Lidl Vichy avec 5 points de charge sur 6 HS. Source : Compte Linkedin de Christophe Gaume

La France a récemment atteint son objectif de 100.000 bornes de recharge électrique installées sur son territoire, devenant l’un des pays les mieux équipés d’Europe. Toutefois, la question de l’entretien d’un tel réseau et du déploiement des charges rapides, encore largement minoritaires, se pose désormais.

Ce cap des 100.000 bornes, initialement envisagé pour fin 2021 puis fin 2022, a finalement été franchi avec quelques mois de retard en mai 2023. Clément Molizon, directeur général de l’Avere (qui rassemble les industriels du secteur), salue ce « vrai accomplissement » et estime qu’il est temps de rassurer sur l’état des déploiements. La France devient ainsi le deuxième pays le mieux doté en bornes de recharge en Europe, derrière les Pays-Bas et devant l’Allemagne.

Le président Emmanuel Macron a fixé l’objectif de 400.000 bornes d’ici 2030 pour répondre à la croissance continue de la mobilité électrique. De son côté, l’Avere estime que la fourchette se situe entre 330.000 et 480.000 bornes d’ici la fin de la décennie.

Cependant, la multiplication des points de charge ne suffit pas, selon certains acteurs du secteur. Matthieu Dischamps, directeur général France de Powerdot, souligne dans les colonnes de Nice-matin l’importance de la qualité de la recharge en plus de la quantité. La France compte actuellement environ 10% de points de charge rapide (au-delà de 50 kW de puissance), tandis qu’en Allemagne, ce pourcentage s’élève à 18%. Dischamps estime que la France devrait viser 20% de points de charge rapide pour répondre à la demande croissante.

Les investissements pour les installations de charge rapide sont importants, et les acteurs du secteur demandent un soutien des pouvoirs publics en attendant une densification du parc électrique. Par exemple, Powerdot investit entre 200.000 et 500.000 euros par site, avec 1.000 sites en cours de déploiement.

Lire également :  Voitures électriques : une étude exclusive pour comprendre

Un autre défi consiste à garantir la viabilité du réseau, car de nombreux points de charge publics ne fonctionnent pas ou mal, et les automobilistes rencontrent régulièrement des difficultés pour recharger leur véhicule. La rapidité de raccordement des stations au réseau, assurée par Enedis, sera un facteur clé dans le déploiement efficace des infrastructures de charge rapide.

Publications similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *