Voiture électrique

Bonjour à tous et bienvenue sur Tesla Mag. Aujourd’hui, nous abordons un sujet peu discuté par les propriétaires et les marques de voitures électriques : l’envers du décor de la recharge électrique à domicile. Nous avons recueilli le témoignage de Xavier, propriétaire d’un véhicule électrique, qui partage avec nous ses découvertes surprenantes.

Témoignage de Xavier : Les Coulisses de la Recharge Électrique

Bonjour à tous, je m’appelle Xavier et je suis propriétaire d’un véhicule électrique depuis maintenant deux ans. J’ai récemment découvert des aspects de la recharge à domicile qui méritent d’être partagés.

Vous souhaitez un devis pour l’installation d’une borne ou d’une station de recharge ?

Les Débuts : Installation et Surveillance

Pour mieux comprendre ma consommation électrique, j’ai installé une prise EV Energy de chez Elgado. Cette prise me permet de surveiller en temps réel la recharge de ma voiture et de recueillir des données précises sur la tension et l’ampérage.

Lire également :  Analyse Critique de la Vidéo : "La Voiture Électrique Aggrave la Pollution : Preuves Irréfutables!"

La procédure est simple : il suffit de brancher la prise Elgado au chargeur, de la connecter au mur et de lancer la recharge. Après 16 heures et 18 minutes, ma voiture affichait une charge à 100%, ajoutant ainsi 33 kWh à la batterie selon l’ordinateur de bord. Cependant, cette mesure n’est pas assez précise pour déterminer s’il s’agit de 33,00 ou 33,99 kWh.

La Réalité : Une Consommation Supérieure à ce qui avait été Prévue

En consultant l’application EV Energy, j’ai découvert que la prise avait calculé une consommation réelle de 37,63 kWh. Cela représente une différence de 10,71% par rapport aux données de la voiture, soit une surconsommation de 3,64 kWh répartie sur toute la durée de la charge. Cette surconsommation correspond à une augmentation de 223 watts par heure pour le chargeur domestique.

Conséquences Économiques et Écologiques

Cette surconsommation a un impact direct sur mes coûts de recharge. Pour cette session, ma facture est passée de 9,52€ à 10,54€. Sur une distance de 100 km, cela se traduit par une augmentation de 57 centimes. Pour moi, cela représente un coût supplémentaire non négligeable sur l’année.

J’avais déjà observé ce phénomène avec ma précédente voiture électrique, une BMW i3, où j’avais noté une surconsommation de 16,59%. Cette expérience m’a appris que cette surconsommation est fréquente, mais rarement discutée.

Impact sur les Bornes de Recharge Publiques

Le problème est similaire, voire aggravé, sur les bornes de recharge publiques. Par exemple, lors d’un voyage dans le sud de la France, en utilisant des équipements énergivores pendant la recharge, j’ai constaté une surconsommation encore plus importante. Sur une borne publique, où le kWh est plus cher qu’à domicile, ce coût supplémentaire devient significatif.

Lire également :  La Tesla Model 3 numéro 1 en France au premier trimestre

Appel à la Transparence

Je pense qu’il est crucial d’inclure ces surcoûts dans les calculs de rentabilité des véhicules électriques. Les constructeurs devraient intégrer ce surplus dans les consommations affichées pour une meilleure transparence. Par exemple, si une voiture consomme 20 kWh/100 km, il serait plus honnête d’annoncer une consommation de 22 kWh/100 km, en tenant compte des pertes de recharge.

Conclusion

Je vous remercie d’avoir pris le temps de lire mon témoignage. J’espère que mon expérience pourra aider d’autres propriétaires de véhicules électriques à mieux comprendre leur consommation réelle et à planifier plus précisément leurs coûts. N’hésitez pas à partager cet article et à sensibiliser votre entourage. Ensemble, nous pouvons promouvoir une utilisation plus transparente et efficace des véhicules électriques.


Publications similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *