Lors du rechargement de sa voiture au Supercharger de Tuckee, au canada, un automobiliste tombe nez-à-nez avec trois Grizzlis qui rôdent autour des bornes. Séquence émotion.

Vous ne rêvez pas. C’est la réalité des propriétaires de véhicules électriques qui vivent au Canada! Et pour vous le prouver, nous avons la vidéo. C’est tôt dans la matinée que le Twittos Dolarn9ne décide de se recharger pour aller tranquillement au travail.

Quand soudain, trois Grizzlis décident de faire un tour sur l’espace réservé aux véhicules électriques. Comme se ne sont pas des véhicules thermiques, ils avancent en confiance en espérant qu’un propriétaire de Tesla viennent essayer de leurs coller un autocollant pour leurs rappeler que ces places sont réservées aux véhicules électriques.

Vous l’avez compris, le gentil propriétaire n’a pas essayé cette action civique et en a profité pour admirer le spectacle en ajoutant au montage une formidable musique de cirque. Cela donne un résultat saisissant et des images vraiment uniques.

Une recharge qui prend finalement plus de temps

L’histoire se termine par cette belle vidéo mais il est important de rappeler que ce n’est pas tous les jours que nous voyons cela au canada. Même pour les canadiens, ces séquences se vivent avec précautions. Il y a plus de 500 000 Ours qui se sont adaptés à se développer dans les espaces verts où il y a de l’activité humaine.

Alors les espaces de rechargement semblent être un terrain de jeu agréable pour croiser quelques amis. Il y a plusieurs comportement à adopter dans ces cas là qui sont enseignées très tôt aux canadiens et suivant la nature de l’ours, deux options sont proposées: courir ou affronter l’animal.

Lire également :  Facture d'électricité : Quel impact la hausse des tarifs a eu pour un propriétaire de Maison avec Piscine ?

Voici une photo pour facilement différencier l’ours

Source: ParcoursCanada.com

Le Blog Parcours Canada qui nous permet de vous instruire sur la nature des Ours souhaite nous rassurer: « Bon à savoir : Les attaques restent très rares, l’ours et le grizzli préféreront toujours éviter le contact direct avec l’humain.« 

Comment auriez-vous réagi à cette situation ?

Publications similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *