Source: Compte Linkedin Olivier Huet

Dans le secteur de la mobilité électrique, Enedis, le gestionnaire du réseau de distribution électrique français, s’efforce de tracer la voie de la modernité. Avec un objectif ambitieux de 400.000 bornes de recharge publiques d’ici 2030, la question se pose : Comment Enedis se prépare-t-elle à un déploiement industriel de la recharge en copropriété?

Une mobilisation massive pour l’électromobilité

Selon un récent post de Clément Le Roy sur LinkedIn, Enedis a déjà entamé un processus structuré pour gérer la montée en charge de l’électromobilité. L’entreprise a créé une direction spéciale dédiée à la mobilité électrique, regroupant plus de 350 salariés, dont une cinquantaine au siège de Courbevoie et 300 en régions.

Matthieu TERENTI, responsable du pôle industrialisation de la mobilité électrique chez Enedis, déclare : “Cela va aller crescendo. Nous attirons les talents, nous formons nos salariés à des métiers nouveaux et nous visons un développement du réseau par anticipation”.

L’importance de la recharge en copropriété

Le défi de l’électromobilité ne se limite pas à la création de bornes de recharge publiques. La recharge à domicile, et plus précisément en copropriété, est un enjeu majeur. Selon une étude de l’ADEME (Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie), près de 80% des recharges de véhicules électriques se font à domicile. Pour Enedis, la préparation d’un déploiement industriel de la recharge en copropriété nécessite donc une attention particulière.

Lire également :  « La vraie interopérabilité, c’est la carte bancaire » : MADIC Group dévoile sa vision du rechargement

Des défis à relever

Malgré l’engagement d’Enedis, plusieurs défis doivent être relevés. D’une part, l’installation de bornes de recharge en copropriété nécessite un consensus parmi les résidents, ce qui peut parfois être difficile à obtenir. D’autre part, l’infrastructure électrique actuelle des bâtiments peut ne pas être adaptée à l’installation de bornes de recharge.

De plus, la consommation électrique accrue liée à la recharge des véhicules peut entraîner des pics de demande en électricité qui doivent être gérés efficacement pour éviter les coupures de courant ou les surcharges de réseau.

Des solutions en cours

Pour surmonter ces défis, Enedis travaille sur plusieurs fronts. D’abord, l’entreprise collabore étroitement avec les collectivités locales, les syndics de copropriété et les entreprises d’installation de bornes pour faciliter l’adoption de la mobilité électrique en copropriété. Elle propose également des formations dédiées à ses salariés pour les sensibiliser à ces nouveaux enjeux et les préparer à répondre aux besoins spécifiques de ce secteur.

Ensuite, Enedis investit dans la modernisation de son réseau pour le rendre plus flexible et plus résilient, capable de gérer les pics de demande en électricité sans perturber le service. Ceci inclut l’adoption de technologies intelligentes comme les compteurs Linky, qui permettent de mesurer en temps réel la consommation électrique et de la réguler en fonction des capacités du réseau.

Enfin, Enedis mise sur l’innovation pour anticiper les défis à venir. L’entreprise collabore avec des start-ups et des centres de recherche pour développer des solutions de recharge intelligentes, qui permettent de recharger les véhicules électriques aux heures où la demande en électricité est plus faible, ce qui contribue à l’équilibrage du réseau.

Lire également :  Borne de recharge en copropriété : Michaud apporte de la nouveauté

Une vision à long terme

Le déploiement industriel de la recharge en copropriété n’est pas un objectif facile à atteindre, mais Enedis semble avoir une vision à long terme et une stratégie solide pour y parvenir. Comme l’a souligné Matthieu TERENTI, “Nous attirons les talents, nous formons nos salariés à des métiers nouveaux et nous visons un développement du réseau par anticipation”.

En conclusion, si les défis sont nombreux, l’engagement d’Enedis dans la mobilité électrique, sa volonté d’innovation et sa stratégie de collaboration avec divers acteurs du secteur sont autant de signaux positifs pour l’avenir de la recharge en copropriété en France. Il est clair que l’entreprise est en ordre de bataille pour la montée en charge de la mobilité électrique. L’électromobilité en copropriété n’est donc plus une utopie, mais une réalité qui se prépare dès aujourd’hui.

L’approche pédagogique d’Enedis: une hotline pour les bornes de recharge

Dans sa démarche de déploiement industriel de la recharge en copropriété, Enedis mise sur la pédagogie pour accompagner ses clients dans cette transition vers la mobilité électrique. Preuve de cet engagement, l’entreprise a récemment inauguré une nouvelle ligne téléphonique dédiée aux solutions collectives de recharge de véhicules électriques dans les immeubles d’habitation.

L’initiative, baptisée “Allô Enedis? Comment j’installe une borne de recharge dans mon immeuble?”, a pour objectif de fournir des informations précises et accessibles à tous ceux qui souhaitent installer une borne de recharge dans leur copropriété. Que vous soyez un particulier, un syndic de copropriété ou un gestionnaire d’immeuble, vous pouvez désormais obtenir des réponses à vos questions en appelant le 0 970 823 015 (appel non surtaxé), du lundi au vendredi, de 8h à 12h et de 13h à 17h.

Lire également :  Les véhicules électriques ventouses : Un dilemme social ou technique ?

Le service est géré par des conseillers basés à Troyes, qui répondent aux demandes de tous les clients desservis par Enedis en France. Ils sont formés pour aider les appelants à comprendre les différentes options de recharge disponibles, les étapes pour l’installation d’une borne de recharge et les aspects techniques et réglementaires à prendre en compte.

Rejoignez dès maintenant le Club Tesla Mag gratuitement et participez activement à la révolution électrique. Vous cherchez un installateur de borne ou de panneaux solaires ? Référencez votre société et répondez à la demande de nos lecteurs. Besoin d'une stratégie de communication ? Choisissez la régie Tesla Mag.

Une question ? Nous contacter

A lire également

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *