La réaction à la volonté d’Elon Musk de protéger la liberté d’expression est inquiétante

Rejoignez la révolution électrique!

Tesla Mag est une agora pour promouvoir le véhicule électrique, les innovations, et tout ce qui peut profondément changer nos sociétés. Nous apprécions la révolution électrique, car elle se fait pour le meilleur. Elon Musk est désormais propriétaire de Twitter et je partage complètement le point de vue de Johnna Crider, une consœur dans le nouveau monde des médias, qui travaille principalement pour CleanTechnica. Avec son accord, voici ses réflexions, que je partage pour l’essentiel.

La réaction à la volonté d’Elon Musk d’acheter Twitter, d’ouvrir son algorithme et de protéger la liberté d’expression est étrangement troublante.

Avant de vous expliquer pourquoi je suis de cet avis, je voudrais me concentrer sur les raisons pour lesquelles le patron de Tesla veut acheter Twitter, le problème qu’il considère comme digne d’être résolu, la réaction de Twitter, des médias et l’indignation fabriquée – et pourquoi ce problème est déconcertant.

Pourquoi Elon veut-il acheter Twitter, exactement ?

Elon Musk a partagé beaucoup de détails lors de son interview TED Talks avec Chris Anderson. Anderson a demandé à Musk pourquoi il avait fait l’offre d’acheter Twitter. Elon a répondu :

« Eh bien, je pense qu’il est très important qu’il y ait une arène inclusive pour la liberté d’expression ».
« Twitter est devenu une sorte de place publique de facto. Il est vraiment important que les gens aient à la fois la réalité et la perception qu’ils peuvent s’exprimer librement dans les limites de la loi. »
« L’une des choses que je crois que Twitter devrait faire est d’ouvrir l’algorithme et d’apporter des changements aux tweets des gens, s’ils sont mis en valeur ou non, cette action devrait être rendue apparente afin que tout le monde puisse voir qu’une action a été prise. Il n’y a aucune sorte de manipulation en coulisses, que ce soit au niveau algorithmique ou manuel. »

Elon Musk

En d’autres termes, si Twitter fait la promotion d’un tweet ou cache vos tweets, tout le monde peut voir les actions que Twitter entreprend pour y parvenir. Les utilisateurs pourraient ainsi voir dans les coulisses comment Twitter procède au shadowbanning et utilise son algorithme pour supprimer ou amplifier les voix.

Lorsqu’on lui a demandé pourquoi il voulait le faire, Elon a souligné l’importance de Twitter en tant que fonction de la démocratie et de la liberté d’expression.

« C’est important pour le fonctionnement de la démocratie. C’est important pour le fonctionnement des États-Unis en tant que pays libre et de nombreux autres pays, et en fait pour aider la liberté dans le monde plus largement qu’aux États-Unis. Je pense que le risque civilisationnel est diminué plus nous pouvons augmenter la confiance de Twitter en tant que plateforme publique. »

Elon Musk

La réponse de Twitter

La réponse de Twitter est une « pilule empoisonnée » et, d’après ce que j’ai vu, l’amplification de l’indignation fabriquée et de la description d’Elon Musk comme un super-méchant.

Le 14 avril, le prince saoudien Al Waleed bin Talal Al Saud a indiqué sur son compte Twitter qu’il rejetait l’offre d’Elon Musk de racheter Twitter. Ce à quoi Elon Musk a répondu par deux questions :

Quelle part de Twitter le Royaume possède-t-il, directement et indirectement ?
Quelle est l’opinion du Royaume sur la liberté d’expression journalistique ?

Le fait que des membres de la famille royale d’Arabie saoudite possèdent Twitter est un sujet que les médias, en tant qu’industrie, et les têtes parlantes refusent d’aborder.

Si vous n’êtes pas familier avec la censure en Arabie saoudite ou la façon dont ils tuent les journalistes, je vous suggère de faire quelques recherches. Ici et ici sont deux excellents points de départ.

Pourquoi Twitter se bat-il si durement contre Elon Musk ?

Il semble bien que Twitter se batte ici contre la liberté d’expression. Pour comprendre pourquoi, il suffit de lire l’interview de l’actuel PDG de Twitter, Parag Agrawal, réalisée en 2020 par la MIT Technology Review.

Dans cette interview, Gideon Lichfield a demandé à M. Agrawal comment Twitter parvient à trouver un équilibre entre la lutte contre la désinformation et la protection de la liberté d’expression, qui est une valeur fondamentale, et le premier amendement, ici aux États-Unis.

M. Agrawal a déclaré :

« Notre rôle n’est pas d’être liés par le premier amendement, mais notre rôle est de servir une conversation publique saine et nos actions reflètent les choses qui, selon nous, mènent à une conversation publique plus saine. Le genre de choses que nous faisons à ce sujet est de nous concentrer moins sur la liberté d’expression que sur la façon dont les temps ont changé. Un des changements que nous voyons aujourd’hui est que la parole est facile sur Internet. La plupart des gens peuvent s’exprimer. Là où notre rôle est particulièrement important, c’est de savoir qui peut être entendu. La denrée rare aujourd’hui est l’attention. Il y a beaucoup de contenu. Il y a beaucoup de tweets, qui ne retiennent pas tous l’attention, mais seulement une partie d’entre eux. Et donc, de plus en plus, notre rôle se déplace vers la façon dont nous recommandons le contenu et c’est une sorte de, c’est, c’est, une lutte que nous travaillons en termes de comment nous assurer que ces systèmes de recommandation que nous construisons, comment nous dirigeons l’attention des gens mène à une conversation publique saine qui est la plus participative. »

Parag Agrawal

Et notez bien la partie où Agrawal dit que le rôle de Twitter est de mettre particulièrement l’accent sur qui peut être entendu et sur ce qu’est la denrée rare. Le système de recommandation que Twitter construit est son algorithme. C’est la façon dont il dirige notre attention vers des sujets et des tweets.

