L’Avere France, une organisation clé dans le secteur de la mobilité électrique, a récemment publié une lettre ouverte adressée au gouvernement français. Tesla Mag, tout en restant neutre, partage cette lettre pour éclairer ses lecteurs sur les enjeux actuels de la recharge ultra-rapide pour véhicules électriques.

Synthèse de la lettre ouverte rédigée par l’AVERE FRANCE

La lettre de l’Avere France au gouvernement français plaide pour le maintien du soutien à la recharge ultra-rapide des véhicules électriques. Elle souligne l’importance de cette technologie pour la transition énergétique et la nécessité de poursuivre les investissements dans les infrastructures de recharge.

La lettre met en garde contre les conséquences d’une réduction du soutien gouvernemental et appelle à maintenir le dispositif de subvention France 2030 pour assurer le développement continu de la recharge ultra-rapide en France.

Qui en sont les destinataires ?

  • Elisabeth Borne, Première ministre
  • Bruno Le Maire, ministre de l’Économie, des Finances et de la Souveraineté industrielle et numérique
  • Agnès Pannier-Runacher, ministre de la Transition énergétique
  • Clément Beaune, ministre délégué chargé des Transports

Quel est le contexte de cette lettre ouverte ?

La lettre ouverte de l’Avere France s’inscrit dans le contexte de la transition énergétique en France, avec un accent particulier sur le déploiement des infrastructures de recharge ultra-rapide pour véhicules électriques. Elle exprime la préoccupation face aux potentielles réductions de soutien gouvernemental dans ce domaine.

La lettre souligne l’importance de la recharge ultra-rapide pour encourager l’adoption des véhicules électriques et appelle à maintenir le dispositif de subvention France 2030 pour garantir le développement continu de cette technologie essentielle.

Lire également :  Stations-e, l'opérateur de mobilité durable renforce sa présence dans le Pas-de-Calais!

Disclaimer : Tesla Mag partage cette lettre à titre informatif sans prendre position sur son contenu.


Les organisations signataires de la lettre sont l’Avere France, le FFIE (Fédération Française des Intégrateurs Électriciens), Mobilians (professionnels de l’automobile et de la mobilité), et la PFA (Plateforme Automobile). Ces organisations représentent différents secteurs liés à la mobilité électrique en France.

A lire également

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *