Une Tesla Model 3 bloquée dans les convois canadiens

Rejoignez la révolution électrique!

VIDEO – C’est parti pour un rappel du contexte avant la présentation du tweet de la Tesla Model 3 bloquée sur la route par les convois de la liberté, au Canada !

Le contexte : des convois géants pour la liberté au Canada

Contre la vaccination obligatoire à la frontière avec les États-Unis

Plusieurs centaines de chauffeurs routiers canadiens ont convergé, fin janvier, vers Ottawa, la capitale canadienne, pour participer à une manifestation contre la vaccination obligatoire contre le Covid-19 exigée pour franchir la frontière canado-américaine. Parti entre autres de la Colombie-Britannique, sur la côte pacifique, pour rallier Ottawa, à l’est, le « convoi de la liberté », tel qu’il a été baptisé par les routiers au Canada, n’a cessé de prendre de l’ampleur, selon Le Monde.

« On ne veut pas être forcés à se faire vacciner, ça devrait être un choix personnel », a affirmé à l’Agence France-Presse (AFP) une manifestante, Louise, venue soutenir les chauffeurs routiers lors d’un arrêt dans la région de Vaudreuil, sur la route vers Ottawa. Sous les acclamations de la foule et les coups de klaxon, la retraitée aux cheveux blancs a dit craindre « une perte totale » de sa liberté. Elle participe à la mobilisation pour « remercier les camionneurs » et « envoyer un message au gouvernement Trudeau ».

« Que les gens soient vaccinés ou non, ce n’est pas ça le problème. Le problème, c’est l’obligation », a, pour sa part, dit Tabitha, 26 ans, tenant entre les mains un drapeau canadien. Selon elle, le Canada a besoin de retrouver ses « points communs et idéaux fondamentaux ».

Photo de manifestants du "Convoi de la Liberté", au Canada

Après 24 jours de manifestations, la police semble avoir repris le contrôle

Camions remorqués, manifestants arrêtés… La police a quasiment repris le contrôle du centre d’Ottawa fin février. Ce dernier a été paralysé durant 24 jours par des camionneurs s’opposant à la politique sanitaire du gouvernement canadien, titre Ouest France.

Les autorités canadiennes ont indiqué en milieu de matinée avoir procédé à « l’arrestation de 190 manifestants qui faisaient bloc à Ottawa. Elles ont aussi dit avoir remorqué une cinquantaine de véhicules, qui durant des semaines ont fait résonner leurs klaxons dans cette ville d’ordinaire réputée pour son calme ».

L’opération policière, a permis de déloger la plupart des camionneurs permettant à certains habitants d’Ottawa de recommencer à s’aventurer dans les rues du centre. Mais certains subsistent, assurant maintenir la pression sur le gouvernement. Pourtant, la population leur accorde un soutien moins volontiers nous indique nos collègues de Ouest France :

« Ces personnes restaient là – à klaxonner et à intimider les habitants, perturbant nos vies », souffle Dave Chapin au sujet des manifestants. « Ces dernières semaines ont été un enfer absolu ». « Je suis très heureux de retrouver ma ville », abonde à son tour Jeff Lindley, content lui aussi que le « calme » soit enfin revenu.

Photo d'une caravane du "Convoi de la Liberté" enlevée par les services de la police canadienne.

Le surprenant soutien d’Elon Musk

Depuis la mi-janvier, le Canada et les États-Unis imposent d’être pleinement vaccinés contre le Covid-19 aux chauffeurs routiers qui traversent la frontière entre les États-Unis et le Canada, la plus longue du monde, avec près de 9 000 km. Une mesure dénoncée par une partie des routiers, soutenus depuis jeudi par le milliardaire américain Elon Musk, qui a tweeté jeudi : « Les camionneurs canadiens assurent. »

Une partie du convoi est déjà arrivé au pied du Parlement, à Ottawa, le 28 janvier 2022.

Des manifestants qui veulent maintenir la pression

Ces derniers refusent de s’avouer vaincus. Nombreux sont ceux qui ont assuré qu’ils continueraient à faire pression pour une levée totale des restrictions anti-Covid dans le pays. Si certaines d’entre elles ont été assouplies ces derniers jours, elles sont parmi les plus strictes au monde.

Le calme serait enfin revenu à Ottawa. Mais ce mouvement de contestation historique pourrait avoir des effets durables sur les débats politiques dans le pays. Ce convoi, en forme de mouvement de protestation au Canada, en a par ailleurs inspiré d’autres au-delà des frontières du pays, notamment en France et en Nouvelle-Zélande. Récemment encore, la police de la capitale américaine Washington se préparait à l’arrivée d’un convoi de camionneurs.

Tesla Model 3 bloquée dans les convois de la liberté au Canada : que s’est-il passé ?

Sur Twitter, un internaute partage cette vidéo avec la légende suivante : « Ce matin, le convoi de camionneurs a piégé un conducteur de Tesla, soi-disant pour procéder à une arrestation citoyenne« . Bon, dit comme ça, on a du mal à savoir où ils voulaient en venir…

On pourrait s’attendre à ce que @Imposter_Edits donne davantage d’informations. Mais voilà ce qu’il dit pour les personnes qui demandent le contexte : « Si j’avais plus d’informations, je les aurais postées avec la vidéo, ou dans les tweets directement après la vidéo, comme je le fais toujours« . Ce qui ne nous avance pas, vous en conviendrez.

Maintenant, on peut supposer plusieurs choses :

  • Les forces de l’ordre avaient déconseillé aux conducteurs de circuler. Ce propriétaire de Tesla a bravé les recommandations et c’est tombé sur lui. Pas de bol !
  • Peut-être que « l’arrestation » était visée : 1) sur une voiture, n’étant visiblement pas des leurs car pas un poids lourd ; 2) une Tesla, symbole des États-Unis bien portants, d’autant plus lorsque l’on sait que la crise sanitaire n’a pas affecté les bénéfices de la marque.

Dans le cadre d’une intervention avec un objectif, on peut aussi imaginer que les voitures électriques ne sont pas perçues comme des alliées, face au prix de l’essence et du gasoil qui augmente. En effet, ces dernières ne seraient pas (encore) ou peu concernées, ce qui peut engendrer de la rancœur.

On se souvient aussi que Musk a soutenu la « protestation » du convoi, ce qui rend la situation quelque peu ironique. Ainsi, cela pourrait être un hasard, tout comme la volonté bien précise d’adresser un message à Tesla et ce que l’entreprise représente. Ou une façon de remettre en cause le soutien de Musk, qui sait ?

Evy Lison
Je suis passionnée par la révolution en cours. C'est tout un écosystème qui est en train d'émerger et je m'attache à présenter les innovations sous un angle objectif. Vous pouvez réagir à toutes mes publications en commentaires.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

- Publicité -
- Publicité -
Actualités du jour

Comment recharger efficacement votre Tesla Model Y ?

Les différentes puissances peuvent aller de 3kW sur une prise domestique, à 120 kW sur un Supercharger Tesla. Un...
- Publicité -