Selon des études récentes trois quarts de la population mondiale vivra dans des villes dès 2050.

Une vision prospective et créative des modes de transport s’impose pour que les villes du futur deviennent des havres de bien-être, de sérénité et d’échanges.

La conception des moyens de transports des villes du futur est déterminante pour réaliser cet objectif et l’Innovation REVA2 Blue Line apporte une contribution déterminante.

 On peut distinguer 2 grands types de transports urbains :

  • Les transports de masse tels que Métro, Tram, Bus, Navettes qui sont déployées essentiellement sur les grands axes d’une ville ou métropoles.

Ces transports de masses sont incontournables, car ils permettent un déplacement rationnel et économique d’un grand nombre de personnes.

  • Les transports « capillaires » ou de porte à porte, qui permettent de desservir tout point d’une ville vers tout autre point. 

Les VTC tels que « UBER », taxis, ou encore les véhicules personnels sont adaptés pour ce type d’usage. Mais le surnombre  de ces véhicules personnels, qui, dans 90% des cas ne transportent qu’une seule personne, génère encombrements, bruit, pollution, problèmes de stationnement, et asphyxie nos villes et métropoles.

De nombreuses initiatives ont été testées telles que des navettes autonomes sur voies dédiées ou non, ou encore des robots-taxis notamment aux Etats Unis et en Asie. 

Lesdites navettes apportent un début de solutions sur des axes définis, mais limités dans l’espace, avec un modèle économique souvent déficitaire. 

Quant aux robots-taxis qui donnent l’illusion de véhicules 100% autonomes, leur modèle économique est catastrophique, car malgré les apparences, s‘il n’y a pas de chauffeurs à bord du véhicule, il nécessite des chauffeurs qui, à distance, peuvent reprendre le volant via un simulateur de conduite : Ces véhicules ne peuvent donc circuler que sur une zone géographique balisée, sur laquelle la couverture électromagnétique permet la prise de contrôle du véhicule à distance. 

Lire également :  Tesla et Volkswagen Group: Nouvelles discussions?

Le nombre de chauffeurs à distance étant inférieur au nombre de véhicules, ce système provoque des difficultés majeures, tel que le blocage d’un véhicule sur la voie publique dans l’attente que l’un de ces chauffeurs à distance soit disponible. Ces tests en cours utilisant cette technologie, sont donc amenés à cesser.

Il est surprenant de voir les sommes pharaoniques investies dans ces «pseudos solutions », sans issues pérennes.

Autre approche alternative : Une vidéo intéressante circule sur le Net montrant un Tram circulant à vive allure en Chine, sans rail et ni caténaire en suivant un guide optique. Il faut noter que le guide optique est la solution décrite dès 2007 dans le premier brevet REVA2 ! 

Il est évident que cette solution pourrait prospérer pour les Trams de demain, car bien moins onéreuse qu’un rail métallique, et très rapide à mettre en œuvre. 

En revanche, l’absence de caténaire n’a pas pour l’heure de solution évidente si on écarte le procédé d’alimentation électrique par induction, très onéreux, car la puissance nécessaire pour un Tram ne permet qu’une autonomie limitée. 

Toutefois, l’arrivée très probable de la solution « Hydrogène » dans les prochaines années devrait apporter une solution pérenne à bien des mobilités, y compris à la solution REVA2 Blue Line qui est pourvue d’une double motorisation durant les premières années d’exploitation avant la phase de maturation de la technologie « hydrogène » qui apparait comme le « Graal » de l’énergie du futur : l’hydrogène « vert » est  potentiellement abondant et sa transformation en énergie  ne produit que de l’eau pure !

Lire également :  INOV360 : L'étude sur les mobilités d'après confinement

Dans ce tour d’horizon mondial des innovations en matière de transport, REVA2 apporte, en complément des transports en commun, une solution rationnelle et efficace grâce à l’usage multiutilisateur du véhicule et à l’incitation à l’utilisation du covoiturage, capable de transporter rapidement tout un chacun de porte à porte.

Mais l’un des points déterminants du succès attendu de REVA2, est  sa rentabilité : cette solution nouvelle sera donc durable.

Par ailleurs, REVA2 apporte une solution efficace pour la livraison du dernier kilomètre, pour encourager la consommation de produits locaux, notamment de fruits et légumes. Chaque ville concernée détermine un lieu stratégique central à partir duquel les véhicules REVA2 peuvent desservir la ville et ses environs. Pour ce mode de transport, le véhicule est capable d’offrir un espace confortable en associant le volume du coffre, avec l’espace obtenu par rabattage de la banquette arrière. Les produits frais à distribuer sont amenés par camion du lieu de production locale vers le lieu stratégique central. Une flotte de véhicules REVA2 livre, durant les heures creuses, les colis bénéficiant d’un packaging adapté vers les destinataires qui ont passé commande. Le destinataire peut être un restaurant, un commerçant ou le particulier. Ce nouveau service permet de consommer des produits frais au jour le jour, et réduire ainsi l’empreinte carbone.

Pour toute question. Contact : raoul.parienti@gmail.com

Rejoignez dès maintenant le Club Tesla Mag gratuitement et participez activement à la révolution électrique. Vous cherchez un installateur de borne ou de panneaux solaires ? Référencez votre société et répondez à la demande de nos lecteurs. Besoin d'une stratégie de communication ? Choisissez la régie Tesla Mag.

Une question ? Nous contacter

A lire également

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *