AccueilSpaceXSpaceX : Dossier complet sur la compagnie spatiale

SpaceX : Dossier complet sur la compagnie spatiale

SpaceX est le premier bébé d’Elon Musk. Il ne s’en est jamais caché et admet volontiers s’occuper de Tesla comme d’un hobby. Nous vous présentons certains échec et succès qui expliquent le caractère incontournable de SpaceX.

L’ambition de conquête spatiale dès 2002

Toujours à la pointe de la recherche scientifique, Elon Musk a fondé en 2002 une entreprise vouée au domaine spatial. Celle-ci a été baptisée Space X (Space Exploration Technologies Corporation). Son siège et ses bureaux d’études sont situés à Hawthorne en Californie. C’est l’un des deux prestataires privés à qui la NASA a fait un contrat de transport de fret vers les stations spatiales internationales. L’entreprise conçoit, fabrique et commercialise les lanceurs Falcon 9, les propulseurs Merlin ainsi que le cargo Dragon et sa version habitable.

Le but d’Elon Musk
En fait, le but d’Elon Musk est de concevoir des lanceurs spatiaux capables de revenir sur Terre et donc de pouvoir être réutilisables. Les coûts seraient ainsi fortement diminués. De plus, il anticipe déjà la possibilité de faire voyager dans l’espace des personnes civiles…

Les échecs des premiers lancements
Falcon 1 , lanceur « réutilisable », a connu des débuts difficiles :

  • 1er essai le 24 mars 2006, le lanceur se désagrège 1 minute après le décollage
  • 2ème tir le 21mars 2007, le moteur du second étage s’éteint trop tôt, la charge utile retombe après avoir atteint les 320 kms
  • 3ème vol le 3 août 2008, échec du à la collision entre le 1er et second étage, au moment de la séparation.

L’époque des réussites:
Enfin le succès arrive avec le 4ème tir le 28 septembre 2008.

Le 5ème vol réussit à mettre en orbite le satellite d’observation malaisien RazakSat, le 13 juillet 2009. Le programme Falcon 1 fut ensuite abandonné.
A la suite d’un appel d’offre émis par la NASA afin d’atteindre la station spatiale internationale, le lanceur Falcon 9 de Space X est retenu. Le 4 juin 2010, la fusée Falcon 9 s’élance de la base de Cap Canaveral. C’est une maquette du cargo Dragon qui fait office de charge utile.

L’exploit du 21 décembre 2015

Falcon 9 a réussi un exploit historique ce 21 décembre 2015. Ayant décollée de Cap Canaveral à 20h30 heure locale, la fusée non seulement a pu mettre en orbite basse 11 satellites autour de la Terre mais elle a permis l’exploit de récupérer le premier étage de la fusée qui s’est reposé sans heurts sur sa base !
Il reste à savoir si l’étage récupéré n’a pas subi trop de dommages, mais il est un fait certain que ce vol va marquer l’histoire de l’aérospatiale !

Cette première est bien sûr un incroyable exploit technologique, mais elle ouvre aussi un horizon vers des vols spatiaux beaucoup moins coûteux. En effet, d’habitude, le premier étage des lanceurs, le plus onéreux, vient s’écraser en revenant sur Terre.

Elon Musk, grand visionnaire illimité, a prouvé qu’il pouvait aussi réaliser une révolution dans le domaine spatial. Après la voiture électrique, l’idée d’un train supersonique, ses rêves se concrétisent comme si, pour lui, l’impossible n’avait jamais existé…

Lancement habité réussi le 30 mai 2020

Suite au lancement réussi de la capsule Dragon propulsée par la fusée Falcon 9 le 30 mai dernier, nous souhaitons développer sur Tesla Magazine une rubrique francophone exhaustive sur SpaceX. Elon Musk et SpaceX annoncent via Twitter des projets et acquisitions spectaculaires qui mettent en avant l’innovation chez SpaceX. Dernière en date: l’acquisition d’un chien-robot de la société Boston Dynamics, Zeus.

Au cours de cet article nous essayerons de répondre à cette question: pourquoi SpaceX impose une nouvelle donne dans la conquête spatiale?

SpaceX : désormais le rêve des vols commerciaux devient une réalité

Avec ce lancement réussi, SpaceX valide la possibilité prochaine de participer à des vols dans l’espace pour les plus fortunés d’entre-nous. C’est une nouvelle opportunité que de nombreuses sociétés comme Virgin Galactic aimeraient également pouvoir proposer depuis plusieurs années.

SpaceX travaille avec des opérateurs qui proposeront à la vente des places à bord des fusées de SpaceX. En effet, Elon Musk a annoncé travailler avec la société Space Aventures pour proposer en fonction des missions des places à bord de capsules Crew Dragon réservables en ligne exactement comme nous pouvons réserver un billet d’avion. Tom Cruise serait déjà en lice pour être l’un des premiers à prendre place à bord. Elon Musk et SpaceX offrent désormais à des millions de personnes le droit de rêver à un voyage dans l’espace.

R&D: SpaceX est une société qui éblouit par son innovation

La société créée en 2002 affiche une avance technologique spectaculaire sur toutes les sociétés en allant jusqu’à redéfinir les équipements des astronautes. Emporté par son univers de Science-fiction, Elon Musk assume le fait de rêver grandeur nature avec SpaceX. L’un des principaux arguments d’Elon Musk lorsqu’il pitchait l’idée de SpaceX était la ferme intention de réduire les coûts des lancements de fusées qu’il savait pouvoir réduire drastiquement pour s’imposer sur le marchait.

lanceurs-space-x-réutilisables
Le retour d’un lanceur SpaceX suite à un décollage réussi.

Voilà pourquoi les lanceurs réutilisables sont l’innovation qui matérialise le mieux son désir de parvenir à proposer des vols low costs, c’est également l’innovation la plus spectaculaire et la plus intelligible pour le grand public. En effet, l’idée même de réexploiter les lanceurs plutôt que de les voir exploser dans le ciel après le lancement, comme c’était le cas avant l’arrivée de SpaceX, est forcément un tournant stratégique pour le monde.

Dernièrement, SpaceX a annoncé des équipements qui témoignent également d’une avance considérable: en effet, SpaceX a eu à cœur de s’équiper des meilleurs techniques pour viabiliser ce principe. Ainsi la société a investi dans des barges autonomes qui permettent de récupérer les lanceurs.

https://twitter.com/SpXenFR/status/1267882314782121984

et dans des drones, qui une fois le lanceur revenu, permettent de mieux le fixer à la barge pour éviter qu’il ne soit déstabilisé. Et au sein de ses barges, un robot nommé « octograbber » est en charge de sécuriser le booster après son atterrissage (La vidéo ci-dessus présente très bien les choses).

Très récemment, la société a annoncé avoir acquis un chien-robot, Zeus, de la société Boston Dynamics qui aura pour mission d’inspecter les prototypes pendant les essais afin de ne prendre aucun risque pendant les processus R&D. Ce robot coûte en moyenne 100000$, c’est vous dire le soin que SpaceX prend pour rester à l’avant-garde.

zeus-boston-dynamics
chien-robot Zeus

SpaceX : l’espace devient un enjeu pour le monde

SpaceX a redéfini les blocs et la géopolitique mondiale de l’espace. Auparavant concentrée autour des pôles Européens, Américains, Russes et Chinois. SpaceX arrive avec une offre innovante et ouverte au plus offrant pour opérer des vols habités avec la même qualité de service. Autant vous dire que le carnet de commandes est plein. Si vous souhaitez connaître les prochaines missions de SpaceX, vous pouvez consulter la page Wikipédia de SpaceX (en anglais) qui est très exhaustive sur le sujet.

Focus sur les projets spéciaux opérés par SpaceX

SpaceX redéfinit également les contours de la conquête spatiale, toujours en tant que société privée, SpaceX développe des programmes de satellites propriétaires qui disposent de leur propre modèle économique et qui deviendront des services de cette société hors norme. Compte tenu de la nature des travaux de la firme américaine, la confidentialité reste la norme et il appartiendra à Elon Musk et à SpaceX de communiquer en temps voulu. Parmi ces projets spéciaux, nous pouvons noter:

Offrir un internet ultra-rapide, c’est l’une des missions de ce réseau de satellites. En 2020, le site officiel de SpaceX annonce permettre aux Canadiens et aux Américains de profiter du service puis de le déployer en 2021 au reste du monde. Typiquement, la société constitue avec Starlink une manne financière capable de financer la conquête de Mars.

spaceX starlink
À bord : 57 satellites Starlink et 2 satellites BlackSky développés par @SpaceflightInc

Nous sommes à quelques semaines du lancement de la Bêta privé pour tester les débits de ce nouveau service. Actuellement de nombreux prototypes de récepteurs Starlink sont testés aux États-Unis. Ici dans le Wisconsin mais également en Californie et au Texas.

Tourisme spatial : la lune en cadeau

SpaceX offre également la lune au plus offrant, en effet, la compagnie et Elon Musk détiennent un réseau restreint de Milliardaires qui souhaitent s’offrir la lune en accomplissement ultime d’une vie de réussites matérielles. Parmi eux, Yusaku Maezawa, milliardaire à l’origine de Zozotown, le fondateur du site leader de vente en ligne au Japon serait le premier à voyager sur la lune dès 2023. Tom Cruise serait également en lice.

base lunaire

Space X part à la colonisation de Mars

Elon Musk a pour habitude de communiquer ses plans pour ensuite s’y réfèrer tout au long du déploiement des projets et cela rassure les investisseurs lorsqu’il est question de conquête spatiale. C’est en 2017, lors du 68e congrès international d’astronautique en Australie qu’Elon Musk a dévoilé son projet ambitieux de conquête de Mars, un plan à l’époque sur 5 ans dont voici les principaux jalons.

Sur ce sujet, les dates ne doivent pas être considérées comme fixes. Concevoir un ITS ( Interplanetary transport System) ou Starship, comme son nom l’indique, est conçu pour permettre des vols interplanétaires jusqu’à la planète Mars. SpaceX laisse au monde la vue sur les tests réalisés pour valider la viabilité d’un tel système.

space X starship
@elonmusk

Avec ce système, Elon Musk entend multiplier par 5 la puissance des lanceurs conçus au cours de l’histoire de la conquête spatiale. La clé de cette conquête est la maîtrise des éléments réutilisables des fusées. Ainsi, les coûts seront drastiquement diminués et il sera alors possible de réaliser plusieurs voyages vers Mars avec à son bord 100 personnes à chaque fois.

Teslam
Je suis le fondateur de Tesla Magazine et rédacteur en chef de l'ensemble des rubriques. Le contenu informatif et à haute valeur ajoutée est ma passion, n'hésitez pas à nous contacter si vous souhaitez échanger sur notre contenu.
- Publicité -

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

spot_img
- Publicité -

Sur le même sujet :

- Advertisement -