AccueilLifestyleEnergie : Rendre les bâtiments intelligents pour maîtriser les...

Energie : Rendre les bâtiments intelligents pour maîtriser les coûts

Comment optimiser la consommation de vos bâtiments lorsque vous voyez vos factures s’envoler? C’est une problématique concrète que nous traitons aujourd’hui sur Tesla Mag. En lisant cet article, vous pourrez vérifier que des solutions logicielles évoluées peuvent vous permettre de réaliser jusqu’à 50% d’économies.

L’énergie se raréfie et cela force les particuliers et les entreprises à modifier leurs usages. Pour les entreprises, le cas est très spécifique. En effet, ces aides d’État, notamment le tarif réglementé, applicable aux particuliers, ne concerne que les petites structures (moins de 10 salariés). Pour les grandes structures et notamment les établissements industriels, les impacts sont très importants. 

C’est pourquoi les entreprises font appel à des prestataires qui les aident à optimiser leur consommation d’énergie. Nous avons voulu échanger avec l’un des leaders du marché, Eficia,  pour vous faire connaître les pratiques les plus courantes dans les grandes enseignes que vous pourriez connaître.

Une prise de conscience renforcée par les entreprises qui ne peuvent pas profiter du bouclier tarifaire

Chez Tesla Mag, nous aimons identifier les opportunités dans ces périodes de transition.  Lorsque l’énergie est chère, les entreprises prennent conscience des coûts induits. Alric Marc, fondateur d’Eficia, expert français du pilotage énergétique des bâtiments tertiaires et collectivités a partagé des points de contexte importants : « Le climat actuel est une réelle opportunité pour nous » et il a pu nous confirmer que les entreprises, progressivement, réalisent que  les solutions proposées par Eficia  permettent de faire chuter la facture d’énergie.

Ne manquez pas!  Spectacles: Tesla, ses confidences électriques

ll nous est apparu essentiel de mettre en relief les solutions apportées par ces partenaires informatiques en associant à notre sujet un point de vue client, Arnaud Berchon, Directeur Technique de Leroy Merlin France nous a communiqué les points suivants : 

« Pour bien faire notre métier, tout en limitant notre impact sur la planète, nous traquons toutes les pistes d’optimisation possibles. L’empreinte de nos magasins sur l’environnement est bien sûr au cœur de notre action. Dans une démarche d’amélioration continue, nous travaillons à les rendre plus économes en énergie, toujours plus confortables pour nos clients, sans concession sur la sécurité.

C’est tout l’enjeu de la collaboration que nous avons engagée avec EFICIA. Les équipes maîtrisant toute la chaîne de services dont nous avons besoin, nous pouvons déployer les solutions testées ces derniers mois sur l’ensemble de notre parc. »

Comment fonctionne la logique de contrat d’énergie pour les entreprises ?

« Les entreprises signent, entre septembre et novembre, des contrats d’énergie pour l’année qui suit. Dans la majorité des cas, c’est comme cela que ça se passe. Quand vous signez un contrat, vous signez avec un prix du futur, avec des contrats à termes, vous signez donc pour de l’électricité que vous allez acheter en 2023 mais dont les prix sont fixés au moment de la signature du contrat et non pas au moment où vous allez vraiment acheter c’est à dire en 2023. les prix sont fixés à l’avance, par exemple en septembre 2022 pour un contrat qui va commencer en janvier 2023. 

En 2022,  beaucoup de clients ont signé leurs contrats entre juillet et décembre, lorsque les prix sur les marchés pour 2023 étaient au plus haut. Ils se retrouvent aujourd’hui, au mois de Janvier, avec des tarifs très élevés. Cela oblige naturellement à réfléchir à l’optimisation de sa consommation.

Les sociétés qui se donnent pour mission d’optimiser la consommation d’énergie dans les bâtiments existants, installent des capteurs et donnent des règles d’usage qui permettent de diminuer globalement la facture. Cela va de l’arrêt de la climatisation, du chauffage, deux heures avant la fin de la journée en misant sur l’inertie du bâtiment qui sera capable de garder cette chaleur ou cette fraîcheur le temps calculé par le logiciel. Ces logiciels sont en plein boom et vous avez compris pourquoi.

Ne manquez pas!  Trois raisons de choisir un scooter électrique

L’avantage d’une telle solution est la rapidité de mise en conformité du bâtiment, lorsqu’il est compatible. Alric Marc nous précise les délais: « Pour un petit site de quelques centaines de mètres carrés cela peut prendre une journée et pour des grands sites de plus de 10 000 m² trois semaines sont nécessaires. C’est comme si cette société retirait tous les interrupteurs de de votre maison, pour les piloter à distance et optimiser leur utilisation par logiciel. »

Quels sont les décrets qui visent à inciter les entreprises à moins consommer ?

