BYD, connu mondialement pour ses batteries et ses voitures électriques, est une entreprise aux multiples facettes dont certaines restent méconnues du grand public. Outre ses activités principales, BYD a élargi son portefeuille dans des domaines surprenants, allant de la sous-traitance pour l’assemblage d’iPhone jusqu’à la construction navale. Cet article explore ces dimensions inattendues de BYD, révélant une stratégie d’entreprise complexe et dynamique.

Sous-traitance d’Assemblage pour Huawei

En 2019, suite aux sanctions américaines contre Huawei, BYD a saisi une opportunité en constituant une équipe dédiée à l’assemblage d’iPhone pour Huawei. Ce pivot stratégique est intervenu après le retrait de Foxconn, principal assembleur Taïwanais pour Huawei. Actuellement, avec les tensions croissantes entre la Chine continentale et Taïwan et les plans d’Apple de réduire sa dépendance à la Chine, BYD est en position idéale pour élargir ses activités dans ce secteur.

Développement de Semi-conducteurs pour Véhicules Électriques

Face à la domination étrangère dans le domaine des semi-conducteurs automobiles, BYD a lancé en 2014 le développement de ses propres IGBT, un composant crucial pour les systèmes de gestion de batterie (BMS) des véhicules électriques. En 2023, BYD a conquis 35% du marché chinois des semi-conducteurs pour BMS, devenant un concurrent majeur d’Infineon.

Investissement dans le Transport Maritime de Voitures

En 2022, BYD a pris une décision audacieuse en entrant dans le secteur du transport maritime de voitures, traditionnellement dominé par des entreprises européennes, japonaises et coréennes. L’entreprise a commandé six bateaux d’une capacité de 7 500 voitures chacun, avec une option pour deux bateaux supplémentaires, représentant un investissement de 700 millions d’euros. Cette initiative vise à réduire les coûts de transport vers l’Europe, le Moyen-Orient, l’Afrique et l’Amérique du Sud, où l’obtention d’espaces pour l’expédition de véhicules est coûteuse et complexe. En contrôlant son propre réseau de transport maritime, BYD peut non seulement réduire les coûts, mais aussi potentiellement influencer le marché de l’exportation automobile chinois.

Lire également :  Elon Musk prévoit de dépasser la marge brute de Porsche

Implications Stratégiques et Concurrentielles

L’entrée de BYD dans le transport maritime n’est pas seulement une question de logistique; elle représente une manœuvre stratégique dans un marché de plus en plus compétitif. Avec l’appui de l’État chinois et la forte compétitivité de l’industrie navale chinoise, BYD pourrait exercer une influence considérable sur l’exportation de voitures chinoises. Cette décision a déjà suscité une réaction de la part de SAIC, la maison mère de MG, qui a commandé deux bateaux de transport, signalant le début d’une nouvelle rivalité entre ces géants de l’automobile.

Conclusion

BYD, loin de se limiter à la fabrication de batteries et de voitures électriques, démontre une capacité remarquable à diversifier ses activités et à s’adapter aux opportunités de marché. Que ce soit dans l’électronique, la fabrication de semi-conducteurs ou le transport maritime, BYD ne cesse d’innover et de défier les normes établies. Ces initiatives variées ne sont pas seulement un témoignage de la flexibilité de BYD, mais elles reflètent aussi les dynamiques changeantes du marché mondial, où les entreprises chinoises jouent un rôle de plus en plus prépondérant.

Rejoignez dès maintenant le Club Tesla Mag gratuitement et participez activement à la révolution électrique. Vous cherchez un installateur de borne ou de panneaux solaires ? Référencez votre société et répondez à la demande de nos lecteurs. Besoin d'une stratégie de communication ? Choisissez la régie Tesla Mag.

Une question ? Nous contacter

A lire également

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *