AccueilActualité TeslaTesla souhaite faire de son port de recharge un...

Tesla souhaite faire de son port de recharge un standard aux États-Unis

Le 7 novembre dernier, Tesla a publié sur son site un billet de blog qui précise le fonctionnement de son port de recharge. Jusqu’ici la norme la plus diffusée que ce soit du côté des opérateurs de recharge que des constructeurs est le combo CSS. Un standard auquel Tesla a dû se plier (surtout en Europe) en proposant des mises à jour et des adaptateurs. Aujourd’hui le constructeur semble vouloir expliquer que le volume de véhicules électriques Tesla en circulation pourrait justifier de préférer le chargeur Tesla au chargeur CSS.

Une vieille bataille entre CSS et NACS

Il faut dire que le sujet n’est pas jeune. En effet, depuis la commercialisation des véhicules Tesla, le constructeur a toujours défendu son port de recharge comme étant deux fois moins gros et deux fois plus puissant que le standard alors en vigueur. Cependant, à l’échelle mondiale, il n’était pas question de choisir le modèle d’un constructeur en particulier pour faire un nouveau standard.

Maintenant, les temps ont changé et les règles sur le marché de la recharge sont essentiellement business. Ce que Tesla met en avant dans sa communication, c’est le volume de recharge actuellement réalisé avec ce système : « Avec 20 milliards de kilomètres de recharge de VE à son actif, le connecteur de recharge Tesla est le plus éprouvé en Amérique du Nord. »

L’histoire est la même quand il s’agit d’évoquer le nombre de points de charge actuellement ouverts: « La norme NACS est la norme de recharge la plus courante en Amérique du Nord. Les véhicules NACS sont deux fois plus nombreux que les véhicules CCS, et le réseau Superchargeur de Tesla compte 60 % de bornes NACS de plus que tous les réseaux équipés de bornes CCS réunis. »

Une bataille essentiellement américaine

Même si la presse française s’est emparé du sujet, chez Tesla Mag, nous le percevons comme essentiellement américain. Cette communication réalisée sur le site du constructeur, et donc entièrement pilotée, est une marque d’ouverture quelque peu similaire à l’ouverture des brevets de Tesla à la concurrence. Une révolution à l’époque dans l’industrie automobile habituée au culte du secret.

Ne manquez pas!  Tesla invente une commercialisation non conventionnelle.

Tesla souhaite aujourd’hui, d’une manière plus agressive, imposer cette prise en standard au reste du marché de la recharge. Une stratégie qui peut s’avérer gagnante car, pour convaincre les constructeurs, disons que … hum … Tesla aura probablement un peu plus de mal. Il faut noter que cette annonce se fait dans un contexte où les investissements deviennent massifs dans plusieurs pays d’Europe avec l’émergence de nouveaux acteurs comme Fastned, Stations-E, Electra, Allego, Powerdot qui souhaitent, eux aussi, apporter leur réponse à la question de la recharge.

Il est vrai que le volume de véhicules Tesla en circulation pourrait être une manne pour ces réseaux. De fait, cela pourrait offrir une expérience similaire aux propriétaires de Tesla, qui apprécient souvent de rester dans un environnement familier. Et entre nous, pas besoin d’être propriétaire de Tesla pour constater la différence de poids entre un connecteur Tesla et un connecteur CSS.

Néanmoins, le port de recharge Tesla n’est pas non plus parfait. Certains experts décrivent le connecteur de Tesla comme « dépassé » à l’instar de Minecooky sur Twitter: « Née de la nécessité, Tesla a présenté sa prise américaine. Un connecteur révolutionnaire à l’époque, mais qui a malheureusement mal vieilli et qui est tout simplement dépassé aujourd’hui. »

Cet internaute précise que le connecteur serait dépassé, car il n’a pas été conçu pour être « simplement » universel. Ainsi, le constructeur qui souhaiterait adopter ce port de recharge devrait donc envisager quelques modifications sur sa gamme de véhicules. Mais, normalement, ça devrait être dans les cordes de tout le monde. Non ?

Faire de sa faiblesse une force ?

C’est le parti de quelques spéculateurs. L’annonce semble être là pour réaliser un tour de force ; celui-ci devrait permettre de gommer un certain poids qui pèse sur l’ouverture complète du réseau Superchargeur. Ce poids se fait surtout sentir aux US, car en Europe, la grande majorité des Tesla Model 3 disposent d’un port combo CSS.

Ne manquez pas!  Camion Tesla: Première image à Palo Alto

De notre côté, il nous parait encore très difficile, voire impossible, de tirer la moindre conclusion. Nous avons contacté les principaux réseaux pour obtenir un avis sur le sujet, notamment pour la France, mais nous n’avons obtenu aucune réponse au moment d’écrire ses lignes.

Bien sûr, nous ferons une mise à jour du sujet si des éléments pertinents nous sont transmis.

Photo d'une prise combo CSS sur une Tesla Model 3 destinée au marché européen.
Photo d’une prise combo CSS sur une Tesla Model 3 destinée au marché européen.
Evy Lison
Je suis passionnée par la révolution en cours. C'est tout un écosystème qui est en train d'émerger et je m'attache à présenter les innovations sous un angle objectif. Vous pouvez réagir à toutes mes publications en commentaires.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

- Publicité -

Rejoignez la révolution !

- Publicité -