Aujourd’hui le sens de l’histoire est clairement à la découverte de ces solutions qui mettront un, cinq ou dix ans pour se déployer. La tendance actuelle nous pousse à croire que ces solutions seront généralisées tant pour les professionnels que pour les particuliers. 

De plus, certaines initiatives gouvernementales, par décret, peuvent inciter les entreprises à mettre en place ces solutions:

  • Le décret tertiaire: Qui concerne tout local professionnel dans un bâtiment où il y a plus de 1000 m2 de bâtiments professionnels. Tous ces bâtiments doivent consommer -40 % d’énergie d’ici à 2030 par rapport à une base de consommation de 2010.
  • Le décret BACS: ce décret oblige toutes les entreprises d’ici 2025 ou 2027 c’est en cours de définition à mettre en place des solutions de pilotage intelligent pour leurs systèmes de chauffage ou climatisation.

La mise en place de centrales photovoltaïques pour les grands sites

Comme vous pouvez-vous douter, tous les clients qui pensent “optimisation d’énergie”, songent à l’équipement en centrale photovoltaïque. En effet, lorsque les dimensions des sites dépassent 5000 m² les clients vont rechercher la production ou l’auto consommation grâce à la mise en place non pas de panneaux solaires, mais de centrales photovoltaïques.

Tous ces logiciels travaillent de concert entre le décisionnaire, les installateurs de solution photovoltaïque et les conseils qui permettent de dimensionner correctement les installations. Alric Marc, déplore l’absence ou la rareté de solution de stockage qui sont définitivement une solution d’avenir pour l’efficience énergétique des bâtiments. Il n’y a pas encore de Smart Grid qui permettront d’exploiter les voitures électriques branchées sur les réseaux qui vont permettre de charger ou décharger leurs batteries. Ce sera une révolution lorsque ce sera possible.

Ne manquez pas!  Énergie : la part de l'éolien et du solaire augmente, face au nucléaire

Quels sont les sources d’énergies qui consomment le plus dans un bâtiment (hors bâtiments industriels)

  • CVC (entre 40 et 60% de la consommation des bâtiments)
  • Eclairage ( 30 à 40%)
  • Eau chaude sanitaire 
  • Tous les appareils divers (entre 10 et 20%)

Si vous vous posez la question pour les bornes ou stations de recharge, Alric Marc nous confie que “c’est un sujet anecdotique par rapport aux autres sources de consommation.”

Vous comprenez bien l’intérêt de ces solutions lorsque nous parlons de plus en plus d’éco-watt. Ces sociétés, travaillent avec leurs clients pour définir des processus qui se mettent en place en fonction des codes rouge, orange ou vert. C’est ce qui permet globalement de mieux consommer dans des contextes de crise.

Les véhicules électriques sont-ils un risque pour le réseau ?

Aldric Marc est formel sur ce point: « les véhicules électriques sont une solution”. En effet, grâce aux SmartGrid de demain, les véhicules qui par nature ne roulent pas toute la journée pourront être exploités pour optimiser le réseau et répondre aux besoins de stockage évoqués dans ce sujet. La supervision des bornes de recharge,également concernées par ces dispositifs, permettront de moduler la puissance disponible sur les bornes de recharge.

Sur ce dernier point, non prioritaire, car non encore problématique, il faut bien distinguer trois cas de figures: 

  • L’entreprise met en place ses bornes
  • L’entreprise met en place ses bornes elle-même ou par un tiers mais c’est l’électricité qui vient de l’entreprise. C’est aujourd’hui la majorité.
  • Le troisième cas est l’utilisation du parking mais la borne de recharge et le compteur sont gérés par le tiers investisseurs. 

Notre rapport à l’énergie change de façon durable

Pour conclure ce sujet passionnant, je dois dire que je suis impressionné par les capacité des acteurs à apporter des solutions, rapidement, aux clients qui souhaitent piloter au mieux leurs consommations. Eficia n’est évidemment pas la seule société sur ce marché. Vous pouvez également vous tourner vers SAP, EDF, Engie Solutions ou Delta conso Expert. Cette liste n’est pas exhaustive.  Mais si vous êtes un propriétaire foncier ou un chef d’entreprise, il devient stratégique de considérer ce que de telles solutions peuvent vous apporter. 

Teslam
Je suis le fondateur de Tesla Magazine et rédacteur en chef de l'ensemble des rubriques. Le contenu informatif et à haute valeur ajoutée est ma passion, n'hésitez pas à nous contacter si vous souhaitez échanger sur notre contenu.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

- Publicité -

Rejoignez la révolution !

- Publicité -