Alors que le marché de la voiture autonome est en plein essor, Tesla s’active à produire un nouveau supercalculateur permettant de révolutionner la conduite et rentrer dans la course à l’exaFlop.

Un programme dont nous parlons sur Tesla Mag depuis 2021 mais qui a été rendu opérationnel en 2023

Les réseaux neuronaux multi-modaux de Tesla sont déjà intégrés aux véhicules de nos clients, ce qui leur permet de traiter différentes modalités telles que les vidéos des caméras, les cartes, la navigation, les IMU (unités de mesure inertielle), le GPS, etc.

Des tâches telles que la prédiction d’occupation sont déjà très générales dans leur représentation, prévoyant simplement la probabilité qu’une position en 3D soit occupée. Cette information peut être utilisée pour éviter les collisions par n’importe quel robot.

Tout cela est rendu possible grâce à l’étiquetage automatique à grande échelle des flottes. En utilisant des données vidéo provenant de plusieurs trajets effectués au même endroit, nous pouvons reconstruire l’ensemble de la scène.

De plus, nous développons des techniques de modélisation générative de pointe, nous permettant de prédire les résultats possibles à partir des observations passées, de manière cohérente entre plusieurs vues de caméra.

Ces futurs imaginés peuvent être conditionnés par l’action pour produire des résultats différents.

Lire également :  Elon Musk : 5 articles pour découvrir cet inventeur

Par exemple, les vidéos ci-dessous sont entièrement générées par le réseau neuronal en utilisant simplement des instructions différentes.

Ces modèles apprendront à partir d’un vaste ensemble de données extrêmement diverses provenant de la flotte de Tesla et seront entraînés sur des quantités massives de puissance de calcul.

Mise à jour du programme Dojo de Tesla AI, concrètement ça donne quoi :

programme Dojo chez Tesla

En janvier 2023, Tesla a lancé son programme ambitieux nommé « Dojo », une initiative impressionnante qui vise à utiliser une quantité massive de puissance de calcul pour entraîner ses modèles d’intelligence artificielle. Au cœur de ce programme, on trouve une unité de calcul de la gamme A100 de Nvidia, capable de fournir une puissance phénoménale pour le traitement des données.

Au départ, Tesla a commencé avec une capacité de 100 000 GPUs, qui a augmenté à 400 000 GPUs en moins de six mois, permettant à l’entreprise d’atteindre une puissance de calcul totale de 100 exaFLOPS. Cette prouesse technologique place Tesla parmi les cinq plus grandes puissances informatiques du monde.

Le lancement de la production de Dojo a débuté en juillet 2023, et la projection montre une croissance constante et soutenue de la capacité de calcul. Il est prévu que la croissance se poursuivra tout au long de 2024, confirmant l’ambition de Tesla de devenir un acteur majeur dans le domaine de l’intelligence artificielle et du calcul à haute performance.

Puissance de calcul phénoménal

Le projet Dojo lancé durant l’été 2019 par Tesla se veut révolutionnaire. Ce nouveau supercalculateur doit servir au développement de l’intelligence artificielle liée à l’analyse de vidéos afin d’en décortiquer le contenu et ainsi analyser la conduite[1]. Mais ce qui le distingue de ces prédécesseurs c’est sa puissance : 1 exaFLOP de puissance (qui équivaut à un milliard de milliards d’opérations en virgule flottante par seconde[2]).

Lire également :  Tesla Dévoile le Nouvel Optimus Gen2

La course à l’exaFLOP de tels calculateurs est sans limite, et des entreprises tel que Intel ou AMD par exemple ont déjà commencé ce marathon. Actuellement, c’est le supercalculateur Fugaku qui est le plus rapide au monde, réalisé par Fujitsu au Japon il est basé sur l’architecture ARM. Le Dojo ne sera certainement pas aussi rapide, mais il utilisera une architecture de base similaire, propulsée par les conceptions d’ARM. D’ailleurs cette entreprise de processeurs vient d’être achetée par Nvidia qui anciennement fournissait des puces Tesla pour la technologie autonome[3]… simple coïncidence ? 

Par exemple voici à quoi ressemble le supercalculateur exaFLOP d’Intel Aurora:

Deep learning

Alors que l’étiquetage des données visuelles se veut complexe dans la plupart des « pilote automatique », Dojo serait capable de gérer les vidéos seul, et de réaliser son apprentissage dans des contextes variés plus complexes et plus rapidement[4]. Pour rappel, le « pilote automatique » est composé d’un réseau neuronal qui simule le comportement d’un cerveau humain du point de vu se sa logique de fonctionnement de base[5].

Ouvert à l’apprentissage

Ce nouveau cerveau « Made in Tesla » sera peut-être à la portée de tous. En effet, Elon Musk a tweeté que l’accès au supercalculateur Dojo sera donné en tant que service Web afin que les gens puissent former leurs algorithmes d’apprentissage automatique qui rendront le supercalculateur encore plus intelligent[6]

Conclusion

Même si Tesla n’a pas encore donné de date de sorti de son nouveau calculateur, si le pari est tenu, la conduite autonome risque de faire un bon vertical dans le monde des voitures autonome.


Sources

Lire également :  Notre astuce pour accéder au contenu Disney Plus dans votre Tesla depuis la France

[1] : Marchal, A. (2020a, août 18). Elon Musk veut étoffer l’ ; équipe de Dojo, le supercalculateur de Tesla. Consulté à l’adresse https://www.clubic.com/pro/entreprises/tesla/actualite-10239-elon-musk-veut-etoffer-l-equipe-de-dojo-le-supercalculateur-de-tesla.html

[2] Wikipedia contributors. (2020, 5 septembre). Supercalculateur exaflopique. Consulté à l’adresse https://fr.wikipedia.org/wiki/Supercalculateur_exaflopique#:%7E:text=Les%20supercalculateurs%20exaflopiques%20(Exascale%20computing)%20sont%20des%20superordinateurs%20(High,en%20virgule%20flottante%20par%20seconde).

[3] Gupta, S. (2020, 21 septembre). Tesla Plans To Offer Its Dojo Supercomputer As A Service For AI Training. Consulté à l’adresse https://www.carandbike.com/news/tesla-plans-to-offer-its-dojo-supercomputer-as-a-service-for-ai-training-2298814?utm_content=140507292&utm_medium=social&utm_source=linkedin&hss_channel=lis-kQX_GK_W7C

[4] B. (2019, 6 août). Elon Musk appelle le projet secret ‘ ; Dojo’ ; de Tesla (TSLA) un ‘ ; créateur de différences’ ; |. Consulté à l’adresse https://blockblog.fr/elon-musk-appelle-le-projet-secret-dojo-de-tesla-tsla-un-createur-de-differences/

[5] Loveday, S. (2020, 10 février). Comment fonctionne l’Autopilot de Tesla ? Consulté à l’adresse https://insideevs.fr/news/396778/tesla-autopilot-comment-ca-marche/

[6] Gupta, S. (2020, 21 septembre). Tesla Plans To Offer Its Dojo Supercomputer As A Service For AI Training. Consulté à l’adresse https://www.carandbike.com/news/tesla-plans-to-offer-its-dojo-supercomputer-as-a-service-for-ai-training-2298814?utm_content=140507292&utm_medium=social&utm_source=linkedin&hss_channel=lis-kQX_GK_W7C

Rejoignez dès maintenant le Club Tesla Mag gratuitement et participez activement à la révolution électrique. Vous cherchez un installateur de borne ou de panneaux solaires ? Référencez votre société et répondez à la demande de nos lecteurs. Besoin d'une stratégie de communication ? Choisissez la régie Tesla Mag.

Une question ? Nous contacter

A lire également

Un Commentaire

  1. 1 exaflop c’est 1 milliard de milliard (10^9 * 10^9 = 10^18) d’opérations par seconde, nos ordinateurs du quotidien touchent déjà le milliard d’opérations par seconde.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *