En vous promenant à Paris, vous passerez peut-être par la Cité des sciences et de l’industrie. Si c’est le cas, je vous invite à faire une halte pour découvrir leur nouvelle exposition permanente, « Urgence climatique ». Placée sous le commissariat scientifique du célèbre paléoclimatologue Jean Jouzel, cette exposition se veut un cri d’alarme face à l’urgence climatique.

Une exposition en phase avec son temps

En interview pour Le Figaro, Jouzel explique la genèse de ce projet. Initialement nommé « La transition écologique », le titre de l’exposition a évolué pour prendre le nom plus percutant d' »Urgence climatique ». Un changement qui reflète la nécessité d’agir maintenant face au changement climatique.

Ce n’est pas la première fois que Jouzel se retrouve à la tête d’une exposition. Il a déjà co-commissarié en 2008 l’exposition « Atmosphère… le climat révélé par les glaces », au musée du Conservatoire des arts et métiers avec le climatologue Didier Hauglustaine. Cette nouvelle exposition reflète son engagement indéfectible pour la cause climatique.

Paris et son empreinte carbone

L’exposition propose un focus sur l’empreinte carbone de Paris, avec un affichage trilingue (français, anglais, espagnol) présentant les émissions directes et indirectes de la ville en 2019. On y apprend que la ville de Paris a adopté en 2018 son troisième Plan Climat, comportant plus de 500 mesures dans plusieurs domaines d’action (bâtiment, transports, énergie, alimentation, déchets, cadre de vie, finances, etc.).

Ce Plan Climat a pour ambition de guider Paris vers la neutralité carbone et l’adaptation du territoire face aux effets du changement climatique. Il s’inscrit dans la mise en œuvre concrète des engagements pris par la France lors de la COP21, avec l’objectif de réduire collectivement de 50% les émissions locales de GES de Paris d’ici 2030.

Lire également :  SORTIR À PARIS : Science Expériences

Une exposition éco-conçue

L’exposition « Urgence climatique » ne se contente pas de dénoncer l’urgence climatique, elle se veut exemplaire en matière d’éco-conception. Tous les éléments de construction seront triés pour être réutilisés, réemployés ou recyclés à la fin de l’exposition. Chaque étape de sa conception et de sa réalisation a été pensée pour limiter son empreinte carbone. Les matériaux sélectionnés pour la construction, majoritairement du bois, proviennent de circuits courts et sont certifiés « Bois des territoires du Massif central », une norme garantissant la valorisation des forêts et leur gestion durable, ainsi que le soutien des entreprises locales de la filière bois.

Un exemple à suivre

Au-delà de la réglementation, Universcience, l’établissement qui gère la Cité des sciences et de l’industrie, a choisi de réaliser son Bilan Carbone® annuellement pour mettre en place une politique de décarbonation visant à réduire ses émissions de gaz à effet de serre (GES).

La stratégie de décarbonation de l’établissement repose sur deux principes : une réduction de 16% à l’horizon 2025 et de 40% à l’horizon 2030 des émissions de GES induites par son fonctionnement, hors déplacements des visiteurs ; et des actions pour réduire les émissions de GES liées à ces déplacements, comme un tarif préférentiel pour les visiteurs à vélo, dès 2023.

Cette exposition est donc non seulement une invitation à prendre conscience de l’urgence climatique, mais aussi un modèle d’éco-responsabilité pour toutes les institutions culturelles. En ces temps de changement climatique, il est plus que jamais nécessaire de conjuguer culture et respect de l’environnement. Alors si vous êtes à Paris, profitez de votre mercredi pour visiter cette exposition, une expérience à la fois instructive et inspirante.

Lire également :  France Miniature : Profitez d'une après-midi instructive en famille

Galerie Photo

Publications similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *