Du 21 au 25 mai 2023, nous avons eu l’immense plaisir d’être invités au Shell Eco-marathon. Cette compétition historique, qui se tenait sur le mythique circuit Paul Armagnac de Nogaro, rassemble depuis des années des grandes écoles d’ingénieur du monde entier. Cet événement unique offre aux étudiants l’opportunité de travailler sur des prototypes automobiles conçus pour être le plus économes possible en énergie.

Lors de notre participation, nous avons eu le plaisir de rencontrer des équipes d’étudiants avant, pendant et après les courses. Nous avons également pu échanger avec les organisateurs de l’évènement et constater leur engagement sincère en faveur de la transition énergétique. Pour notre part, en tant que Tesla Magazine, nous étions ravis de constater l’effervescence autour du sujet de l’électrification et la grande ouverture d’esprit des étudiants.

Une compétition diversifiée et ouverte à l’innovation

Le Shell Eco-marathon n’est pas une compétition mono-technologie. Les équipes étudiantes sont libres d’explorer différents modes de propulsion pour leurs prototypes, incluant des technologies électriques, à hydrogène et thermiques. Mais la principale contrainte, et non des moindres, reste de concevoir un véhicule le plus économe possible en énergie.

Selon une information rapportée par Ouest France, trois équipes du lycée la Joliverie, à savoir les équipes Microjoule 5, Polyjoule et Cityjoule, ont décroché la première place lors de la compétition internationale du Shell Eco Marathon Europe, qui s’est tenu du 20 au 25 mai sur le circuit Paul-Armagnac de Nogaro dans le Gers.

Lire également :  Autopilot Tesla : Les tarifs augmentent

Shell, une marque engagée

Le Shell Eco-marathon est organisé par le groupe Shell, une marque qui se positionne comme un leader mondial dans le domaine de l’énergie. Les résultats financiers de Shell sont deux fois plus élevés que ceux de Total Énergie, ce qui illustre une capacité pour opérer une transition énergétique à grande échelle.

Mais le groupe ne s’arrête pas là. En effet, le Shell Eco-marathon est aussi un véritable terrain de jeu pour les médias. Nous avons eu la chance de participer à une course entre médias, où Tesla Magazine s’est distingué en arrivant deuxième devant , Jean-Christophe Gignac, l’influenceur star de « La Chaîne EV ». Malgré une vitesse un peu trop élevée qui nous a empêché d’atteindre la première place, cette course était une expérience unique que nous avons hâte de réitérer.

Shell Eco-marathon : une expérience unique et exigeante

Le Shell Eco-marathon n’est pas une compétition ordinaire. Il s’agit d’une course exigeante qui répond aux normes des courses automobiles classiques. Chaque participant doit lire plus de 200 pages de règles éditées par Shell avant de pouvoir participer à la compétition.

C’est cette rigueur qui fait de ce marathon un véritable apprentissage pour les étudiants. Ils ne se contentent pas de concevoir un prototype, ils s’immergent également dans l’atmosphère compétitive et réglementée des courses automobiles. C’est là toute la richesse de cette expérience, qui allie passion automobile, ingénierie de pointe et engagement pour l’environnement.

Un rendez-vous à ne pas manquer

Le Shell Eco-marathon est un événement à ne pas manquer pour tous les passionnés de l’automobile et de l’ingénierie. Nous sommes impatients de participer à nouveau à cet évènement et de voir les innovations que les équipes d’étudiants apporteront à la prochaine édition. Nul doute que le Shell Eco-marathon continuera de stimuler l’ingéniosité et la créativité des étudiants tout en favorisant une transition énergétique responsable.

Lire également :  Le Groupe Volkswagen souhaite déployer son propre réseau de recharge

A lire également

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *