Autopilot Tesla : Est-ce vraiment utile ou est-ce un gadget ?

Le système Autopilot est l’innovation de Tesla qui souhaite révolutionner le monde automobile. Depuis la mise sur le marché de ce système qui vise une autonomie totale, le constructeur parvient à démontrer les capacités des automobiles modernes. Notamment au travers du programme FSD Bêta ouvert uniquement aux USA.

Cependant, si vous n’êtes pas au courant des derniers développements en matière de conduite autonome, le sujet peut être très difficile à comprendre. Nous allons vous aider!

Alors, qu’est-ce que cette chose appelée Autopilot ? Pourquoi tout le monde s’enthousiasme-t-il à son sujet et pourquoi suscite-t-il une telle controverse ?

Dernières mises à jour du système Autopilot Tesla

Elon Musk affirme que la version bêta du FSD (Full Self Driving) n’a connu aucun accident depuis qu’elle a été présentée au public en octobre 2020.

Dessin présentant les angles couverts par les caméras d'un véhicule Tesla, et la gestion par l'Autopilot.

L’option d’auto pilotage complet sur un véhicule Tesla coûtera désormais 12 000 dollars au lieu des 10 000 dollars qu’elle avait depuis fin 2020. Cela représente une hausse significative du prix de l’option. Il faut par contre noter que le prix de l’abonnement n’a pas changé, depuis qu’il a été initialement fixé à 199 dollars par mois.

À la suite de ce que l’entreprise décrit comme « la découverte de certaines difficultés« , Tesla a annulé la dernière mise à niveau bêta de l’autonomie complète (10.3). De nombreux dysfonctionnements ont été signalés, notamment des alertes de collision fantômes, l’absence de l’option Autosteer, des problèmes avec le régulateur de vitesse adaptatif, etc.

Est-il utile ?

Il faut garder à l’esprit que l’utilisation du pilote automatique ne transforme pas votre Tesla en un véhicule entièrement autonome, c’est la chose la plus importante à retenir de cette fonction. Le pilotage automatique est toujours considéré comme un système de conduite autonome de niveau 2, même s’il peut sembler plus avancé qu’il ne l’est en réalité, et que nombre de ses fonctions sont encore en phase de test.

Pour rappel, un système de niveau 5 équivaut à une voiture sans conducteur, et qui ne permet pas à son passager d’interagir ou d’influer sur la conduite. Ces voitures ne sont pas encore proposées à la vente au grand public.

Selon Tesla, son système peut potentiellement « faire la mauvaise chose au pire moment » et n’est pas capable de répondre à chaque scénario, de la même manière qu’un conducteur humain ayant des années d’expérience.

Petit retour d’expérience d’un utilisateur US

Pendant la période où j’ai utilisé le système Autopilot, le système semblait avoir du mal à analyser que les véhicules circulant sur d’autres voies n’étaient pas directement devant lui. À plusieurs reprises, ma Tesla Model 3 a freiné brusquement, dès qu’elle a détecté qu’un véhicule circulant sur la voie de gauche était sur le point de freiner brusquement.

Visuel du tableau de bord de l'Autopilot Tesla

Lorsqu’elle a détecté ce qu’elle croyait être un semi-remorque qui traversait l’autoroute, la Tesla que je conduisais s’est comportée exactement de la même manière à plusieurs reprises. En fait, les véhicules suivaient une courbe de la route qui était là depuis le début. Même s’il y avait des marqueurs de voie, le système de pilotage automatique n’a pas reconnu la courbe et a donc freiné.

Un bilan tout en nuances

Ainsi, bien que le nom « Autopilot » puisse suggérer qu’une Tesla peut conduire toute seule, il s’agit avant tout d’un objectif à atteindre. En l’état, il ne s’agit pas d’un système infaillible, dans lequel vous devriez placer toute votre confiance. Pas pour le moment, en tout cas.

Toutefois, le système Autopilot de Tesla est conçu pour « aider aux parties les plus contraignantes de la conduite« , à savoir la conduite sur de longues distances sur les autoroutes et autres routes similaires. Ces voitures sont également équipées du freinage d’urgence, d’alertes de collision, de la surveillance des angles morts et d’un régulateur de vitesse adaptatif. Cette dernière fonction ne contrôle que l’accélération et le freinage, laissant le conducteur s’occuper de la direction.

Principaux Youtubeurs à suivre

Si le sujet vous intéresse et que vous souhaitez voir ce que donne l’utilisation de l’autopilot sur les routes, nous vous invitons à suivre les vidéos de WholeMarsCatalog.

Rédaction Tesla Mag
La rédaction Tesla Mag est tournée vers le futur. Nous nous attachons à présenter les prochaines innovations et une actualité structurée sur les nouvelles mobilités. N'hésitez pas à nous contacter ou à commenter pour poursuivre la conversation.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez-nous

Suivez nos dernières publications et les backstage de Tesla Mag. Signalez nous des idées, erreurs ou bons plans à partager! Bienvenue dans la communauté!

Pour poursuivre votre lecture