by Tesladdict

Il y a quelques jours Elon Musk a conduit une conférence avec quelques journalistes invités à s’informer des raisons et conditions de la commercialisation de la nouvelle P100D dotée comme l’indique son indice d’un pack de batteries de 100kwh.

Comme expliqué dans un précédent article ce pack permet de disposer d’une autonomie théorique de 613 km mais réelle d’environ 450 km. Mais si ce progrès notable est intéressant pour quelques privilégiés prêts à débourser 150 000€ pour en bénéficier il est aussi intéressant d’en connaître les raisons et les modifications qu’il suppose.

La prochaine commercialisation des Model 3 implique en effet que Tesla améliore la technologie de fabrication de ses packs de batteries qui seront produites en grand nombre dans la nouvelle Gigafactory au Nevada en en modifiant l’infrastructure et le fonctionnement pour que leur capacité de stockage soit adaptée aux besoins et au prix de la Model 3.

Avec la nouvelle P100D, Tesla a lancé sa nouvelle technologie de pack de batteries de troisième génération. 

Au cours de cette conférence téléphonique avec les médias, Musk a expliqué les différents défis à maîtriser entre les conceptions et fabrications d’une cellule de batterie, du module dans lequel elle sera insérée et de l’ingénierie du pack qui les rassemble.

« Une batterie ne ressemble pas à une autre parce que c’est une batterie ! Si la production d’une cellule est pour toutes les batteries de l’ordre du génie chimique, son utilisation dans un module puis dans un pack relève des niveaux mécanique, électrique et in fine du génie logiciel» (c’est à dire d’un ensemble de séquences d’instructions interprétables par une machine et d’un jeu de données nécessaires à ces opérations.)

On comprend donc facilement combien il est essentiel que l’architecture du bloc où sont logés les modules comme leur fonctionnement interactif soient tant à la production que pour l’utilisation au niveau des besoins et du business plan des voitures produites et commercialisées.

C’est bien au niveau des modules et de l’architecture du bloc et de leur fonctionnement que des améliorations ont été apportées. Ils ont été modifiés de manière significative afin d’obtenir un meilleur refroidissement des cellules (qui n’ont PAS été changées) pour en éviter la combustion spontanée compte tenu de l’augmentation de leur capacité et de l’effet joule (échauffement) plus important que produit leur utilisation. Le nouveau bloc contient en effet plus d’énergie dans une enveloppe inchangée. Le stockage de l’énergie a augmenté de 11% tandis que le poids de l’enveloppe n’a augmenté que de 4%.

Cela signifie que Tesla a réalisé une augmentation  significative de la densité d’énergie de la batterie depuis l’introduction du bloc de 90 kWh il y a un peu plus d’un an (Juillet 2015).

M. Straubel (Directeur opérations Tesla) a également commenté le nouveau pack: « C’est un assez grand changement des modules de la batterie et de la technologie du pack. C’est un refonte complète du système de refroidissement, ce qui est une première chez Tesla, à la quelle nous travaillons depuis de nombreuses années  »

Straubel a également précisé que son objectif était que cette rénovation soit également disponible pour les propriétaires des Model S actuels. (Comme cela a été le cas pour la migration des 85 vers la version 90 ?). Cela confirmerait donc que l’amélioration de la densité d’énergie est seulement au niveau du module et qu’aucune modification incompatible avec les modèles existants n’a été apportée au niveau de l’enveloppe.

Musk a ajouté que : «  la forme actuelle de la cellule ne permettra pas d’améliorer la densité d’énergie de la batterie ».

Il y a donc à parier que le pack de batterie du model 3 profitera de l’amélioration de l’architecture et du système de refroidissement du nouveau pack, mais sera monté avec de nouvelles cellules disposant d’une densité énergétique plus élevée, même si au final la capacité totale d’énergie du pack devrait être plus faible car la Model 3 sera plus petite (donc moins de place) et moins chère (donc moins performante) que les modèle S et X.

M. Straubel a aussi confirmé que certaines des améliorations qui se trouvent dans la nouvelle batterie de la P100D seront bien profitables au Model3: « Certaines des améliorations clés qui ont permis ce nouveau pack sont directement portées sur la feuille de route des technologies de fabrication du Model 3 ».

Un déploiement réussi de ce nouveau pack serait un bon signe pour le tout proche Model 3.

Rejoignez le mouvement en faveur de la cause électrique.

Inscription gratuite, bons plans, articles, événements...
Inscription
Envoyer
Rejoignez les 15000 inscrits
Recevez des invitations, news et bons plans

Envoyer 
Transmission 100% sécurisée

Vous aimerez aussi

4 thoughts on “Tesla explique ses nouvelles batteries de 100kwh.

    1. 500 kms me paraissent beaucoup , car il n’y aura physiquement pas la place pour un pack batterie conséquent ; pas de Model ≡ en P100D à mon avis .

  1. Je vous suit depuis longtemps et aimerais avoir une Modèle 3 et j’ai déja posé des questions. Sans réponses jusqua maintenant.

    Je vous souhaite toue le succès escompté pour l’amélioration du Modèle 3 et y avoir le volant chauffant en équipement standard pour les pays avec une température hivernal entre -10C à -40C comme le Canada.

Laisser un commentaire

*