Nikola Tesla Guide

Nikola Tesla reste l’une des figures les plus fascinantes et énigmatiques de la fin du XIXe et du début du XXe siècle. Cet inventeur génial, d’origine serbe, a apporté des contributions indélébiles à la technologie moderne, notamment dans les domaines de l’électricité et du magnétisme. Sa vie est un mélange captivant de brillance technique, de rivalités industrielles, d’excentricités personnelles et de périodes de luttes financières.

Les débuts de Tesla

Né le 10 juillet 1856 à Smiljan, dans l’empire Austro-Hongrois (aujourd’hui en Croatie), Nikola Tesla était le quatrième d’une fratrie de cinq enfants. Son père était un prêtre orthodoxe, et sa mère, bien qu’analphabète, avait un talent remarquable pour fabriquer des outils domestiques et possédait une mémoire photographique. Tesla a montré très tôt des signes d’une ingéniosité exceptionnelle. Après avoir survécu à une sérieuse maladie en adolescence, il s’est inscrit à l’École polytechnique de Graz en Autriche, puis à l’Université Charles-Ferdinand de Prague.

Voici un tableau chronologique décrivant les débuts de Nikola Tesla, depuis sa naissance jusqu’à ses premières contributions majeures en tant qu’inventeur :

AnnéeÉvénement
1856Naissance de Nikola Tesla à Smiljan, dans l’empire Austro-Hongrois (aujourd’hui en Croatie).
1875Début des études à l’École polytechnique de Graz en Autriche où il commence à s’intéresser à l’électricité.
1878Quitte l’École polytechnique de Graz sans obtenir son diplôme.
1881Travaille à Budapest pour la Central Telephone Exchange, où il conçoit un dispositif qui serait un précurseur du haut-parleur.
1882Rejoint la Continental Edison Company à Paris, où il travaille sur l’amélioration des équipements électriques.
1884Immigration aux États-Unis. Arrive à New York avec peu de moyens mais plein d’ambitions, portant une lettre de recommandation pour Thomas Edison.
1884-1885Travaille brièvement pour Thomas Edison à New York, mais quitte en raison de différences irréconciliables sur l’utilisation du courant continu vs alternatif.
1887Fonde la Tesla Electric Company. Développe et dépose les premiers brevets concernant le système de courant alternatif, incluant le moteur à induction.

Ce tableau souligne les moments clés des premières années de Nikola Tesla, marquant son passage de l’Europe à l’Amérique et ses premières innovations qui transformeront plus tard la distribution d’électricité mondiale.

Innovations et inventions

À partir de ses études, Tesla a développé un intérêt profond pour l’électricité. À Graz, il a conçu l’idée d’un moteur à induction fonctionnant avec du courant alternatif (CA), une idée qui le suivra pendant plusieurs années. En 1882, Tesla a commencé à travailler pour une branche de la Continental Edison Company à Paris, où il a amélioré divers équipements électriques.

AnnéeInnovation / InventionDescription
1884Moteur à courant alternatif (AC)Tesla a développé le premier moteur à induction AC fonctionnel, révolutionnant la production d’énergie et sa distribution sur de longues distances.
1887Bobine TeslaCe transformateur électrique haute tension permet de produire de très hautes tensions à des fréquences élevées, utilisé pour des expériences en électricité.
1891Circuit à résonanceTesla a inventé le circuit à résonance qui permettait de tuner l’énergie transmise à des fréquences spécifiques, ce qui est fondamental dans la radio et la télévision.
1898Commande à distanceTesla a démontré le contrôle à distance d’un bateau, utilisant des ondes radio, ce qui peut être considéré comme le précurseur des technologies modernes de drone.
1890sÉclairage sans filIl a développé et démontré la transmission d’énergie électrique sans fils, préfigurant les recherches actuelles sur la transmission d’énergie sans fil.
1890sSystème mondial de communicationTesla a proposé un système de communication mondial utilisant l’atmosphère terrestre pour relier des informations partout dans le monde.
1917Turbine TeslaUne turbine sans lames exploitant la viscosité des fluides pour générer de l’énergie, connue pour sa simplicité et son efficacité.
1920sRayon de la mortBien que jamais pleinement réalisé ou validé, Tesla a affirmé avoir développé une arme à énergie dirigée qui pourrait être utilisée pour la défense.

Nikola Tesla a été un pionnier dans plusieurs domaines, et ses inventions continuent d’influencer la technologie moderne, de l’électricité à la communication sans fil, en passant par la robotique et au-delà.

Arrivée en Amérique

En 1884, Tesla émigre aux États-Unis, emportant avec lui une lettre de recommandation pour Thomas Edison, dont les travaux en électricité étaient déjà légendaires. Edison, dont les investissements étaient centrés sur le courant continu (CC), a rapidement vu le potentiel de Tesla et l’a engagé. Cependant, les deux hommes avaient des visions très différentes de l’avenir de l’électricité, ce qui a conduit Tesla à quitter Edison et à former sa propre entreprise.


L’arrivée de Nikola Tesla en Amérique en 1884 marque le début d’une période charnière dans sa vie, remplie de défis notables et de difficultés qui ont façonné son parcours ultérieur. Voici les principaux défis auxquels il a dû faire face :

Barrière de la langue et adaptation culturelle

En arrivant aux États-Unis, Tesla, originaire de l’Empire austro-hongrois, a dû surmonter la barrière de la langue et s’adapter à un environnement culturel complètement différent. Ce défi a été particulièrement significatif dans un contexte professionnel où la communication claire était cruciale pour présenter et défendre ses idées innovantes.

Difficultés financières

Tesla est arrivé à New York avec peu d’argent, juste quelques cents en poche. Cette précarité financière initiale a rendu ses premiers mois en Amérique particulièrement difficiles, le contraignant souvent à vivre dans des conditions de grande pauvreté et à travailler dans des emplois peu qualifiés pour survivre.

Divergences techniques et professionnelles avec Edison

Un des plus grands défis professionnels de Tesla fut son travail avec Thomas Edison. Bien qu’il ait commencé à travailler pour Edison peu après son arrivée, des divergences fondamentales sur l’utilisation du courant alternatif (CA) versus le courant continu (CC) ont rapidement émergé. Tesla était un fervent défenseur du CA, tandis qu’Edison soutenait le CC. Cette différence d’opinion a conduit à des conflits avec Edison et a finalement causé la démission de Tesla.

Lire également :  Elon Musk vs Jeff Bezos: Qui est le plus riche?

Établir sa crédibilité et ses droits d’inventeur

En tant que nouvel immigrant, Tesla a dû travailler dur pour établir sa crédibilité dans un environnement scientifique et entrepreneurial dominé par des figures établies comme Edison. De plus, Tesla a dû lutter pour protéger ses inventions et obtenir des brevets, dans un système où de nombreux autres inventeurs et industriels cherchaient également à capitaliser sur les avancées technologiques de l’époque.

Obstacles à l’innovation et scepticisme

Tesla avait des idées qui étaient souvent en avance sur son temps, ce qui lui a valu scepticisme et résistance de la part de certains segments de la communauté scientifique et industrielle. Son engagement envers le courant alternatif, par exemple, n’était pas largement accepté au début, et ses idées plus radicales, comme la transmission sans fil d’énergie, ont été accueillies avec incrédulité.

Défis personnels et isolement

Tesla était connu pour son éthique de travail acharnée et son style de vie solitaire, souvent au détriment de sa santé physique et mentale. Ses habitudes de travail intensives, combinées à son manque de compétences sociales, ont souvent conduit à l’isolement et à l’aliénation de ses contemporains et collaborateurs.

La guerre des courants

Le clivage entre le courant alternatif et le courant continu a abouti à ce qu’on appelle la « guerre des courants ». Tesla, avec le soutien de George Westinghouse, a défendu le CA, qui permettait une transmission plus sûre et plus économique sur de longues distances grâce à l’utilisation de transformateurs. En revanche, Edison a mené une campagne de peur contre le CA, allant jusqu’à électrocuter des animaux pour prouver sa dangerosité.

La « guerre des courants » fut une période emblématique de rivalité technologique et commerciale à la fin du 19e siècle, principalement entre Thomas Edison et George Westinghouse, avec Nikola Tesla jouant un rôle clé en tant qu’inventeur soutenant Westinghouse. Cette confrontation a défini le futur de la distribution électrique dans le monde entier. Voici comment elle a débuté, s’est développée, et qui a finalement remporté la victoire.

Origine de la guerre des courants

La guerre des courants a commencé à émerger au début des années 1880, lorsque Nikola Tesla a développé le système de courant alternatif (CA) après avoir quitté l’emploi de Thomas Edison. Edison avait massivement investi dans le courant continu (CC), une technologie qu’il avait améliorée et pour laquelle il avait construit une infrastructure considérable, y compris des générateurs, des distributeurs, et des lampes incandescentes.

Edison soutenait que son système de CC était supérieur parce qu’il était, selon lui, plus sûr et plus économique pour la basse tension requise pour l’éclairage, l’application dominante de l’électricité à l’époque. Tesla, en revanche, croyait que le CA était nettement plus efficace, notamment pour la transmission sur de longues distances grâce à sa capacité à être facilement transformé en différentes tensions.

Escalade du conflit

Lorsque George Westinghouse, un entrepreneur et ingénieur, a acheté les brevets de Tesla en 1888 et a commencé à promouvoir le CA pour la distribution d’électricité, Edison a intensifié ses efforts pour discréditer le courant alternatif. Westinghouse soutenait que le CA pouvait fournir de l’électricité plus sûrement et plus économiquement à une échelle bien plus grande que le CC.

Les tactiques d’Edison

Edison a utilisé des tactiques de peur pour influencer le public et les investisseurs. Il a organisé des démonstrations où des animaux étaient électrocutés par du courant alternatif pour montrer ses dangers. Ces démonstrations comprenaient l’électrocution célèbre d’un éléphant nommé Topsy. Edison a également soutenu l’adoption de la chaise électrique utilisant du CA pour l’exécution, dans l’espoir de l’associer à la mort et au danger dans l’esprit du public.

Le tournant

Le tournant de la guerre des courants a eu lieu lors de l’Exposition universelle de Chicago en 1893, où le système de CA de Westinghouse a été choisi pour illuminer l’exposition, battant la proposition d’Edison grâce à un coût nettement inférieur. Cette démonstration de la viabilité du CA a marqué un moment décisif. L’installation a été un succès retentissant, prouvant que le CA était fiable et capable de fournir de l’électricité sur de longues distances à des milliers de lampes et de moteurs.

Résolution et conséquences

En fin de compte, le CA est devenu le standard pour la distribution d’électricité, principalement en raison de sa supériorité dans la transmission sur longue distance et sa capacité à alimenter des villes entières de manière économique. Edison a été contraint de reconnaître l’échec de ses tentatives de supprimer le CA, et en 1892, sa société, Edison General Electric, a fusionné avec une autre société qui utilisait le CA, formant General Electric.

Qui a été soutenu et qui a été décrié ?

Edison a été à la fois soutenu pour ses réussites antérieures dans l’électrification et décrié pour ses méthodes controversées pendant la guerre des courants. Tesla, bien que moins connu à l’époque, a été soutenu par Westinghouse et par ceux dans la communauté scientifique qui comprenaient les avantages du CA. À long terme, Tesla a été reconnu comme un pionnier du courant alternatif, tandis que l’image d’Edison a quelque peu souffert en raison de ses tentatives désespérées de discréditer ses concurrents.

Les contributions majeures de Tesla

Tesla a déposé environ 300 brevets au cours de sa vie. Ses inventions comprennent le moteur à courant alternatif, qui est à la base de la deuxième révolution industrielle, et le transformateur Tesla, qui a contribué à la radio et aux communications sans fil. Son travail sur la bobine Tesla pave la voie pour la radio, la télévision, et même le Wi-Fi, des décennies plus tard.

Numéro de brevet USTitre du brevetDate de dépôtRésumé succinct de l’invention
334,823Commutateur électrique1886Un dispositif pour commuter les circuits électriques de haute tension.
381,968Système d’éclairage électrique1888Un système amélioré d’éclairage électrique qui ne nécessite pas de fils conducteurs pour alimenter les lampes.
382,280Moteur électrique1888Moteur fonctionnant avec un courant alternatif.
381,969Méthode de conversion d’énergie1888Méthode pour générer de l’électricité à partir de la chaleur et de l’énergie mécanique.
390,413Système de distribution d’électricité1888Un système innovant pour la distribution d’électricité utilisant le courant alternatif.
396,121Dynamo électrique1888Un générateur électrique amélioré produisant du courant alternatif.
455,067Méthode de fonctionnement des moteurs électriques1891Méthode pour améliorer l’efficacité des moteurs électriques utilisant le courant alternatif.
511,916Générateur d’électricité1894Un dispositif pour générer de l’électricité sans pièces mobiles mécaniques.
645,576Transmission sans fil de l’énergie électrique1900Un système pour la transmission sans fil d’énergie électrique à travers des distances.
649,621Appareil pour la transmission de l’énergie électrique1900Un dispositif pour améliorer la transmission sans fil d’électricité, incluant des méthodes pour augmenter l’efficacité.

Les dernières années et l’héritage

Les dernières années de Tesla ont été marquées par des difficultés financières et un isolement croissant. Malgré ses contributions monumentales à la science et à la technologie, il est mort seul et relativement appauvri le 7 janvier 1943 dans une chambre d’hôtel à New York. Tesla a été largement oublié pendant des décennies, mais son génie a été redécouvert et célébré bien après sa mort, avec une reconnaissance croissante de son rôle dans la création du monde moderne.

Lire également :  Paybyphone, Sylvia Colloc nous promet plus de services

La fin de vie de Nikola Tesla fut marquée par une série de défis personnels et financiers significatifs. Malgré ses contributions immenses à la science et à l’ingénierie, Tesla a connu des périodes de grande solitude et de précarité économique dans ses dernières années. Voici un aperçu des principales difficultés qu’il a rencontrées :

Problèmes financiers

Tesla a vécu les dernières années de sa vie dans une relative pauvreté. Après avoir dépensé l’essentiel de son argent dans des expériences coûteuses et souvent non financées, il s’est retrouvé endetté. Tesla résidait dans des chambres d’hôtel qu’il peinait parfois à payer, et dépendait souvent de la bienveillance des amis et des donateurs pour subvenir à ses besoins de base.

Isolement social

Tesla était naturellement solitaire et n’avait que peu d’amis proches. Sa nature introvertie s’est accentuée avec l’âge. Connu pour son mode de vie excentrique, il passait de longues heures seul, travaillant sur des projets qui captivaient son imagination mais qui étaient souvent incompris ou ignorés par le grand public et la communauté scientifique.

Santé mentale et physique déclinante

Tesla souffrait de plusieurs problèmes de santé, exacerbés par son régime de travail intense et ses habitudes de sommeil irrégulières. Il a été rapporté qu’il ne dormait que quelques heures par nuit, préférant travailler sur ses expériences. De plus, il souffrait de diverses obsessions compulsives et de phobies, incluant une aversion pour les perles et une obsession pour le nombre trois.

Projets non réalisés et reconnaissance limitée

Beaucoup des idées les plus grandioses de Tesla n’ont jamais été pleinement réalisées. Son projet de tour Wardenclyffe, conçu pour être le premier système mondial de transmission d’énergie sans fil, a été abandonné en raison de problèmes financiers et du manque de soutien des investisseurs. Cela a été un grand coup pour Tesla, qui a vu là l’effondrement de l’un de ses rêves les plus chers.

Décès dans l’anonymat

Tesla est mort seul dans sa chambre d’hôtel le 7 janvier 1943, à l’âge de 86 ans. À l’époque de sa mort, il était largement oublié par le grand public et la communauté scientifique. Ce n’est que bien après sa mort que ses contributions ont été pleinement reconnues et célébrées.

La fin de vie de Tesla illustre tristement comment un inventeur brillant, dont les travaux ont jeté les bases de nombreuses technologies modernes, peut être négligé par la société qu’il a tant aidée à façonner. Son histoire souligne l’importance de reconnaître et de soutenir les scientifiques et les inventeurs non seulement pendant leur période de productivité mais aussi lorsqu’ils ne sont plus au sommet de leur créativité.

Conclusion

Nikola Tesla était bien plus qu’un inventeur talentueux; il était un visionnaire dont les idées étaient souvent en avance sur son temps. Aujourd’hui, Tesla est reconnu non seulement pour ses inventions et innovations, mais aussi pour son approche non conventionnelle de la résolution de problèmes et son engagement indéfectible envers le progrès de l’humanité. Sa vie et son œuvre continuent d’inspirer de nouvelles générations d’ingénieurs, de scientifiques et d’inventeurs à travers le monde.

Nikola Tesla en sept questions

Nikola Tesla, l’une des figures les plus énigmatiques et visionnaires de l’histoire de la science et de la technologie, continue de fasciner et d’inspirer des générations bien après sa disparition. Sa vie, empreinte de génie, d’innovations révolutionnaires et de rivalités légendaires, demeure un sujet d’étude captivant pour ceux qui s’intéressent aux pionniers ayant façonné notre monde moderne. Mais qui était réellement Nikola Tesla ? Quelles étaient ses inventions les plus marquantes ? Et comment son héritage perdure-t-il dans notre quotidien ?

Dans cet article, nous explorons l’histoire de Nikola Tesla à travers sept questions clés, offrant ainsi un aperçu de la vie et de l’œuvre de cet inventeur extraordinaire. De ses premières années en Europe à ses jours de gloire et ses défis aux États-Unis, préparez-vous à plonger dans le récit fascinant d’un homme dont les rêves électriques continuent d’illuminer notre avenir.

Qui était Nikola Tesla ? 

C’était un ingénieur électricien et mécanicien serbe,  né le 10 juillet 1856 et mort le 7 janvier 1943. Il fut l’inventeur le plus prolifique jamais connu, avec 900 brevets déposés, sans compter les nombreux travaux qu’il n’a jamais brevetés et ceux qu’on lui a usurpés. 

En effet, beaucoup de ses inventions sont attribuées à Thomas Edison. Il est assez méconnu de nos jours alors que nous lui devons notamment le moteur électrique ainsi que d’autres innovations majeures, présentes dans notre quotidien. 

Son seul objectif était que ses trouvailles servent au bien de l’humanité. Il souhaitait que chaque population du monde ait un accès libre et gratuit aux différentes énergies, comme l’électricité.

Son enfance et sa jeunesse laissaient-elles supposer un tel génie ?

Nikola est né d’une mère analphabète, mais inventive et intelligente. Son père quant à lui était un prêtre orthodoxe. Dès son plus jeune âge, il se montre capable d’effectuer de tête des calculs mathématiques très compliqués, nécessitant normalement des tables de calcul.

De plus, il est aussi très doué pour l’apprentissage des langues, et sa mémoire visuelle est sensationnelle. En effet, il a la capacité de se représenter une machine de manière si précise, qu’il peut aussi en reproduire le fonctionnement.

En 1875, il entre à l’école polytechnique de Graz en Autriche. Il rêvait déjà de créer une machine volante. Lorsqu’il étudia la dynamo de Gramme, fonctionnant parfois comme générateur et d’autres fois comme moteur selon le sens du courant, il imagina alors les avantages que l’on pourrait tirer du courant alternatif.

Il étudie aussi la philosophie. L’étudiant impressionne tous ses professeurs à cause de ses capacités intellectuelles qui dépassent celles de tous ses camarades – mais aussi de ses enseignants.

Nikola Tesla et Thomas Edison : alliés ou rivaux ?

Nikola Tesla et Thomas Edison

En 1884, Nikola Tesla arrive aux États-Unis aux côtés d’Edison, qui vient de créer un réseau électrique à courant continu pour toute la ville de New York. Toutefois, ce système connaît des accidents fréquents, des pannes et des incendies.

De plus, l’électricité ne peut pas être transportée sur de longues distances, et elle implique ainsi l’utilisation de centrales de relais tous les 3 km. À tout cela s’ajoute un autre problème majeur : la tension ne peut pas être modifiée. Ainsi, le courant doit être produit directement à la même tension que nécessitent les appareils. Cela oblige donc différents circuits de distribution spécifiques, en fonction de la tension voulue.

Afin de résoudre ce problème, Tesla propose d’utiliser le courant alternatif qui serait une solution adéquate. Mais Thomas Edison s’oppose, en fervent défenseur du courant continu. Après de vifs débats, Tesla peut enfin travailler sur le courant alternatif, et Edison lui promet 50 000 dollars s’il réussit. Tesla y parvient, mais Edison ne lui offre pas la somme promise, c’est pourquoi il démissionne en 1885.

Lire également :  Un nouvel opérateur de charge arrive avec un modèle déjà rentable

En 1886, il crée sa propre entreprise : la Tesla Electric Light & Manufacturing. Mais très vite, il doit démissionner, car il est en désaccord avec les investisseurs financiers qui lui demandent de développer un modèle de lampe à arc, sans utiliser le courant alternatif. Ayant mis toutes ses économies dans cette entreprise, Tesla se retrouve à la rue, tandis que ses associés profitent des bénéfices de ses travaux et brevets.

En 1888, Georges Westinghouse achète les brevets de Tesla pour 1 million de dollars, et embauche le jeune homme. Il s’occupe de développer un système de production de courant alternatif en concurrence avec le courant continu de Thomas Edison. C’est ainsi qu’en 1893, l’entreprise de Westinghouse a la possibilité d’installer toute l’infrastructure électrique des États-Unis, mettant ainsi en avant le courant alternatif que louait Tesla.

Entre-temps, il invente en 1890 la bobine Tesla. C’est un transformateur de courant alternatif à haute fréquence qui permet d’augmenter fortement la tension. Aujourd’hui, cette bobine se retrouve dans les systèmes électriques qui nécessitent une forte tension, comme les téléviseurs, les ordinateurs et les appareils hi-fi.

Thomas Edison fait tout pour prouver que le courant alternatif n’est pas la bonne solution, en montrant qu’il peut être dangereux. Il tue ainsi de nombreux animaux par électrocution. Tesla se défend vivement. En effet, il invente une ampoule avec un meilleur rendement lumineux que celles de types Edison – que l’on peut utiliser actuellement. Toutefois, elle a besoin d’une alimentation de courant à haute fréquence.

Il démontre que le courant haute fréquence est inoffensif. Pour cela, il s’utilise lui-même comme conducteur de courant. En effet, à haute fréquence, le courant ne traverse pas, mais se déplace à la surface de notre corps. Le système de courant alternatif que présente Tesla en 1893 est avantageux, tant énergiquement qu ‘économiquement.

Quelles sont ses inventions les plus connues ? 

En 1898, il construit un bateau radiocommandé. L’automate certainement trop en avance sur son temps ne retint pas l’attention de beaucoup de monde. Peu voyaient l’intérêt d’une telle machine, tandis que d’autres pensaient à une supercherie.

En 1899, il découvre les ondes stationnaires terrestres, ce qui est pour lui sa plus grande découverte. Il veut ainsi prouver qu’on peut transporter de l’énergie par le sol ou les hautes couches atmosphériques. Il construit alors un transformateur à haute tension surmonté d’une boule de cuivre placée à 37 mètres de haut. Au cours d’une expérience, il éclaire 200 lampes, sans aucun fil, situées à 40 kilomètres de distance !

les ondes stationnaires terrestres
Tour de Wardenclyffe

En 1900, il entreprend la construction d’une tour de 57 mètres de haut. Cette tour de Wardenclyffe pourrait tirer son énergie de la croûte terrestre en la transformant ainsi en générateur géant. Il pense que tout le monde, à n’importe quel endroit de la planète, peut et doit avoir accès à l’électricité, et ce gratuitement. Cependant, à court de moyens et de financements, il arrêtera son projet en 1903 avant que la tour ne soit détruite en 1917.

Petit à petit, Nikola Tesla sombre dans l’oubli. Ses inventions prometteuses et ayant pour but d’être disponibles à tous de manière presque gratuite sont en concurrence avec les grosses entreprises, qui sont intéressées par l’argent. Peu de gens veulent ainsi financer ses travaux. Toutefois, il poursuit ses expériences et continue de créer et d’imaginer, car son seul but est d’améliorer la condition humaine.

Il rêvait de voler dès sa jeunesse et avait laissé ses travaux de côté pour s’occuper de l’électricité. En 1921, il dépose le brevet d’un appareil volant à hélice et à décollage vertical, ressemblant aux hélicoptères actuels. En 1928, il dépose son dernier brevet qui reprend son appareil volant de 1921, auquel il apporte des améliorations.

Avait-il déjà inventé les drones ?

Au-delà de ses contributions aux systèmes à courant alternatif, il avait prévu l’apparition de la télévision, des smartphones, mais également, et c’est plus étonnant, l’arrivée des drones qui selon lui pourraient assurer par leur puissance la paix du monde.

Le brevet qu’il avait développé présentait une invention n’ayant aucunement besoin de câbles ou de conducteurs électriques, une sorte de vaisseau qui se déplacerait “en produisant des ondes, impulsions ou radiations reçues depuis la terre, l’eau ou l’atmosphère [et] capables d’atteindre l’appareil tant qu’il reste dans la région active ou la portée est effective”.

Le nom du brevet est Method Of And Apparatus For Controlling Mechanism of Moving Vessels or Vehicles (méthode et appareil de contrôle des mécanismes de mouvement des navires ou des véhicules). Le document a été déniché par Matthew Schroyer, technologue de l’Oklahoma City Community College (États-Unis).

Il va cependant plus loin que la présentation de l’invention et contenait une réflexion sur ses champs d’application. En effet, Tesla évoquait une potentielle opposition des états avec des drones comme moyen de défense : “La capacité destructive certaine et illimitée de mon invention permettra d’assurer et de maintenir éternellement la paix entre les peuples.” 

Sa prédiction s’avèrera cependant fausse car, au 21e siècle, la paix semble très relative et les drones de combat ont eu le temps de nous montrer, depuis leur apparition lors de la Première Guerre mondiale, à quel point ils pouvaient être meurtriers. 

Tableau récapitulatif de la vie de Tesla

DateÉvénement
10 juillet 1856Naissance de Nikola Tesla à Smiljan, en Croatie (alors partie de l’Empire autrichien).
1875Tesla commence ses études à l’Université technique de Graz, en Autriche.
1881Tesla déménage à Budapest pour travailler à la Central Telegraph Office.
1884Tesla déménage aux États-Unis et commence à travailler pour Thomas Edison à la Edison Machine Works.
1885Tesla quitte Edison Machine Works et crée sa propre compagnie, la Tesla Electric Light & Manufacturing.
1887Tesla développe le moteur à induction à courant alternatif.
1891Tesla invente le transformateur Tesla (plus connu sous le nom de « bobine Tesla »).
1893Tesla et George Westinghouse illuminent l’exposition universelle de Chicago, démontrant ainsi la supériorité du courant alternatif.
1895La première centrale hydroélectrique à courant alternatif aux États-Unis, conçue par Tesla, commence à fonctionner aux chutes du Niagara.
1897Tesla reçoit le brevet pour le système de transmission de courant électrique en courant alternatif.
1899Tesla déménage à Colorado Springs pour mener des expériences sur la propagation des ondes radio.
1901Tesla commence à travailler sur la Tour Wardenclyffe, dans l’intention de la transformer en station de transmission sans fil pour les télégrammes, la téléphonie et la diffusion d’images.
1917Tesla reçoit la médaille Edison (AIEE).
1943Nikola Tesla décède à New York à l’âge de 86 ans.

Nikola Tesla : toujours un mystère ? 

À sa mort le 7 janvier 1943, il est presque oublié de tous, et peu de gens se souviennent de ses années de gloire. Le FBI lui, n’oublie pas cet inventeur de génie. C’est pourquoi il récupère tous les brevets, travaux et inventions de Tesla et les classe top secret. Peu à peu, le FBI rend publics ses inventions et brevets. Mais le mystère persiste : pourquoi le FBI a-t-il récupéré tous ses travaux ? Et aujourd’hui, est-ce qu’il a révélé tous les travaux classés comme top secret, ou en cache-t-il encore ?

