Maserati GranTurismo Folgore
(source : maserati)

Maserati ait réussi à conserver l’allure emblématique de la GranTurismo, malgré des efforts considérables de refonte est l’aspect le plus remarquable de toute cette affaire. En fait, Maserati affirme avoir pris très tôt la décision de « maintenir la continuité » de la silhouette avec la voiture qu’elle a remplacée, car elle a été très bien accueillie par les consommateurs.

Une enseigne qui marie authenticité et technicité

Le fait que cette toute nouvelle Maserati GranTurismo soit équipée d’une transmission entièrement électrique n’est pas ce qu’il y a de plus intéressant. Ni le fait qu’elle ne dispose pas d’un V8, qui est un élément fondamental de l’ADN de Maserati, aussi emblématique de la marque que le trident l’est pour Neptune.

Calandre Trident Maserati GranTurismo Folgore
(source : maserati)

La dernière évolution de la célèbre voiture du constructeur Maserati, spécialisé dans les modèles de luxe, a été dévoilée, et nous souhaitons la bienvenue à sa toute nouvelle version. La fortune de l’entreprise italienne a été comparée à la mer dont Neptune est le maître, flottant sur les vagues du succès (triomphe du Targo Florio, succès en F1, ingénierie de classe mondiale), ou créant des remous se transformant en véritable raz-de-marée, à qui bien peu d’amateurs résistent, comme c’est le cas ici.

1 – Une motorisation impressionnante

La GranTurismo Folgore utilise un système à trois moteurs, un à l’avant et deux à l’arrière. Chaque moteur a une puissance nominale de 300 kW, et le véhicule est alimenté par une batterie de 92,5 kWh capable de générer environ 750 chevaux et 995 livres-pieds de couple « en continu ».

Lire également :  Renaissance Italienne : La Nouvelle Lancia Ypsilon Électrique

De telles performances la posent en rivale directe de la Tesla Model S Plaid. Mais les données fournies par le constructeur ne permettent pas encore de déterminer si cela suffira a égaler les 600 km d’autonomie proposés par sa célèbre concurrente.

La batterie elle-même est contenue dans une structure en forme de T qui s’étend de l’avant du véhicule à l’arrière en passant par le tunnel central. Selon Maserati, cela ramène le point H de la voiture à une position plus basse. En langage courant, cela signifie que la firme pourrait conserver les dimensions traditionnelles de la GT.

2 – Une puissance digne des supercars

La voiture qui développe 750 chevaux et celle qui est équipée du nouveau moteur V6 3,0 litres biturbo « Nettuno » utilisé dans la supercar MC20 semblent exactement les mêmes à l’œil nu. En fait, il n’y a aucune différence perceptible entre les deux (une autre machine superbe).

Ce moteur peut équiper soit la version ‘Modena de la nouvelle GT, qui développe 483 chevaux, soit la version ‘Trofeo, qui développe 542 chevaux.

3 – La Maserati GranTurismo ravira les amateurs de vitesse

La vitesse ? Il y en a beaucoup. La course de 0 à 100 km/h prendra aux voitures V6 entre 3,5 secondes (Trofeo) et 3,9 secondes (Modena), mais la Maserati GranTurismo Folgore les laissera toutes deux dans la poussière en terminant la course en moins de 2,7 secondes.

Ce n’est pas une vitesse de GT, c’est une vitesse d’hypercar. Toutes les voitures ont la même structure de suspension, qui consiste en des doubles triangles à l’avant et des multibras à l’arrière. Elles comprennent également de gros freins Brembo ventilés aux quatre coins, une répartition parfaite ou quasi parfaite du poids et une transmission intégrale.

4 – Des matériaux d’avant-garde

En outre, chaque véhicule fait un usage intensif de métaux légers comme le magnésium et l’aluminium (ce dernier représentant 65 % de la nouvelle GT), en plus de l' »acier haute performance », qui est beaucoup moins léger, mais plus durable.

Lire également :  Que pensons-nous de la publication des très bons résultats Tesla ?

Ainsi, on nous a expliqué que cela avait permis d’obtenir les meilleurs niveaux de poids de la catégorie, qui sont les suivants : 1 795 kilogrammes pour le V6 et 2 260 kilogrammes pour le Folgore EV.

5 – L’innovation au cœur de la Maserati Granturismo

La nouvelle GT dispose d’un module dynamique situé en son cœur, et ce module est chargé de gérer les différents paramètres de mode. Sur les voitures V6, les paramètres de mode vont de Confort à GT, puis Sport et Corsa.

Mais sur la Folgore, les paramètres de mode vont de Gamme Max à GT, puis Sport et Corsa. Le message devrait être assez clair.

A lire également

Un Commentaire

  1. D’ accord les performances sont stupéfiantes surtout pour la folgore ainsi que la technologie, mais je trouve la calandre beaucoup moins belle que la première version, moins agressive et manquant de modernisme près de 15 ans après.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *