AccueilActualité voiture électriqueLa BMW i4 peut-elle inquiéter la Tesla Model 3,...

La BMW i4 peut-elle inquiéter la Tesla Model 3, référence des berlines électriques?

Plutôt que de partir d’une feuille blanche, BMW a préféré électrifier sa Série 4 Gran Coupé pour concurrencer la Tesla Model 3. L’i4 est moins déroutante que sa rivale, mais l’américaine a toujours une longueur d’avance côté performances.

La question du jour : la BMW i4 : peut-elle inquiéter la Tesla Model 3, référence des berlines électriques? Nous allons tenter d’y répondre ici.

En 2021, la Tesla Model 3 s’est octroyée la tête des ventes de voitures électriques en Europe.

Dans un monde dominé par les SUV, un constructeur est miraculeusement parvenu à imposer une berline parmi les voitures les plus vendues. En 2021, la Tesla Model 3 s’est octroyée la tête des ventes de voitures électriques en Europe.

Elle a même réussit même à se hisser comme la voiture la plus vendue toutes catégories confondues dans certains pays, comme la Suisse ou la Norvège.

Si la berline américaine est un tel phénomène, c’est qu’elle ne manque pas d’arguments. A commencer par un réseau de station de charge, les fameux Superchargers, dense et à la fiabilité incomparable.

Pour autant, il a fallu près de trois ans pour voir arriver une véritable concurrente de cette américaine pas comme les autres.

C’est BMW qui, le premier, jette une rivale dans les roues de la Tesla Model 3 : la BMW i4.

Un peu plus longue que l’américaine (4,78 m contre 4,69 m), l’allemande affiche un style et une philosophie bien différents. Alors que la Model 3 a été dessinée à partir d’une feuille blanche, l’i4 s’apparente quant à elle à la version électrifiée d’un modèle thermique, en l’occurrence la Série 4 Gran Coupé.

Extérieurement, il apparaît bien difficile de distinguer les deux sœurs. L’i4 bénéficie comme la Série 4 Gran Coupé de boucliers plus ou moins agressifs selon les finitions. La silhouette apparaît élégante.

Quant à la calandre aux naseaux hypertrophiés, elle déroute au premier regard mais participe finalement au caractère de l’auto. Cette BMW i4 se révèle donc flatteuse et séduisante.

Une Tesla Model 3 plus passe-partout.

A côté, la Tesla Model 3 semble plus discrète. Il faut dire que, le succès aidant, on aperçoit désormais cette berline à presque tous les coins de rues. Fidèle à sa politique, le constructeur améliore ses autos petit à petit, mais cela ne se voit guère.

Ne manquez pas!  Renault eWays, le constructeur réaffirme et précise son plan d'électrification

Si la Model 3 en est déjà à sa troisième génération de batteries, seuls les entourages de vitres noirs et les enjoliveurs au dessin retouché permettent réellement de reconnaître un modèle récemment sorti d’usine des tous premiers produits.

Surtout, les possibilités de personnalisation apparaissent des plus limitées: cinq couleurs et deux dessins de jantes pour la version Grande Autonomie… et c’est tout !

Voilà qui tranche avec le catalogue presque infini proposé par BMW. Il faut dire que Tesla est plus préoccupé par assurer des cadences élevées dans son usine, pour satisfaire une demande qui ne faiblit pas, que de tenter de séduire les clients par un choix luxuriant. Il n’empêche que les lignes fluides demeurent agréables.

Evy Lison
Je suis passionnée par la révolution en cours. C'est tout un écosystème qui est en train d'émerger et je m'attache à présenter les innovations sous un angle objectif. Vous pouvez réagir à toutes mes publications en commentaires.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

- Publicité -

Rejoignez la révolution !

- Publicité -