L’indignation fabriquée

Par outrage fabriqué, je fais référence aux innombrables titres, articles et tweets des têtes parlantes qui créent le récit du  » super-méchant Elon Musk « .

Comparons la réaction de Business Insider au rachat du Washington Post par Jeff Bezos en 2013 à l’offre d’Elon Musk pour Twitter en 2022.

Le tweet ci-dessous a été partagé en 2013 lorsque Jeff Bezos d’Amazon a acheté le Washington Post. Vu comment tout le monde déteste les milliardaires, on pourrait penser qu’il y aurait de l’indignation.

Link to Tweet

Lorsque Jeff Bezos a acheté le Washington Post, cela a été salué comme une « transition culturelle fascinante en Amérique ».

Jetez maintenant un coup d’œil à un récent tweet de Business Insider concernant la volonté d’Elon Musk d’acheter Twitter et d’en faire une meilleure plateforme pour la liberté d’expression.

Link to Tweet

La différence est frappante et, en plus de cela, ils ont utilisé une photo d’Elon Musk – probablement tirée d’une vidéo de son discours – et l’ont photoshopée. Le fond jaune le fait ressortir et le logo Twitter dans la cage à oiseaux tenue par Elon envoie un message fort. Le message qu’ils insinuent est qu’Elon veut faire taire vos voix.

Qu’en soutenant la liberté d’expression, Elon veut vous enlever la vôtre.

C’est un récit faux et très trompeur, et c’est tout simplement faux.

Quelque chose que j’ai remarqué

Je suis moi-même un utilisateur de Twitter et je soutiens Elon Musk et ses visions. Et j’ai vu beaucoup de trolls, de bots et même de cyber intimidation sur Twitter.

Un grand nombre de trolls et de robots diffusent des réponses contenant des informations erronées et des mensonges purs et simples : le mythe de la mine de diamants, le mythe de la mine d’émeraudes, le mythe « Elon possède des esclaves africains », etc.

Tous ces mensonges ont été démystifiés un nombre incalculable de fois, mais ils sont toujours aussi répandus, au point de ne pas se limiter à Twitter, mais d’être ancrés dans l’esprit et le cœur des individus.

De la même manière que certains partisans de Trump ont cru que Michelle Obama était un homme nommé Michael, certaines personnes croient qu’Elon Musk possède des esclaves en Afrique et profite de l’industrie du diamant ou de l’émeraude.

Et quand vous présentez des recherches et des preuves factuelles que ce n’est pas le cas, on vous traite de lèche-bottes ou d’autres noms grossiers. Remarque : le fait qu’un groupe de personnes puisse être si facilement manipulé par l’industrie des médias pour faire croire que Mme Obama est un homme ou qu’Elon Musk possède des esclaves africains devrait vous effrayer.

Une chose que j’ai remarquée, c’est que plusieurs de ces comptes de spamming avec de fausses informations ont ces choses en commun :

  • Moins de 100 followers
  • Comptes nouvellement ouverts
  • Spam systématique

Je ne m’en prends pas aux personnes ayant un faible nombre de followers, mais je signale qu’il s’agit très probablement de bots et/ou de fermes à trolls. Et oui, certains de ces comptes sont des comptes réels mais vous pouvez facilement le repérer en observant leurs comportements de tweet.

Ensuite, il y a les escrocs de la crypto-monnaie. Je trouve étrange qu’ils puissent facilement être vérifiés sur Twitter et se faire passer pour Elon Musk ainsi que pour d’autres comptes vérifiés, alors que Twitter est prompt à suspendre une personne ordinaire sans raison. Cela m’est arrivé en 2020 après qu’Elon ait répondu à propos de l’envoi de ventilateurs en Louisiane pendant la pandémie de Covid-19 2020.

C’était un sentiment horrible de perdre mon compte. J’avais l’impression que ma voix était réduite au silence. J’ai dû utiliser mon autre compte, mais c’était quand même difficile. Après plusieurs mois, Twitter a rétabli mon compte et j’ai été vérifiée au printemps suivant.

Elon a raison de protéger la liberté d’expression

Pourquoi les journalistes s’indignent-ils qu’Elon Musk veuille protéger la liberté d’expression, alors qu’ils sont apparemment d’accord pour qu’un prince saoudien soit propriétaire de Twitter ? J’aurais pensé que les journalistes, en général, seraient plus indignés par le meurtre de journalistes en Arabie saoudite et la suppression de la liberté d’expression, et seraient d’accord avec Elon Musk.

C’est un signe inquiétant de notre époque qu’Elon soit vilipendé pour avoir protégé la liberté d’expression. Il est révélateur que Twitter n’a pas encore résolu ses problèmes avec les bots, les escrocs en crypto-monnaie et la manipulation de son algorithme. Et quand quelqu’un qui veut résoudre ces problèmes fait une offre, Twitter émet une pilule empoisonnée.

Au lieu de poser cette question : Pourquoi Twitter lutte-t-il si durement contre la liberté d’expression et ouvre-t-il son algorithme ? les médias grand public font passer Elon Musk pour un super-méchant.

Rédaction Tesla Mag
La rédaction Tesla Mag est tournée vers le futur. Nous nous attachons à présenter les prochaines innovations et une actualité structurée sur les nouvelles mobilités. N'hésitez pas à nous contacter ou à commenter pour poursuivre la conversation.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

- Publicité -
- Publicité -
Actualités du jour

Visite incroyable dans les ateliers d’Apple

Vous êtes curieux comme nos rédacteurs ? Vous êtes fan des produits Apple, admirateurs secrets ou simplement désireux d’en...
- Publicité -