommation en veille, comme si une thermique perdait des litres de mazout pendant la nuit
    Impossibilite de compter sur les bornes publiques qui sont toujours en panne (Lille v2)

    Mais pour tout le reste quel bonheur

  3. Faites moi une voiture électrique avec au moins 800km d’autonomie, une recharge à 80% en moins de 10 mn et autant de stations de recharge que de stations services et je signe de suite, car la conduite est d’un agrément sans pareil.Com

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

GUIDES ACHAT

Publicité