AccueilLifestyleRéévaluation des chèques énergie en 2023

Réévaluation des chèques énergie en 2023

En raison de l’augmentation spectaculaire du coût de l’énergie, l’association de consommateurs CLCV estime que les nombreuses aides régulières et extraordinaires dont bénéficient actuellement les ménages sont insuffisantes. Pour cette raison, il est prévu de tripler le coût du chèque énergie, avec un plafond de 600 euros. La demande a été transmise à Bercy.

C’est la demande que la CLCV a adressé au ministre de l’Économie et des Finances, Bruno Le Maire, lundi 14 novembre. Elle indique que le chèque énergie pour 2023 doit être augmenté jusqu’à 600 euros, en fonction des revenus et que la population concernée par ce dispositif doit être élargie. Ce n’est pas au chèque exceptionnel qui est prévu pour fin décembre, au chèque fioul qui est prévu pour le mois de novembre, ni à la potentielle prime de chauffage au bois que l’association de consommateurs fait ici référence lorsqu’elle parle du chèque énergie 2023. Il s’agit de l’aide annuelle et typique qui est versée au printemps.

Le chèque énergie, une prime pour Noël… Liste et calendrier des aides disponibles jusqu’à la fin 2022 afin de vous y retrouver

La date d’avril 2023 a été retenue pour le bilan énergétique annuel et habituel. Le montant de l’aide pourra aller de 48 euros à 277 euros en fonction du revenu fiscal de référence (RFR) de votre logement et du nombre de personnes qui y vivent.

Un montant insuffisant par rapport à la CLCV : « Non, un contrôle énergétique annuel qui coûte 48 euros ne permettra pas à une personne ayant un salaire mensuel de 900 euros de payer sa facture de chauffage. C’est le cas d’une personne vivant seule. Non, un ménage monoparental avec deux enfants et un revenu de 840 euros par mois ne pourra pas couvrir sa facture de chauffage avec une somme de 276 euros sur une année. Le coût annuel du chauffage d’un logement se situe actuellement entre 1200 et 2000 euros, et ce montant devrait augmenter de 15% en 2023. »

Ne manquez pas!  Énergie : Rendement en hausse des nouveaux panneaux solaires

La CLCV prend acte des mesures extraordinaires prises par le gouvernement en 2022 mais y voit la preuve de la grande précarité financière de quarante pour cent de la population en France : Selon la CLCV, de nombreux consommateurs sont contraints de choisir entre manger et se chauffer. Certaines personnes dont le salaire est inférieur à 2 000 euros par mois consacrent 60 % de leur budget aux dépenses de première nécessité (logement, transport, électricité) et ne peuvent donc pas suivre l’augmentation de 15 à 20 % des prix alimentaires.

D’où la nécessité pour l’association de consommateurs d’augmenter également ce chèque annuel et habituel afin d’aider les foyers à payer leurs dépenses de chauffage. En conséquence, la CLCV demande à Bruno Le Maire d’augmenter le montant maximal de l’aide dont bénéficient les personnes aux revenus les plus faibles. Message envoyé…

Une banque en ligne vous donnera jusqu’à cent cinquante euros pour ouvrir un compte chez elle.

L’assemblée nationale adopte des mesures supplémentaires contre l’inflation.

La nouvelle législation prévoit un financement supplémentaire pour les améliorations écologiques des habitations et l’utilisation du bois comme source de combustible pour les ménages. Le Sénat mènera bientôt une enquête sur cette question.

Un chèque énergie d’un montant de 100 à 200 euros sera accordé aux ménages aux revenus les plus faibles, et 230 millions d’euros seront alloués aux foyers chauffés au bois. Ce ne sont là que deux des mesures anti-inflationnistes qui ont été approuvées par l’Assemblée nationale.

Dans la nuit du mardi 8 novembre, les députés ont mis la dernière main au budget 2022 (au mercredi 9).

Ne manquez pas!  Test du Hisense 65U8QF, un excellent rapport qualité/prix comme toujours pour Hisense

Gabriel Attal, ministre des Comptes publics, a déclaré : « Le texte a été notablement enrichi. » Suite à cette décision, l’Assemblée nationale a adopté des mesures essentielles pour continuer à protéger la vie des Français dans leurs activités quotidiennes.

Il s’agit du deuxième amendement au budget qui a été proposé cette année, et son objectif est de contribuer à fournir une aide financière aux organisations publiques et aux ménages privés face à la hausse des prix de l’énergie et du carburant.

Les mesures exceptionnelles sont les suivantes :

  • L’octroi aux ménages aux revenus les plus faibles d’un chèque pour les coûts énergétiques allant de 100 à 200 dollars et coûtant au total 1,5 milliard de dollars.
  • Aide aux agriculteurs
  • 230 millions d’euros seront accordés aux familles qui se chauffent au bois (qu’il s’agisse de granulés ou de bûches)
  • 40 millions d’euros consacrés à l’aide alimentaire
  • Pour aider à la réévaluation de la rémunération des employés des centres de soins municipaux, un montant de 8 millions d’euros a été alloué.
  • Un financement supplémentaire de 29 millions d’euros a été débloqué pour le programme de restauration écologique MaPrimeRénov.
  • En 2023, toutes les restrictions relatives à la rénovation écologique des habitations seront levées, y compris les contraintes et les critères.
  • Aide à la presse d’un montant de 5 millions d’euros pour faire face à l’augmentation constante du coût du papier.

Le texte a été approuvé en toute première lecture avec 181 voix pour et 137 voix contre, et l’administration n’a pas eu à utiliser le controversé article 49.3 pour y parvenir.

Au cours du mois dernier, le Premier ministre Élisabeth Borne a utilisé le mécanisme politique à plusieurs reprises afin de faire adopter ses projets de budget et de loi sur la sécurité sociale. Après consultation du Conseil des ministres, ce mécanisme donne au Premier ministre le pouvoir de promulguer unilatéralement toute mesure portant sur des questions relatives aux finances ou à la sécurité sociale (Cabinet).

Ne manquez pas!  Les appart’hôtels plébiscités par les adeptes du télétravail

On l’appelle aussi « l’option nucléaire », car elle risque d’entraîner la chute du gouvernement si elle est suivie d’un vote de « défiance ».

Estimant que leurs préoccupations avaient été prises en compte et que leurs propositions d’ajustement avaient été intégrées, les députés représentant les partis d’opposition Les Républicains et Socialistes ont choisi de ne pas participer au vote qui a eu lieu hier soir.

Le projet de loi sera débattu au Sénat à partir de maintenant.

FAQ TESLA MAG

Quel montant pour le chèque énergie en 2023

Il était indiqué dans le budget 2023 que les consommateurs résidentiels d’électricité recevraient un crédit de 600 euros pour les aider à réduire leur facture d’électricité mensuelle.

Vous souhaitez prendre le contrôle sur votre consommation énergétique ?

Notre service est gratuit et réservé en priorité à nos lecteurs. Pour Maison, Entreprises et Propriétaires fonciers. Dans toute l'Europe. Réseau Solar Direct garanti sans commissions.
  • en KW
  • en m2

Rédaction Tesla Mag
La rédaction Tesla Mag est tournée vers le futur. Nous nous attachons à présenter les prochaines innovations et une actualité structurée sur les nouvelles mobilités. N'hésitez pas à nous contacter ou à commenter pour poursuivre la conversation.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

- Publicité -

Rejoignez la révolution !

- Publicité -