Starlink: Déjà 100 000 clients dans le monde

Starlink est un projet porté par Elon Musk dont l’objectif est l’accès à Internet par satellite. Proposé par le constructeur aérospatial américain SpaceX, il repose sur le déploiement d’une constellation de plusieurs milliers de satellites de télécommunications placés sur une orbite terrestre basse. 

Deux prototypes sont lancés en 2018 et le déploiement des satellites débute en 2019, pour une mise en service en 2020. Pour atteindre ses objectifs commerciaux, SpaceX prévoit de maintenir à terme (vers 2025) 12 000 satellites opérationnels en orbite basse alors qu’il n’y a aujourd’hui que 2 000 satellites en activité. 

Il est néanmoins prévu que la constellation initiale ne comporte au cours des premières années que 1 600 satellites, pour affiner les techniques à mettre en œuvre avant le déploiement d’une constellation complète.

Internet à large bande passante, haute vitesse et à faible temps de latence. (Source : Starlink)

L’objectif final ? Proposer l’accès à l’internet haut débit partout dans le monde

Le prix qui vient d’être annoncé aux États-Unis du service Starlink est de 499 dollars pour l’installation du matériel et de 99 dollars de frais d’abonnement mensuel. C’est un service financé par L’État américain, pour le marché américain, du moins jusqu’à présent… 

Du nouveau pour Starlink !

“100 000 bornes expédiées !”, c’est ce qu’annonce le milliardaire PDG de SpaceX sur le réseau social Twitter. Il ajoute que la société se déploie désormais aux États-Unis, au Canada, en Angleterre, en Allemagne, en France, en Autriche, au Pays-Bas, en Irlande, en Belgique, en Suisse, au Danemark, au Portugal, ainsi qu’en Australie. 

Des discussions sont en cours avec d’autres pays. Il affirme qu’il “espère servir la Terre bientôt !”. En effet, les ambitions de Musk sont internationales, il ne compte pas s’arrêter en si bon chemin, et espère déployer Starlink sur la planète entière. 

Starlink offre actuellement un service bêta à l’échelle nationale et internationale, et projette de poursuivre son expansion pour une couverture quasi mondiale des endroits peuplés en 2021. Un service vendu comme facile à configurer, avec un faible temps de latence, préservant le ciel nocturne et idéal pour les collectivités rurales et éloignées, forcément ça donne envie !

Drapeaux de 170 nations.

Sources : 

Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A ne pas manquer !

Publicité