Certains articles et interviews de Nikola Tesla montrent qu’il avait beaucoup de projets et de travaux en cours. Certains parlent d’une machine volante capable de se propulser grâce à certaines fréquences se réfléchissant sur les surfaces et pouvant se diriger dans n’importe quelle direction. De plus, Nikola Tesla parle réellement de cette invention dans un de ses livres autobiographiques. C’est pourquoi le mystère autour de cette machine est encore plus grand ! Pourquoi n’y en a-t-il aucune trace dans ce qu’a révélé le FBI ?

D’autres pensent que Tesla aurait créé une machine à remonter le temps. Cet appareil serait à la fois émetteur et récepteur. Il ne bouge pas, mais agit comme un « portail » entre différentes époques. Il existe par exemple un site qui présente toute une théorie sur cette machine, qui existerait et aurait été utilisée et expérimentée dans les années 90. Que vous doutiez ou non de la véracité de cette machine, sachez qu’elle suscite sur de nombreuses pages internet beaucoup d’intérêt, d’intrigue et de questionnements.

Il existe encore de nombreux mystères autour des inventions de Nikola Tesla, avec par exemple l’utilisation de l’énergie libre. Parfois, quand on parle de certaines de ses inventions, on ne sait plus où se situe la limite entre mythe et réalité. Les seules choses dont nous sommes certains peuvent se retrouver dans ses brevets, ses écrits autobiographiques, les interviews de l’époque ou encore les témoignages de ses proches qui sont dans le domaine public… En 1975, Nikola Tesla fut officiellement décrit comme un des plus grands scientifiques américains.

Nikola Tesla a-t-il été finalement reconnu au niveau mondial ? 

En 1896, Tesla met au point un système hydroélectrique qui permet de convertir l’énergie des chutes du Niagara en électricité, alimentant ainsi les industries de la ville de Buffalo. Les générateurs furent fabriqués par la compagnie Westinghouse en suivant scrupuleusement les brevets de Tesla.

L’entreprise se trouve alors au bord de la faillite à cause de nombreux procès au sujet des brevets de Tesla qu’elle utilise, mais aussi à cause d’investissements onéreux pour équiper les foyers et industries d’électricité.

De plus, Westinghouse s’aperçoit que le contrat signé avec  Nikola Tesla mentionne une redevance de 2,5 dollars pour l’ingénieur, et ce pour chaque cheval-vapeur vendu. Un cheval-vapeur équivaut à environ 0,7 kilowatt.

Ainsi, Westinghouse lui doit près de 12 millions de dollars ! Les dirigeants parviennent alors à convaincre Tesla, et lui rachètent ses droits et brevets pour 216 000 dollars, car Nikola pensait ainsi que l’entreprise Westinghouse ne coulerait pas, et que le courant alternatif pourrait profiter à tous. C’est ce qui le décida en 1897 à ne pas réclamer les redevances que promettait le contrat. 

Les premiers brevets déposés par Nikola Tesla

Cette même année, il dépose les brevets du premier système radio. Mais, Marconi prétendra à tort en avoir déposé un plus tôt. C’est pourquoi ce dernier reçu le prix Nobel de physique, pensant qu’il était l’inventeur de la radio. En 1943 – peu après la mort de Tesla – le Congrès américain annulera le brevet de Marconi sur la radio. Malgré cela, beaucoup aujourd’hui croient encore que la radio est née grâce à Marconi et non à Tesla, ce qui est faux !

B.A. Behrend, président de l’American Institute of Electrical Engineers, dira à son égard : « Si nous devions saisir et éliminer de notre monde industriel les résultats des travaux de monsieur Tesla, les roues de l’industrie s’arrêteraient, les trains seraient immobilisés, nos villes seraient jetées dans la pénombre et nos usines seraient mortes […] Son nom marque une époque dans l’avancement de la science électrique. De ce travail jaillit une révolution. »

Comment est mort Nikola Tesla ?

Nikola Tesla est décédé seul dans sa chambre à l’Hôtel New Yorker le 7 janvier 1943. Il avait 86 ans. La cause officielle de la mort était un arrêt cardiaque. Tesla a vécu les dernières années de sa vie dans des conditions relativement pauvres et a eu peu de contacts sociaux. Sa mort a été découvert après que le personnel de l’hôtel ait forcé l’entrée de sa chambre, après qu’il n’ait pas répondu aux appels de repas.

Publications similaires