Imaginez une voiture qui vous fait oublier toutes les autres. Oui, la Jaguar I-Pace a “ruiné” ma vie de passionné qui change de voiture tous les six mois. Pourquoi ? Parce que depuis deux ans, elle ne m’a pas donné une seule raison de la quitter.

Une séduction inattendue

Quand j’ai vu la I-Pace, je me suis dit : “Encore une électrique sans âme”. Mais quelle erreur ! Son design, un mix parfait entre berline et SUV, m’a fait tomber sous le charme. Et cet intérieur… Un luxe inattendu avec un écran de 15,5 pouces (bon, je l’avoue, avoir un énorme iPad dans son habitacle est toujours choquant aux premiers abords). J’étais piégé.

Des performances trop convaincantes

Avec 400 chevaux sous le capot et un 0 à 100 km/h en 4,8 secondes, j’ai compris que j’avais affaire à un monstre de puissance. Totalement inutile, mais tellement grisant ! Vitesse de pointe à 200 km/h (sur autobahn bien sûr) ? Parfait pour arriver en retard aux réunions, parce qu’on n’a pas envie de s’arrêter de conduire.

Autonomie : une liberté piège

Jaguar promet 470 km d’autonomie. Bien sûr, c’est une exagération, mais j’atteins facilement 410 km. Avec sa batterie de 90 kWh, je me suis retrouvé à explorer des routes juste pour le plaisir. Où est la contrainte dans tout ça ?

Un confort qui tue l’envie de sortir

La I-Pace est trop confortable. Direction précise, sièges accueillants, insonorisation parfaite… J’ai même parfois la flemme de sortir de la voiture. C’est grave, docteur ?

Lire également :  Supercharger : “J'ai payé 6,98€ pour 14 kWh” avec ma Fiat 500e, un passionné raconte

Le prix, une excuse qui ne tient plus

Oui, 79 990 €, c’est une somme. Mais après deux ans, je réalise les économies faites sur le carburant et l’entretien. Et puis, comment mettre un prix sur le bonheur de conduire ?

Conclusion

La Jaguar I-Pace m’a piégé dans un confort et un plaisir de conduite dont je ne veux plus sortir. Elle a “ruiné” ma vie de changement perpétuel de voitures, et c’est tant mieux. J’attendais le Cybertruck, mais maintenant, je me demande si je pourrais vraiment lui dire au revoir.

Publications similaires

Un commentaire

  1. 80k€…
    Pour 40/60k€ , vous avez une thermique moins puissante mais au rapport poids/puissance équivalent ou supérieur donc meilleurs perfs.
    Les 30k€ qui restent , en les plaçant judicieusement , ça va compenser les frais de carburant et entretien .
    Plus une perte inférieure sur la décote vu le prix de départ inférieur sur la thermique.
    O final , l’électrique coûte presque 2x plus cher annuellement.
    Pour même pas l’autonomie d’une twingo essence à 15k€…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *