Le Groupe Alphabet souhaite être au centre des évolutions en s’appuyant sur un écosystème de produit et service qui permet d’atteindre le maximum d’utilisateurs.

Le géant de l’internet a alors pu créer la surprise sur son stand à Vivatech en présentant un véhicule autonome et électrique pour accompagner les agriculteurs dans l’exploitation de leurs terres.

Que vient faire Google dans les champs?

L’objectif est d’apporter la donnée et la puissance de calculs aux exploitations. Ce tout nouvel outils permet de répondre à des questions aussi essentielles pour un agriculteur que:

  • Est-ce que j’utilise le bon engrais?
  • Est-ce le bon moment?
  • Est-ce le bon endroit à exploiter?

Vous pensez que Google souhaite apprendre aux agriculteurs à exploiter leurs terres? 

Ce n’est pas l’impression que nous avons eu mais il s’agit d’un programme extrêmement ambitieux. Il est indéniable que la DATA obtenue par Google doit permettre d’exploiter au mieux les terres et que l’agriculteur sera toujours nécessaire pour piloter la machine.

Cependant il faut admettre que le challenge est ardu pour Google puisqu’il ne s’agit pas de convaincre des équipes marketing mais bien des agriculteurs. Il y a certes des exploitations qui sont extrêmement digitalisée mais il s’agit d’une part plus faible.

Quelle est la puissance du véhicule?

Le couple des moteurs du rover minéral est de 280 N-m (206,6 ft-Ibf) chacun. C’est environ 2/3 du couple de la Tesla Model 3 !

Lire également :  Que faut-il attendre du PLF pour les mobilités?

L’équipe de Mineral a dû effectuer quelques ajustements et des mises à niveau de la version initiale du moteur, car le couple était si élevé que les boulons ne pouvaient pas être fixés.

Qui a développé Mineral?

Ce programme est supportée par la division X. Qui est en charge de développer grâce à 10% du temps de certains Googler des produits qui transforment nos vies.

Publications similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *