appy ariège

Avec la ville d’Appy, Renault a développé un excellent format pour rendre la voiture électrique plus accessible.

Publicis conseil et les habitants d’Appy

Du nom du village à la description de chacun des profils d’utilisateurs potentiels de véhicules électriques. Publicis conseil, l’agence Media de Renault a su développer une histoire qu’il fait plaisir à écouter et à découvrir. Depuis quelques mois, il faut bien reconnaître que Renault a orienté sa communication pour simplifier développer la pédagogie autour du véhicule électrique en général, la Renault Zoé.

appy en zoé 2

Ce que nous aimons dans ce format ou ces formats publicitaires, ce sont les points suivants :

  • Grâce aux personnages, il est très facile de s’identifier à des potentiels acheteurs de véhicules électriques.
  • La typologie sociologique d’un village permet effectivement d’avoir tous les types de profil et donc de poser tous les types de questions.
  • Sur le format, c’est la complémentarité de la publicité vidéo et de la continuité digital.

La pédagogie en valeur cardinale

appy-zoé

Avec cet exercice de communication, Renault entend être pédagogue sur l’électrique et ainsi amener en concession des personnes qui aurait eu des premières réponses par rapport à des questions qu’ils n’ont pas osé se poser.

Pour que l’électrique se développe, c’est en effet un travail que de plus en plus d’acteurs s’engagent à mener.

La priorité aux clients mais des bémols

Nous sommes également convaincu que le fait de donner la priorité aux clients est la bonne façon d’aborder le sujet électrique.

Lire également :  Renault dévoile un concept-car issu de la Software Republic : une révolution en matière de technologie automobile

Renault peux donc annoncer publiquement qu’il a équipé le premier village français en 100 % électrique.

Quelques bémols

Nous pouvons regretter plusieurs choses :

  • La priorité est donnée aux seniors, ce qui induit que le véhicule électrique ne serait pas fait pour les jeunes.
  • Ce petit village d’Ariège loin des grandes villes fait aussi souffler que le véhicule électrique serait réservé à la Provence.

Pour ces deux points, ce n’est évidemment ni ce qu’il faut comprendre et ni le reflet de la réalité.

Publications similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *