Tesla Mag est heureux de vous présenter en exclusivité une note d’information à destination des copropriétaires comme elle devrait fleurir dans les prochains mois relativement au pré-équipement IRVE. Nous vous avions annoncé en avant première le nouveau rôle d’Enedis pour équiper les copropriétés en « colonne horizontale » ou « colonne montante » IRVE. Conformément à la loi Climat et Résilience de 2021, l’État avait publié le 21 septembre 2022 un décret pour faciliter le développement des infrastructures de recharge en copropriété mais Enedis reste en attente des arrêtés précisant les modalités de préfinancement de la solution publique. La solution « réseau électrique auto » consiste à créer une infrastructure publique jusqu’à la place de parking.

Quels sont les délais déploiement de cette solution ?

Enedis travaille activement avec les pouvoirs publics, tels que la Commission de régulation de l’énergie et la Direction générale de l’énergie et du climat au sein du Ministère de la transition énergétique, ainsi qu’avec ses partenaires, tels que le comité des utilisateurs du réseau de distribution d’électricité et les entreprises locales de distribution, pour faciliter la publication des arrêtés précisant les modalités de préfinancement de la solution publique pour la mise en place de l’infrastructure jusqu’à la place de parking pour la solution « réseau électrique auto ». Ces arrêtés sont attendus pour le 2e trimestre de 2023.

Le décret facilite la prise de décision en assemblée générale de copropriété en prévoyant un dispositif de préfinancement qui élimine tout reste à charge pour la copropriété.

Lire également :  Fin du bonus écologique allemand pour les véhicules électriques

Concrètement, cela se traduit par le processus suivant :

  • Enedis avance les frais d’installation et de raccordement d’une infrastructure collective dans le parking de la copropriété.
  • Les copropriétaires peuvent ensuite demander le raccordement de leur place de parking individuelle à cette installation collective et verser une contribution au coût de l’infrastructure collective, dont les modalités d’application doivent encore être établies.
  • Ils peuvent ensuite choisir et financer la borne de recharge individuelle de leur choix et souscrire un contrat de fourniture d’électricité avec le fournisseur de leur choix.

Suite à la publication de cet article, Enedis a souhaité apporter des précisions que nous sommes heureux de publier tels quels pour une meilleure compréhension de la situation:

« Pour rappel, Enedis accompagne l’ensemble des solutions collectives pour équiper les parkings de copropriétés. Dont celles des opérateurs privés, en :

  • Installant un point de livraison dédié à leur infrastructure, à partir duquel les opérateurs privés alimentent leurs bornes
  • Les opérateurs privés sont en effet des clients d’Enedis

Les solutions des opérateurs privés et réseau électrique auto répondent à des besoins différents. Enedis, service public pour la transition énergétique, les accompagne toutes car elles contribuent à l’accélération de la mobilité électrique partout et pour tous. »

Plus de liberté pour le propriétaire en habitat collectif

Cette solution est effectivement une solution qui respecte le libre choix du propriétaire dans les copropriétés. Cette solution met également entre les mains de d’Enedis un réseau qui s’annonce crucial dans les années à venir. Pour suivre le sujet depuis plusieurs années et avec les équipes opérationnelles d’Enedis, il est crucial de comprendre que l’objectif est bien d’avoir une approche industrielle du déploiement des bornes de recharge en copropriété équipées de parking.

Lire également :  Drive to Zero: Enjeux et tables rondes du salon référence 2023

Bien entendu, il existe des solutions comme Waat, Zeplug, Zephyre, Bornes solutions, Engie solutions, Zeborne, Eve car Plug, Park’n’plug, Techem et Waat qui se placent en tant qu’opérateur pour offrir de nouveaux services de charge dans les copropriétés. C’est un tout nouveaux métier qui rassemble des experts reconnus qui peuvent d’ailleurs compter sur le programme de financement Logivolt qui a permis une démocratisation d’une solution initialement et toujours déployée par Zeplug.

Cependant, ces opérateurs proposent des solutions avec un tarif d’installation incluant le prix de la borne puis un abonnement plus ou moins élevé qui ne rends pas le client propriétaire de sa borne. Au delà de ce point, le propriétaire n’a pas le libre choix de sa borne de recharge et de son installateur. C’est donc évident que cette solution ne peut pas convenir pour industrialiser le déploiement des bornes de recharge.

Le développement de ces services de recharge dans les copropriétés est un enjeu crucial pour la transition énergétique de notre pays. Il est essentiel que les acteurs publics et privés continuent de travailler ensemble pour favoriser l’adoption des véhicules électriques et encourager le déploiement de solutions de recharge adaptées aux besoins des citoyens.

La solution ultime pour les copropriétés ?

C’est donc ce mix de solution qui devrait rapidement permettre l’accès à des solutions de rééquilibrage de réseaux grâce aux batteries des voitures électriques, le fameux V2G (Vehicule-to-grid). Nous vous rappelons que ce n’est pas de la science fiction et que c’est un outils qui sera utile pour conforter l’équipement en véhicule électrique et gérer les nouveaux pics de charge. Ce n’est bien évidemment pas le seul dispositif envisagé par Enedis pour concrétiser cette révolution électrique.

Lire également :  Tesla développe une solution de recharge sans fil innovante

Gageons que nous aurons plus d’information à vous partager lors du salon Drivetozero 2023 qui s’ouvre cette semaine du 5 au 7 avril au Grand Palais éphémère et qui compte Enedis en exposant. Réservez vite votre billet d’entrée.

Publications similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *