Trump: Elon Musk s’explique.

A lire

Lucid Air en 5 questions

Même si nous devrons être patient en Europe avant d'essayer la Lucid Air, nous souhaitons vous rendre...

Dominik Gruber: “Porsche Taycan is the future”

Nous vous le disions la Porsche Taycan est d'abord un succès chez Porsche. Le challenge était rude...

Tesla Model Y : Il faudra attendre en Europe

La Gigafactory Allemande est au coeur de la stratégie de lancement de la Tesla Model Y en...

 

Alors que le CEO d’Uber a, sous la pression des utilisateurs qui risquaient de mettre en jeu l’existence même de l’entreprise, démissionné du Conseil consultatif économique mis en place par D. Trump dès son élection à la Présidence des Etats Unis, Elon Musk également membre de ce conseil à la grande surprise de ses fans comme des médias s’est expliqué hier sur les raisons de son choix.

Il a déclaré sur Twitter:

Lors de la rencontre de demain, d’autres et moi allons exprimer nos objections à l’égard du récent décret présidentiel sur l’immigration et allons inviter le Président à apporter des changements à cette politique.
Les conseils consultatifs ont pour vocation de simplement offrir un avis et y assister ne signifie pas que je suis d’accord avec les mesures prises par le gouvernement.

Mon objectif est d’accélérer la transition du monde entier vers l’énergie durable et d’aider à faire de l’humanité une civilisation multiplanète, ce qui aura comme conséquence la création de centaines de milliers d’emplois et un avenir plus inspirant pour tous.

Je comprends le point de vue de ceux qui s’opposent à ma participation à cette réunion, mais je crois qu’à l’heure actuelle, le fait d’aborder de tels enjeux cruciaux servira dans l’ensemble au bien commun.»

Parmi les autres membres du conseil consultatif économique du président Trump, on retrouve notamment les dirigeants de Disney, Bœing, IBM, JP Morgan Chase, PepsiCo, et Walmart.  Certains d’entre eux partagent sans doute avec Elon Musk l’idée somme toute assez basique que pour changer un système ou un projet il est moins difficile d’essayer de le faire de l’intérieur que de l’extérieur.

L’important pour Musk reste que sa participation soit perçue en ce sens et pas interprétée comme un soutien aux idées de Trump et que par là ses sociétés ne soient pas à leur tour prises  en otage comme Uber par les consommateurs furieux des décisions de Donald Trump et du mélange des genres cautionné pensent ils par cette participation au Conseil consultatif économique.

Elon Musk est un pragmatique. Pourra t il tenir longtemps cette ligne de conduite tant les positions extrêmes du Président se multiplient, là est toute la question me semble-t- il.

À suivre…..

Additif:

Ce qui n’a pas manqué de se produire dès hier 6 février où la société Tesla s’est jointe à la démarche de soutien engagée par 97 sociétés dont Apple, Google et autres compagnies hi-tech dans la procédure engagée au Minnesota visant à obtenir l’annulation du décret de Trump relatif à l’immigration.

Un pied dedans, un pied dehors. Attention cependant à ne pas faire le grand écart ! Toujours est il que ce nouvel engagement vient à point nommé pour rassurer la clientèle de Tesla qui n’approuve pas Trump.

 

À ne pas rater !
Abonnez-vous à la newsletter

Recevez des bons plans, nos astuces, des invitations exclusives et plus encore !

Adresse e-mail non valide

Essayez. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.


- Advertisement -

2 COMMENTS

  1. Musk fait très bien de rester sur le comité. Ca prend du courage ce qu’apparemment le CEO de UBER n’a pas. Il n’a simplement réagi en panique à un mouvement anti-UBER. Moi je supporte Musk et espère qu’il restera sur le comité pour travailler de l’intérieur.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

- Advertisement -

Latest News

Lucid Air en 5 questions

Même si nous devrons être patient en Europe avant d'essayer la Lucid Air, nous souhaitons vous rendre...

Rejoignez le club Tesla Mag

Dominik Gruber: “Porsche Taycan is the future”

Nous vous le disions la Porsche Taycan est d'abord un succès chez Porsche. Le challenge était rude et ce véhicule électrique trouve...

Tesla Model Y : Il faudra attendre en Europe

La Gigafactory Allemande est au coeur de la stratégie de lancement de la Tesla Model Y en Europe. Pour ce modèle, les...

Tesla est la marque la plus profitable après Ferrari

C'était un des enjeux de la firme, démontrer que le véhicule électrique est viable économiquement. Les analystes sont formels, l'équilibre arrive très...

Tesla Model 3 : Nouvelle version de l’intérieur

La Tesla Model 3 est désormais un véhicule de grande série. Produit pour l'ensemble du monde dans bientôt trois usines. Des améliorations...
- Advertisement -

Sur le même sujet :

- Advertisement -
À ne pas rater !
Abonnez-vous à la newsletter

Recevez des bons plans, nos astuces, des invitations exclusives et plus encore !

Adresse e-mail non valide
Essayez. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.