Taxi G7 twitter

Publié le 10 décembre, le décret 2021-1600 projette des taux d’incorporation minimums pour les véhicules dits « à faibles émissions ». Cette mesure, proche de celle imposée aux grandes flottes des collectivités et des entreprises, visera les plateformes comptant au moins 100 conducteurs. De plus, ces entreprises devront avoir 10% de véhicules à faibles émissions d’ici 2024, 20 % en 2027 et 35 % en 2029. 📈

Dans la continuité des objectifs fixés par la loi d’orientation des mobilités (LOM), le gouvernement a émis un décret tourné vers les taxis et les VTC.

Pour l’instant les grosses annonces viennent de l’étranger

En effet, la société Addisson Lee a fait une annonce importante au UK:

« Si nous devons prendre l’initiative, nous ne pouvons pas le faire seuls et il est urgent de mener une action collective pour que Londres devienne l’un des marchés de taxis et de VHR les plus écologiques au monde. Un élément clé sera la coopération publique/privée entre TfL, les arrondissements de Londres, les sociétés d’énergie, les fournisseurs de charge et les entreprises comme la nôtre pour aider à construire le réseau de charge. Nous sommes impatients de travailler ensemble sur cette question des plus urgentes. »

« Londres n’a d’avenir que si elle est durable : réduction des déchets, conservation des ressources, préservation de l’air, de l’eau et de l’environnement pour le plaisir de tous. En tant qu’entreprise de transport, Addison Lee a un rôle particulier à jouer dans cet avenir – et l’annonce d’aujourd’hui est une acceptation sans réserve de ce rôle. »

Cela représente une flotte de 4800 véhicules dans le centre de Londres

Lire également :  Plaquettes de frein : tout savoir à leur sujet

A lire également

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *