Renault ZOE
Source : Renault Group

Quand il s’agit de voyages d’affaires de Lyon à Paris, la plupart des gens pensent train ou avion. Mais moi ? J’ai opté pour une aventure électrique en Renault ZOE. Intrigué par l’ouverture des superchargeurs Tesla à d’autres marques, j’étais prêt à tester l’expérience sur ce trajet emblématique.

La facilité d’usage des Superchargeurs

S’inscrire sur l’application Tesla, c’est comme ouvrir un nouveau monde de possibilités de recharge. Une fois mes informations bancaires enregistrées, la recharge de ma ZOE est devenue un jeu d’enfant. Brancher, sélectionner, et c’est parti pour la magie de la recharge électrique.

Mon expérience de recharge Lyon-Paris

Alors, comment s’est passé le trajet en ZOE ? Étonnamment bien ! Une pause de recharge de 30 minutes m’a coûté 7,28€ pour 15 kWh. C’était juste une des recharges nécessaires pour couvrir le trajet de 465 km entre Lyon et Paris. Au total, j’ai dû m’arrêter trois fois, ce qui porte le coût total à environ 21,84€ pour le trajet complet. Pas mal pour un voyage qui allie confort et conscience écologique.

Comparaison des coûts : une vraie affaire ?

À 0,46 €/kWh, la recharge Tesla est une option économique, surtout comparée à d’autres réseaux plus onéreux. Et avec l’abonnement mensuel à 12,99 €, on accède à des tarifs encore plus avantageux. C’est presque comme si Tesla nous disait : « Venez recharger chez nous, c’est presque donné ! »

“La ZOE n’est pas une fusée en termes de recharge, mais elle est parfaitement adaptée pour un trajet comme Lyon-Paris, surtout pour le travail. Lors de mon prochain déplacement, j’essaierai de partir avec une batterie plus basse pour optimiser encore plus le coût.”

Lire également :  Tesla ne sera pas le premier à vendre en Chine.

En conclusion

7,28€ pour une recharge de 15 kWh et environ 21,84€ pour le trajet complet : voilà ce qu’il en coûte pour voyager de Lyon à Paris en Renault ZOE, en profitant des superchargeurs Tesla. C’est une option viable, économique et surtout, respectueuse de l’environnement. Pour les trajets professionnels ou les petites escapades, la mobilité électrique n’a jamais été aussi attrayante. Qui a dit que passer au vert coûtait un bras ?

Publications similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *