Comment passer une incroyable journée au Muséum National d’histoire naturelle?

Au carrefour des sciences de la Terre, de la vie et de l’Homme, le Muséum se consacre quotidiennement, et ce, depuis près de 400 ans, à la nature et à ses relations avec l’espèce humaine. Riche de son histoire, au cœur de l’actualité, ce muséum travaille aussi pour l’avenir…

Un seul jour ne suffit pas à découvrir tous les trésors du Muséum national d’histoire naturelle, du Jardin des Plantes à la Grande galerie de l’évolution, en passant par celles dédiées à la paléontologie ou à la minéralogie.

Présentation du Muséum d’Histoire Naturelle : 

1 – Cinq missions pour connaître et préserver la nature

La prise de conscience environnementale et la sauvegarde de la planète sont au cœur des débats contemporains. Engagé sur ces questions, le Muséum occupe une position de référence grâce à des missions variées : la recherche fondamentale et appliquée, la conservation et l’enrichissement des collections, l’enseignement, l’expertise et la diffusion des connaissances. Il a également pour mission de partager ses savoirs, avec un objectif clair : rendre les connaissances sur la nature accessibles à tous et sensibiliser le plus grand nombre à la protection de notre planète.

2 – Treize sites en France

Une des particularités du Muséum est de répartir son activité sur 13 sites dans toute la France. Son cœur historique est situé à Paris, au Jardin des Plantes, qui accueille des laboratoires, des galeries d’exposition, une ménagerie ou des lieux d’enseignement. Citons également deux autres lieux parisiens incontournables, le Parc Zoologique de Paris et le Musée de l’Homme.

Mais il reste encore à découvrir dans tout l’Hexagone deux stations marines, un arboretum, un parc zoologique, des jardins botaniques, un chantier de fouilles préhistoriques, des laboratoires… Le Muséum national d’histoire naturelle est l’un des plus importants au monde.

3 – Un peu d’histoire

Cette institution historique a été créée en 1635. A l’origine jardin royal à vocation médicinale et lieu d’enseignement, elle est devenue Muséum d’Histoire naturelle en 1793. Depuis quatre siècles, elle est à la source de découvertes scientifiques majeures en sciences naturelles.

Elle s’est développée au fil du temps grâce à de grands esprits. Buffon au XVIIIe siècle, Daubenton, Lamarck, Geoffroy Saint-Hilaire ou encore Cuvier au XIXe siècle ont dispensé un enseignement hors pair, enrichi et étudié les collections et ont eu à cœur de transmettre leurs savoirs au public.

Le Muséum en quelques chiffres-clés :

  • 5 activités : la recherche fondamentale et appliquée ; l’expertise, la valorisation ; l’enrichissement, la conservation et la mise à disposition des collections et des données issues du patrimoine naturel et culturel ; la formation dont l’enseignement ; l’action éducative et la diffusion de la culture scientifique et technique à l’intention de tous les publics.
  • 2 200 personnes, dont environ 500 chercheurs
  • 67 millions de spécimens dans les collections
  • 390 étudiants master et école doctorale
  • Plus de 3,2 millions de visiteurs par an, sur l’ensemble des sites payants
  • 13 sites en France, dont 3 à Paris : le Jardin des Plantes, le Musée de l’Homme, le Parc zoologique de Paris

Petite présentation en vidéo :

 

Le Muséum d’Histoire Naturelle : un voyage dans l’histoire des espèces  

1 – Des milliers de spécimens naturalisés 

Photo du calmar géant naturalisé, situé à l'entrée de la Grande Galerie de l’Évolution, au Muséum d'Histoire Naturelle.
Wheke, le calmar géant, à l’entrée de la Grande Galerie de l’Évolution (source : mnhn.fr)

Dans la partie nord du Jardin des plantes, la Grande galerie de l’évolution promet un voyage dans l’espace et le temps. Quelque 7 000 spécimens naturalisés montrent l’évolution de la vie : après avoir salué Wheke, le calmar géant (un exemplaire unique au monde), il sera temps d’admirer l’éléphant conduisant la caravane africaine ou de se familiariser avec les récifs coralliens et les forêts tropicales. 

Photo du Muséum d'Histoire Naturelle : détail de la Grande Galerie de l'Evolution, avec l'éléphant, les hippopotames et les girafes naturalisés.
La Grande Galerie de l’Évolution (source : mnhn.fr)

2 – Un espace familial

Tout y est aussi prévu pour une balade en famille, grâce à la galerie des enfants, que les 6-12 ans peuvent visiter librement, ou lors d’ateliers nature. La Galerie des Enfants a été créé dans ce but : permettre aux plus gens d’acquérir des connaissances fondamentales sur la nature et son histoire. 

3 – La Galerie d’anatomie comparée et de paléontologie

Photo de la Galerie de paléontologie et d'anatomie comparée, au Muséum d'Histoire Naturelle, présentant des squelettes de dinosaures.

La compréhension des espèces passe aussi par la Galerie d’anatomie comparée et de paléontologie, qui rassemble 650 squelettes de vertébrés, dont celui d’un rorqual de 20 mètres de long ! De l’espace sont venues des météorites martiennes et elles sont présentées à la Galerie de minéralogie et de zoologie qui présente l’une des collections les plus prestigieuses et les plus anciennes du monde.

Muséum National d'Histoire Naturelle : photo de la Galerie de Paléontologie et d'Anatomie Comparée, avec les squelettes de cétacés.
Galerie de Paléontologie et d’Anatomie comparée : les cétacés (source : mnhn.fr)

Bon alors, qu’est-ce qu’on en pense ?

Points positifs :

  • La grande galerie est splendide 
  • Accès pensé pour les enfants 
  • Une ambiance qui favorise l’expérience 

Points négatifs : 

  • Trop peu de personnel 
  • Peu d’informations à l’achat des billets sur l’ensemble des musées 
  • Peu d’éléments interactifs pour comprendre 

Muséum d’Histoire Naturelle : des nouveautés à ne pas louper 

En se baladant sur le site, vous pouvez accéder à toutes les informations dont vous avez besoin. 

1 – La nouveauté de la rentrée 

Le podcast « Pour que nature vive » lance sa troisième saison le 2 septembre, face au succès des précédents épisodes. 

A l’occasion du congrès mondial de la nature qui se tient à Marseille du 3 au 11 septembre prochain, le Muséum national d’histoire naturelle met en ligne les six nouveaux épisodes du podcast. Lancées en pleine pandémie de Covid-19, les deux premières saisons composées de 12 épisodes, ont connu un vif succès avec près de 200 000 écoutes reflétant l’intérêt du public pour les sujets environnementaux. 

« Pour que nature vive » s’inscrit aujourd’hui parmi les programmes incontournables sur la connaissance de la biodiversité. Exceptionnellement pour ce congrès, l’intégralité des épisodes sont mis en ligne simultanément sur l’ensemble des plateformes d’écoute. 

2 – En cours 

Du 3 au 11 septembre, le Muséum participe à l’évènement phare sur le thème de la biodiversité. 

Membre officiel de l’International Union for Conservation of Nature (Union Internationale pour la conservation de la nature – UICN), le Muséum est présent à tous les niveaux du Congrès mondial de la Nature : lors de « l’Assemblée des membres » où sont présentées et votées les motions essentielles pour l’avancement des politiques de préservation de la biodiversité et lors du « Forum » ouvert aux congressistes où les scientifiques feront plusieurs interventions sur des thématiques allant de la pollution lumineuse à l’anthropologie dans le débat nature/culture. 

Par ailleurs, le Muséum s’impliquera pleinement dans la programmation de « l’Exposition » ouverte à tous comme dans celle des « Espaces Générations Natures » proposée au grand public, notamment à travers la mise en place d’un « Dôme de la Biodiversité » en partenariat avec cinq organismes scientifiques.

3 – A venir 

Du 23/10/2021 au 04/07/2022, découvrez l’exposition-événement L’Odyssée Sensorielle dans la grande galerie de l’évolution. Préparez vous au décollage !

De l’Équateur au Grand Nord, « L’Odyssée sensorielle » vous invite à faire un grand voyage à la rencontre des des milieux naturels et des espèces qui peuplent notre planète. L’installation allie des projections en très haute définition (tournage en 8K) sur des écrans géants à la diffusion de sons et odeurs spatialisés pour une déambulation au cœur d’une succession d’écosystèmes et d’espèces, dans un jeu d’échelle de taille et de temps. 

Pas moins de huit milieux naturels sont à découvrir ! Sillonnez les airs et les mers, traversez les lacs salés de la savane africaine jusqu’au cercle arctique, en passant par la canopée de la forêt tropicale, les profondeurs du sol et les récifs coralliens. Lors de ce périple, vous croiserez de nombreuses espèces végétales, animales, bactériennes ou fongiques… 

Visuel du Muséum d'Histoire Naturelle présentant l'Odyssée Sensorielle, entre couleurs, odeurs et sons.


Et concernant les prix ? 

1 – La billetterie 

On vous invite à vous renseigner directement sur le site : Billetterie | Muséum national d’Histoire naturelle (mnhn.fr). En effet, selon les établissements que vous souhaitez visiter, le prix des billets ne sera pas le même. Tarifs réduits pour les enfants et les étudiants, bien sûr !

2 – Profiter du nouveau pass annuel Muséum 

Depuis juillet 2021, ce pass permet de découvrir 8 sites, des galeries au musée, zoos et jardins du Muséum, en illimité !

3 – Les galeries et musée : 

  • Grande Galerie de l’Évolution*, collection permanente
  • Galerie de Géologie et de Minéralogie*
  • Galerie de Paléontologie et d’Anatomie comparée*
  • Musée de l’Homme, collection permanente

4 – Les zoos : 

  • Parc zoologique de Paris
  • Ménagerie, le zoo du Jardin des Plantes

5 – Les serres et jardins : 

  • Grandes serres*
  • Arboretum de Versailles-Chèvreloup

Le Pass annuel Muséum, ce sont aussi des avantages qui vous sont réservés toute l’année. Il est disponible sur la billetterie en ligne, aux caisses du Jardin des Plantes et de l’Arboretum de Versailles-Chèvreloup.

Plein tarif : 60 €

Tarif réduit : 30 € (jeune âgé de 3 à 12 ans sur présentation d’un justificatif en cours de validité)

Forfait tribu : 150 € (valable pour 2 adultes de plus de 25 ans révolus et 2 jeunes de 3 à 25 ans révolus sur présentation de justificatifs ou de pièces d’identité avec photo)

Alors, vous attendez quoi ? 

Commentaires

  1. très intéressant . mais si typiquement parisien! 13 sites en France! oui mais jamais listés . merci de corriger ce manque évident d’information et de respect pour les non parisiens . plus nombreux que les parisiens, le saviez vous?

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A ne pas manquer !

Publicité