Formule E, Saison 7 : ça commence vendredi en Arabie Saoudite

Championnat du monde de la FIA

Depuis la dernière course de Formule Electrique en août 2020 à Berlin, l’intersaison a été interminable. Mais pas de panique ! Tesla Magazine vous propose une mise à jour de votre « software » et vous a compilé toutes les informations utiles pour suivre l’ouverture de cette Saison 7, avec pour la première fois de l’histoire de la FE le prestigieux label de Championnat du monde de la FIA. Ce sera en nocturne, vendredi et samedi à Diriyah (Arabie-Saoudite).

La série de courses tout-électriques s’invite ainsi à la table des catégories phares de la FIA, aux côtés de la Formule 1, du rallye (WRC), de l’endurance (WEC) et du rallycross (WRX). C’est donc un moment-clé dans l’évolution de la discipline et Tesla Mag va suivre tout cela de très près. Et comme une bonne nouvelle n’arrive jamais seule, on vient d’apprendre que toutes les courses seront diffusées en clair sur le site du journal L’Equipe.

Un favori ou des favoris ?

DS Techeetah, qui a empoché les deux derniers championnats constructeurs, avec 77 points d’avance sur Nissan E.Dams l’an passé (dans un championnat à 11 courses), fait forcément office de favori pour cette nouvelle campagne avec un duo de pilotes explosif composé des deux derniers pilotes sacrés dans la discipline : le Portugais Antonio Felix da Costa et le Français Jean-Eric Vergne, alias JEV. Derrière, les batailles promettent d’être toujours aussi serrées et électriques dans tous les sens du terme : lors de la saison 6, Nissan, Mercedes, Virgin, BMW et Audi se tenaient de près. Quant à Jaguar et Porsche (7e et 8e en 2020),elles ont désormais plus d’expérience et de meilleurs line-ups de pilotes, ce qui est indispensable pour se mêler aussi à la lutte. Ca fait du monde et ça promet de frotter dans le peloton. Cette tendance au resserrement de la hiérarchie a été confirmée par les essais d’avant-saison à Valencia, dont nous vous parlions début décembre sur Tesla Mag: 24 pilotes en moins de huit dixièmes et un Top 20 regroupé en moins d’une demi-seconde !

Chaises musicales

L’intersaison a encore connu un mercato agité avec beaucoup de mouvements. Le plateau qui continue de monter en gamme sera toujours composé de 12 écuries et 24 pilotes, dont 4 champions confirmés et plusieurs jeunes espoirs du sport auto. Seules 3 équipes sur 12 (DS Techeetah, Nissan E.Dams et Mercedes EQ), soit le podium des constructeurs à la fin de  la Saison 6, ont choisi de conserver le même tandem de pilotes que la saison dernière.

Grand animateur du paddock de la FE depuis le lancement de ce championnat, l’Anglais Sam Bird a remporté au moins une course chaque saison (9 victoires, 19 podiums), il a quitté Virgin et convolé avec Jaguar pour former avec Mitch Evans un duo de pilotes très attendu. L’autre gros transfert très remarqué de l’intersaison est celui de l’Allemand Pascal Wehrlein, ancien espoir de Mercedes F1, qui a quitté Mahindra pour renforcer Porsche et faire mieux que les prestations anonymes de Neel Jani. Là aussi, l’association du champion DTM 2015, ancien pilote de Formule 1 chez Manor et Sauber, avec André Lotterer sera à surveiller de très près. 

Wehrlein écarté avant la fin de saison par Mahindra, le revenant Alex Lynn a pris le relais et réussi une pige berlinoise plutôt convaincante en août 2020: 16 points glanés en 6 manches. Il se voit offrir chez les Indiens une troisième chance en FE, après deux tentatives plutôt décevantes chez DS Virgin (Saison 4) puis Jaguar (fin de la Saison 5). Autre retour surprise, celui de Tom Blomqvist, déjà vu en FE avec 4 petits points marqués en 6 courses chez Andretti en 2017/2018, puis le remplacement au pied levé de James Calado lors des deux dernières courses de la Saison 6 à Berlin. Fils de l’ancien pilote de rallye Stig Blomqvist, il rejoint Oliver Turvey au sein de l’écurie chinoise NIO 333, lanterne rouge des constructeurs depuis deux saisons. 

Trois “rookies”

Trois débutants sont titularisés en FE cette saison: le Français Norman Nato, chez les Monégasques de Venturi, hérite du volant du néo-retraité Felipe Massa. Avec JEV, ça fait donc deux pilotes tricolores. Chez BMW i Andretti, c’est Jake Dennis qui a finalement décroché un volant très convoité. Le jeune Anglais a fait forte impression en simulateur et lors de séances d’essais. Sa polyvalence (DTM, pilote de développement chez Red Bull en F1, 2ème place aux 12 Heures de Bathurst) aura fini par convaincre BMW de lui donner sa chance en remplacement d’Alexander Sims (vainqueur de la 2ème course à Diriyah en 2019) parti chez Mahindra. L’autre « rookie » de la Saison 7 s’appelle Nick Cassidy, un Néo-Zélandais chez Envision Virgin Racing. Enfin, deux autres pilotes vont disputer leur première saison complète en FE: déjà présent à Berlin en août dernier pour remplacer Daniel Abt, c’est René Rast, 34 ans et triple champion DTM, qui sera aligné chez Audi Sport. Quant au Brésilien Sergio Sette Camara, lui aussi présent à Berlin l’été dernier, il est titularisé chez Dragon Penske.

En route vers un avenir électrique

Malgré l’annonce des départs d’Audi et BMW à la fin de la Saison 7, la FE, avec ses budgets raisonnables et son marketing haut de gamme, continue de regarder l’avenir avec sérénité. La preuve: McLaren est candidate pour obtenir une place en Saison 9 (2022/2023), date d’entrée en vigueur des monoplaces « Gen 3 » dont on attend beaucoup en termes d’innovations, d’efficacité énergétique et de performance. DS Techeetah a d’ores et déjà annoncé sa présence jusqu’à (au moins) 2026 et l’Indien Mahindra restera impliqué en FE jusqu’à 2025 minimum. Toujours en phase avec les enjeux environnementaux, la FE a été récompensée pour ses efforts en matière de développement durable en devenant en septembre 2020 « le premier sport à obtenir la certification neutralité carbone ». 

Avec son image novatrice, écolo, high-tech, innovante, mais aussi urbaine et connectée, la marque FE arrive à l’âge de raison, avec un potentiel marketing intact, évident dès la Saison 1. Elle conserve ainsi un large panel de partenaires, certains étant fidèles depuis la première heure comme le fabricant suisse de montres Tag Heuer (chronométreur officiel), DHL en tant que partenaire logistique, et bien sûr Michelin dont le pneu Pilot-Sport tous-temps démontre son exceptionnel niveau de performance depuis 2014. Pour cette dernière saison avant de passer le relais à Hankook, la marque au Bibendum introduit d’ailleurs pour cette Saison 7 la troisième génération de son pneu Pilot-Sport. D’autres partenaires prestigieux et d’horizons divers ont depuis rejoint l’aventure au fil des saisons comme ABB (partenaire titre), Julius Bär (partenaire global), Saudia, l’assureur Allianz, BMW i (partenaire officiel de véhicules officiels comme la voiture de sécurité), Bosch, Enel, Heineken, Hugo Boss, Modis, Moet & Chandon et Antofagasta Minerals.

Calendrier provisoire, pouvant évoluer en fonction de la situation sanitaire :

Courses 1 et 2 – Diriyah (Arabie Saoudite), 26 et 27 février

Course 3 – Rome (Italie), 10 avril

Course 4 – Valencia (Espagne), 24 avril

Course 5 – Monaco, 8 mai

Course 6 – Marrakech (Maroc), 22 mai

Courses 7 et 8 – Santiago (Chili), 5 et 6 juin

Ecuries et pilotes engagés pour la saison 7 du Championnat du Monde de Formule E :

AUDI SPORT ABT SCHAEFFLER : Lucas DI GRASSI (BRE), René RAST (ALL)

BMW i ANDRETTI MOTORSPORT : Jake DENNIS (GBR), Maximilian GUENTHER (ALL)

DS TECHEETAH : Antonio Felix DA COSTA (POR), Jean-Eric VERGNE (FRA)

ENVISION VIRGIN RACING : Robin FRIJNS (PB), Nick CASSIDY (NZL)

DRAGON PENSKE AUTOSPORT : Nico MUELLER (CH), Sergio SETTE CAMARA (BRE)

MAHINDRA RACING : Alexander SIMS (GBR), Alex LYNN (GBR)

MERCEDES-BENZ EQ : Stoffel VANDOORNE (BEL), Nick DE VRIES (PB)

NIO 333 : Oliver TURVEY (GBR), Tom BLOMQVIST (GBR)

NISSAN E.DAMS : Sebastien BUEMI (CH), Olivier ROWLAND (GBR)

JAGUAR RACING : Sam BIRD (GBR), Mitch EVANS (NZL)

TAG HEUER PORSCHE : Andre LOTTERER (ALL), Pascal WEHRLEIN (ALL)

ROKiT VENTURI RACING : Edoardo MORTARA (CH), Norman NATO (FRA)

Par Paul Papazian

Formule E, Saison 7 : l’ouverture en Arabie Saoudite fin février !(S’ouvre dans un nouvel onglet)

Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A ne pas manquer !

Publicité