Où l’on reparle d’une Tesla à 20 000 euros !

Alors que le fantasque patron de Tesla et de SpaceX, Elon Musk est devenu récemment la 1ère fortune du monde d’après Bloomberg, dépassant le patron d’Amazon Jeff Bezos.

Tesla de son côté accélère le développement d’un modèle à seulement 20 000 euros et qui sortira dès 2022.

Alors que l’hypothèse la plus probable parlait d’une commercialisation de ce modèle en 2024 ou 2025, les rumeurs du jour rapportent que le célèbre constructeur américain souhaite anticiper ces dates de sortie, et le probable futur “Model 2” (le nom n’est pas encore définitif) pourrait arriver en 2022.

Ces rumeurs provenant du compte Twitter Moneyball, qui sort beaucoup de leak sur l’industrie automobile en Chine, et a été très vite relayée par des gros sites spécialisés : Electrek, Tesla Facts et Teslarati, pour ne citer qu’eux.

La Gigafactory de Shangaï au centre du projet

Toujours selon Moneyball, la voiture sera produite dans la Gigafactory que Tesla construit à Shangaï, Gigafactory qui accueillera aussi un centre de Recherche et Développement dédié aux modèles chinois de la marque dont cette Tesla à 20 000 euros.

Les rumeurs prennent de l’épaisseurs quand on sait que dans des documents présentés aux autorités chinoises par la firme de Elon Musk en plus des Model 3 et Model Y nous trouvons un modèle basé sur le Model 3 dont le prix de vente se situe entre 160 000 et 200 000 yuans, soit 20 000 euros.

Toujours selon ce rapport, l’accélération des plans de la marque est dû à la forte augmentation des ventes de la firme en Chine, et a été approuvé dés le mois de septembre 2020, soit à la même période où sont nées les premières rumeurs.

La grande question reste donc à savoir si ce modèle sera uniquement réservé au marché chinois car ce projet entrera en concurrence avec d’autres Tesla abordables produite à la Gigafactory de Berlin.

Chaîne de production Tesla

Une voiture clé pour Tesla

Une Tesla abordable est une étape majeure pour la firme américaine et pourrait fortement changer la donne, non seulement en Chine, les voitures électriques dans l’Empire du milieu sont très abordables, mais aussi en Europe, continent friand des voiture compacte.

Pour rappel, même si Tesla a une capitalisation boursière égale à celles combinées des plus grands constructeurs automobiles, le constructeur californien reste un « nain » en volume de vente, ne vendant « que » 500 000 voitures en 2020 contre par exemple plus de 10 millions pour un groupe comme Volkswagen ou l’Alliance Renault-Nissan-Mitsubishi

Notons aussi  que la concurrence va devenir de plus en plus rude pour la firme d’Elon Musk en Europe où les grands constructeurs vont de plus en plus électrifier leurs gammes, on pense à Audi qui a récemment déclaré vouloir être 100% électrique d’ici 2035 et qui a écoulé plus de 50 000 SUV électriques e-tron en 2020.

Ou bien sûr Renault qui a fait sensation avec sa “Renaulution”, avec au programme une gamme de produit entièrement refondue et électrifiée et surtout la présentation de la R5 électrique, version électrifiée du mythique modèle des années 80.

Renault: l'essentiel à retenir de la "Renaulution" de Luca de Meo
La nouvelle Renault électrique

Mais ce « Model 2 » pourrait aussi se faire une place au soleil aux Etats-Unis où de nombreux consommateurs se disent prés à acheter une Tesla mais ne disposent pas du budget suffisant pour s’acheter un des modèles de la gamme.

Mais ne nous emballons pas, par le passé Tesla nous avait déjà promis un Model 3 à 35000 euros qui n’ai encore jamais arrivé dans l’hexagone.

Et n’oublions pas qu’en plus de cette Tesla bon marché, Elon Musk nous a promis la Model S Plaid, première Hypercar de la firme avec un moteur de 800 chevaux qui fera du 0 à 100 en 2 secondes.

Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A ne pas manquer !

Publicité