Elon Musk, with his security detail, in Washington, D.C.Credit...Jonathan Ernst/Reuters

Entre le défi lancé à Poutine, son avis tranché sur le coronavirus et son soutien à la candidature aux présidentielles de Kanye West, Elon Musk fait régulièrement parler de lui sur Twitter, qu’il compte d’ailleurs racheter. 

Ainsi, on sait tous que le propriétaire de Tesla utilise beaucoup cette plateforme. Ce qu’on oublie parfois, c’est à quel point ses tweets peuvent être incompréhensibles pour nous autres mortels. On omet aussi quelques fois l’influence qu’ils peuvent avoir. 

C’est pourquoi nous vous proposons dans cet article de revenir sur le phénomène “Elon Musk et Twitter”. 

Update : Elon Musk suspend son rachat de Twitter, mais n’abandonne pas

La saga vient de connaître un énième rebondissement. Elon Musk a décidé vendredi 13 mai de reporter son acquisition du célèbre réseau social. “L’accord est suspendu dans l’attente des détails autour du calcul suggérant que les faux comptes et comptes de spam ne représentent que 5 % du total des utilisateurs”, a-t-il précisé… sur Twitter.

Il a déclaré dès le début qu’une de ses priorités serait de faire un grand ménage dans les utilisateurs afin de bouter ces faux utilisateurs hors du réseau social. Un tweet qui a valu à l’action du réseau social de s’effondrer de plus 20% dans les échanges électroniques précédant l’ouverture de Wall Street. 

Plus tard, le patron-milliardaire a assuré être “toujours engagé” à racheter Twitter.

Pourquoi ce rétropédalage ?

La direction de Twitter lui avait rétorqué, début mai, qu’il n’y avait que 5 % de “bots” (faux comptes alimentés par des robots) sur la plateforme. Une affirmation que Musk semble prendre avec une certaine circonspection.

Lire également :  Lancement d'une boutique spécialiste du véhicule électrique

Il faut ajouter que les nuages semblaient s’accumuler ces derniers jours autour de l’accord. D’abord, la déroute des valeurs tech en Bourse a poussé certains commentateurs à se demander si Elon Musk n’allait pas finir par trouver qu’il a payé trop cher pour Twitter. À cet égard, la suspension de l’offre pourrait être une manière de relancer les négociations.

L’offre d’Elon Musk a aussi attiré l’attention de la SEC (le gendarme américain de la Bourse) qui a ouvert une enquête sur les circonstances dans lesquelles elle a été faite. Il aurait déclaré trop tardivement avoir amassé des actions Twitter avant de faire son offre. La SEC le soupçonne donc d’avoir masqué ses intentions réelles. 

Comment, en un tweet, Elon Musk change le cours des choses ?

Cet exemple n’est qu’un exemple de plus illustrant l’influence d’Elon Musk avec ses tweets qui surprennent et font du bruit. Avec des conséquences concrètes pour les entreprises et marques concernées. 

GameStop, Shopify, Signal, Etsy ou CD Projek peuvent en attester. Être cité par Elon Musk dans un tweet a suffi à faire décoller le cours de Bourse de ces cinq sociétés. Les prises de position de l’une des personnalités les plus influentes du Web sont désormais scrutées par les analystes financiers comme les traders en herbe.

Sur Twitter, l’homme le plus riche du monde est devenu le trublion des marchés financiers. Avec ses publications intempestives, le fondateur de Tesla et SpaceX a le pouvoir de faire décoller les cours d’actifs dont il a choisi de vanter les mérites auprès de ses 44,1 millions d’abonnés.

L’exemple du bitcoin

L’influence de l’homme d’affaires à succès auprès des investisseurs particuliers n’a cessé de croître au fil des années. Ces derniers le considèrent comme un génie visionnaire, voire un gourou. Résultat, aujourd’hui, ses prises de position sont scrutées. 

Lire également :  Ovni : Optimus dessine une tête de chien

Il y a peu, il a suffi qu’Elon Musk remplace la minibiographie de son compte Twitter par l’émoji et le hashtag « bitcoin », pour que la reine des cryptomonnaies grimpe de 20 % en moins de 24 heures. 

Rétrospective : 8 tweets d’Elon Musk qui ont fait polémique

Avec l’éventuel rachat de Twitter, Elon Musk crée un nouveau coup d’éclat, lui qui est un habitué des sorties controversées sur la plateforme. La preuve en huit tweets qui ont fait du bruit : 

Avril 2018

Elon Musk reconnaît avoir succombé à l’« erreur » de l’automatisation excessive de l’usine de Fremont de Tesla, en Californie, en manquant son objectif déclaré de production de 5 000 Model 3 par semaine.

Août 2018

La Securities and Exchange Commission (SEC) poursuit Elon Musk sur des soupçons de « déclarations fausses ou trompeuses », après avoir tweeté son projet de retirer Tesla de la cote pour 420 dollars l’action. Musk affirme s’être fixé cet objectif de prix après avoir appris « l’importance de ce chiffre dans la culture de la marijuana et avoir pensé que sa petite amie trouverait cela drôle ».

Février 2019

La SEC épingle de nouveau un tweet où il déclare que « Tesla faisait zéro voiture en 2011, mais va en faire environ 500 000 en 2019 ». Il rectifie le tir en expliquant avoir voulu parler d’un taux de production annualisé, c’est-à-dire 10 000 voitures par semaine, mais que les livraisons pour l’année restent estimées à 400 000.

Avril 2019

Elon Musk promet la mise en service d’un million de robots-taxis (véhicules autonomes) sur les routes en 2020. Objectif difficile à entrevoir aujourd’hui…

Lire également :  Notre avis sur le Sony Xperia 5 III: faut-il l'acheter?

Mai 2020

Le milliardaire juge lui-même la valeur de l’action de Tesla « trop élevée » et fait chuter son cours de 10% en une séance, au grand dam des investisseurs.

Mai 2021

« Vous pouvez désormais acheter une Tesla avec des bitcoins », a indiqué Elon Musk sur Twitter, avant de faire marche arrière, justifiant cette décision par l’impact environnemental lié au minage de cryptomonnaie. Toujours sur Twitter, Elon Musk vante toutefois les mérites du « dogecoin » , cryptomonnaie conçue à son origine comme une plaisanterie. 

Novembre 2021

En demandant à ses followers s’il devait vendre 10 % de ses actions Tesla, Elon Musk suscite alors l’intérêt de plus de 3,5 millions d’internautes. « Ces derniers temps, on a beaucoup parlé des gains non réalisés comme moyen d’évasion fiscale, je propose donc de vendre 10 % de mes actions Tesla. Soutenez-vous cela ? » écrit-il. « Je respecterai les résultats de ce sondage, quel qu’en soit le sens ». Près de 58 % des votants répondent « Oui », alors que la vente pourrait rapporter à l’homme d’affaires quelque 21 milliards de dollars.

Mars 2022

Le 14 mars, Elon Musk défie Vladimir Poutine dans un « combat d’homme à homme », suite à l’invasion de l’Ukraine par la Russie.« Acceptez-vous ce combat ? », lui demande-t-il, en précisant à un internaute étant tout à fait sérieux sur ses intentions d’affronter l’homme fort du Kremlin.

Et il n’a pas fini de faire parler de lui… 

Rejoignez dès maintenant le Club Tesla Mag gratuitement et participez activement à la révolution électrique. Vous cherchez un installateur de borne ou de panneaux solaires ? Référencez votre société et répondez à la demande de nos lecteurs. Besoin d'une stratégie de communication ? Choisissez la régie Tesla Mag.

Une question ? Nous contacter

A lire également

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *