Se dirige-t-on vers un « contrat à l’amiable » entre Hertz et Tesla ?

Rejoignez la révolution électrique!

La commande de Hertz à Tesla 

Quelle nouvelle quand on a appris, fin octobre, que Tesla dédiait 100 000 véhicules à Hertz ! Une commande massive permettant au loueur d’électrifier sa flotte et ainsi, réduire son empreinte environnementale.

C’est d’ailleurs une dynamique qu’on observe chez d’autres loueurs, soucieux de répondre aux attentes de leurs clients. 

Hertz n’a pas communiqué sur la répartition de sa commande, mais on sait d’ores et déjà que la Tesla Model 3 en fera partie. En effet, le loueur a confirmé que la berline sera disponible à partir de novembre sur son catalogue états-unien.

On peut penser que la berline représentera la majeure partie des 100 000 voitures commandées par Hertz. Arrivé plus récemment, le Model Y devrait lui aussi être plébiscité. Les Model S et Model X, dont les versions re-stylées arrivent fin 2022, seront certainement moins nombreux, compte tenu de leur positionnement beaucoup plus premium.

Cette commande montre la volonté de Hertz de miser sur la voiture électrique. Outre le réseau Superchargeur, avec qui il est partenaire outre-Atlantique, le spécialiste de la location envisage, à terme, de construire son propre réseau.

Proche de la faillite au terme d’une année difficile, ce redressement via la voiture électrique pourrait être salutaire pour Hertz.

La réaction d’Elon Musk sur Twitter sème le doute 

Elon Musk est revenu sur le deal annoncé la semaine passée ; il estime en substance qu’il ne faut pas trop attendre de ce deal en termes financiers. En effet, la commande dépasse les capacités actuelles de production du constructeur américain.

En outre, il a précisé que Hertz ne bénéficierait pas de réductions pour l’achat des véhicules électriques. Il s’est aussi dit surpris de voir l’action grimper à ce point. De fait, Tesla n’est pas confronté à un manque de demande :

« Si cela se base sur Hertz, je tiens à souligner qu’aucun contrat n’a été signé pour le moment. Tesla a bien plus de demande que de production. C’est pourquoi nous ne vendrons à Hertz que des voitures pour la même marge que celle que nous appliquons à nos clients. L’accord avec Hertz n’a aucun effet sur notre situation économique. »

Après un bond à plus de 1 200 milliards de dollars de la capitalisation boursière du groupe, ce tweet a quelque peu refroidi un marché très chaud…

Ce mardi (02/11), en milieu de journée, l’action Tesla chutait de près de 5 % avant cotation, après avoir bondi lundi de 8,50 %. Et cela, après qu’Elon Musk a rappelé que son entreprise n’avait pas encore signé de contrat avec le loueur Hertz. 

De son côté, Hertz n’avait pas spécifié avoir signé un contrat avec Tesla. L’enseigne se contentait d’indiquer dans son communiqué avoir passé « une commande initiale de 100.000 Teslas d’ici à la fin 2022 ». Et elle se gardait bien d’évoquer un calendrier de livraison.

De nombreux articles de presse avaient aussitôt relayé cette information. Une publicité du loueur, où la star de football américain Tom Brady apparaissait entouré de Teslas, avait également suscité une forte effervescence à Wall Street. 

Par ailleurs, l’agence américaine de la sécurité routière (NHTSA) a fait savoir mardi, que Tesla avait rappelé près de 12.000 véhicules aux États-Unis. Cela, en raison d’un problème du logiciel de communication.

Qu’est-ce qu’on en pense ? 

Vous avez déjà vu deux personnes se disputer, tout en sachant qu’elles ont toutes deux raison ? C’est un peu triste, surtout si vous ne pouvez pas les convaincre qu’il n’y a pas de gagnant. Et surtout, qu’ils ont raison de leur propre point de vue, et qu’il est temps d’accepter de ne pas être d’accord sur les détails.

Il semble que c’est ce qui s’est produit avec le récent accord Tesla/Hertz. Ce dernier a probablement bien commandé 100 000 voitures à Tesla. Nous n’ayons juste aucune idée sur comment le loueur a passé sa commande.

Elon Musk a aussitôt précisé, sur Twitter, que Hertz n’obtiendrait pas de prix spécial, ni d’accord. En plus, il devrait commander des voitures au plein tarif, comme tout client. Apparemment, ce n’était pas assez clair pour certaines personnes, alors Musk a de nouveau sonné l’alarme. Il a dit qu’il n’y avait pas de contrat entre Tesla et Hertz, du moins, pas « encore. »

Il est vrai qu’entre l’énorme demande, et les contraintes de production, Tesla serait fou de signer un contrat. Même pour vendre 100 000 berlines Model 3 à une société de location, quand il ne peut même pas remplir les commandes pour les particuliers.

Statut quo

Cela dit, Hertz a raison. 100 000 véhicules ont été commandés (si on en croit son communiqué de presse). Et Musk a raison : aucun contrat n’a été signé. Hertz ne bénéficie pas d’un traitement spécial, les commandes de Model 3 ne seront pas repoussées de 100 000 voitures supplémentaires.

Les médias disent que Tesla et Hertz ne sont pas d’accord sur l’échéancier de la commande. Puisqu’il n’y a pas de contrat, Tesla n’a pas à respecter de délai pour la livraison des voitures. Hertz suppose que les voitures devraient arriver d’ici la fin de 2022. De fait, le loueur a commandé comme un client régulier. Et le calendrier de livraison estimé est affiché sur le site Web de Tesla.

Cependant, c’est une estimation pour une raison, et cela change tout le temps. Demandez à quiconque a commandé une Tesla dans le passé. Hertz a également déclaré que Tesla a déjà commencé à livrer les voitures.

Si Hertz a passé commande, il n’y a aucune raison pour que Tesla ne puisse pas commencer à en livrer.

Le loueur a d’ailleurs déclaré au Wall Street Journal :

« Comme nous l’avons annoncé la semaine dernière, Hertz a fait une commande initiale de 100 000 véhicules électriques Tesla et investit dans une nouvelle infrastructure de recharge de VE dans l’ensemble des activités mondiales de l’entreprise. Les livraisons des Tesla ont déjà commencé. »

La publication a également indiqué que des sources familières avec le sujet ont mentionné que Tesla et Hertz « peaufinent les détails d’un accord« , lié au calendrier des livraisons.

Alors, un véritable contrat est-il à venir ?

C’est difficile à dire pour le moment, mais ce serait une double bonne nouvelle. Pour Hertz, qui souhaite s’orienter vers l’électrique. Mais aussi pour Tesla, dont le Model 3 continue de conquérir les cœurs, et à raison. 

Source : Businessam

Articles ™ : 

Rédaction Tesla Mag
La rédaction Tesla Mag est tournée vers le futur. Nous nous attachons à présenter les prochaines innovations et une actualité structurée sur les nouvelles mobilités. N'hésitez pas à nous contacter ou à commenter pour poursuivre la conversation.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

- Publicité -
- Publicité -
Actualités du jour

Comment recharger efficacement votre Tesla Model Y ?

Les différentes puissances peuvent aller de 3kW sur une prise domestique, à 120 kW sur un Supercharger Tesla. Un...
- Publicité -