En France, 16 superchargeurs Tesla sont ouverts à la concurrence depuis ce lundi 31 janvier.

Jusqu’ici réservé aux seuls propriétaires de la marque, le réseau de superchargeurs de Tesla s’ouvre progressivement aux autres constructeurs. Après une première expérimentation pilote lancée en novembre dernier aux Pays-Bas, Tesla étend son programme à la France avec un premier réseau de 16 stations ouvertes à tous.

Mous075, l’un de nos fidèles followers sur Instagram nous a partagé son expérience de recharge avec sa Renault Zoé. Il est également propriétaire de Tesla Model 3 mais a sorti sa Zoé pour fêter la news fantastique partagée semaine dernière. Il a expérimenté le système à Vélizy, en région parisienne.


Récapitulatif de la recharge effectuée par l'utilisateur de Renault Zoé au superchargeur de Vélizy2, avec le prix de la recharge en euro au kWh

Superchargeurs : comment ça marche ?

Sans carte magnétique ni carte bancaire, l’accès aux bornes du réseau Tesla s’effectue par l’intermédiaire de l’application mobile du constructeur. Pour ce faire, il faut au préalable créer un compte et renseigner ses coordonnées bancaires. Une fois l’inscription réalisée, c’est une nouvelle fois l’application qui « pilote » l’activation de la borne. Il suffit ainsi de connecter sa voiture à l’un des superchargeurs, puis de renseigner la référence dans l’application pour lancer la charge.

Photo d'une Renault Zoé devant les bornes du superchargeur de Vélizy2

Plutôt simple comme fonctionnement, nous le confirme le propriétaire de la Zoé : « Ça marche super bien. Bon avec un CCS à 50kW c’est pas très rapide mais j’ai eu pendant ma charge 26 kWh avec une batterie à 70%. » Il est resté 30 minutes sur place.

Une alternative au réseau Ionity

En matière de coûts, l’accès au superchargeur Tesla est facturé au kWh. Sur la station testée à Vélizy, le prix est fixé à 0,56 €/kWh. Un tarif auquel peuvent s’ajouter des frais d’occupation injustifiée (jusqu’à 1 €), si vous ne dégagez pas rapidement la voiture une fois la charge terminée. Les gros rouleurs pourront également souscrire à une formule d’abonnement. Facturée 12,99 €/mois, celle-ci permet de bénéficier d’un tarif préférentiel de l’ordre de 0,40 €/kWh.

Lire également :  La Tesla Model Y propose enfin 7 sièges ! La voiture la plus polyvalente ?

Un prix raisonnable quand on compare aux tarifs pratiqués par le réseau Ionity (0,79€/kW). Pour lui, « le seul souci sera de gérer les charges avec les voitures dont les prises se trouve du mauvais côté« . Comme c’est déjà le cas… On verra avec le temps mais il est fort probable que Tesla réagisse. Et puis 16 Superchargeurs, ce n’est pas rien !

Renault Zoé effectuant sa recharge au Supercharger de Vélizy2

Et à l’internaute de commenter : « Elle charge très lentement. C’était juste pour un test et la batterie était pleine. Je referai un test batterie presque vide pour voir. Dommage que Zoé ne puisse pas chauffer la batterie, ça aiderait la vitesse de charge. À mon avis de 20 à 80% faudrait environ 1 heure.« 

En résumé : Il a payé 5,05€ pour 9kWh. L’expérience n’était pas idéale, mais tout à fait correcte. Ce n’est que le début !

Pour trouver une revue de presse détaillée sur l’ouverture des superchargeurs, c’est ici !

A lire également

15 Commentaires

  1. Bonjour, ça va être l’apocalypse cet été si des Zoé, qui mettent plus d’une heure à charger, bloquent une stèle tout ce temps (au moins 2 tesla auraient pu faire le plein en 15 à 25 mn) !!! Ça va bien se passer…. Je regrette déjà le temps où nous étions uniquement entre tesla owners…. On va avoir des queues interminables aux heures de pointes… Je ne comprends plus Tesla…

      1. plutot du réalisme ! tesla ou pas, quand vous attendrez pour recharger avec des places libres non utilisables en raison des prises inversés…

  2. Disons qu’il faudrait définir des places tesla et d’autres non tesla ou non accessible dans l’application en fonction de la marque.

    Ce serait pas mal

  3. Encore une borne de charge ouverte à tous avec un câble attaché trop court pour pouvoir fonctionner correctement.
    Prenons le problème l’autre sens : tant que le suc reste accessible uniquement aux Tesla, aucun problème. A partir du moment où ils l’ouvrent à tous les VE, le problème vient de la borne, pas de la voiture.

    1. ca vient surtout des constructeurs. dans la meme marque les prises sont placés differement ! voir audi.
      un standard serait judicieux.

      1. Bonjour ,
        Une fois de plus une photo ou un zoe est seul sur les bornes superchargeur et des rageux intégriste qui veulent rester bien entre eux. Cela a un nom : une secte . Parlons plutôt partage et mise en commun l humanité y gagneras.

  4. bonjour , pas d’inquietude concernant les Zoe , seules les versions 50kwh avec la charge rapide ont le combo ccs les autres n’ont que la prise de type 2 , la charge de celle ci a ete limité a 26 kwh car elle etait deja à 70 % . en arrivant , par contre effectivement il va falloir faire attention a bien se placer , j’ai pour ma part effectué une charge de mon Kia e-soul 64 kwh qui a également la prise de recharge dans le nez ce week end a Velizy, j’ai bien compris qu’il fallait se mettre sur la place a gauche du chargeur et ma vitesse de charge était bien plus rapide que la Zoe , je suis passé de 20 a 75% en 35 mn par une T° ext de 7°.

    et Tesla à trouvé un trés bon moyen de rentabiliser ses superchargeurs en esperant qu’ils reinvestissent dans l’installations de nouvelles plateforme de recharge

  5. Bah dis donc, comme la Zoé consomme environ 18kWh/100km, ça fait 10 euros pour 100km : ça dépanne mais ce n’est pas très économique hein !

    Une thermique éthanol e85 coûte nettement moins cher, a une autonomie bien plus importante et fait le plein en 10 minutes.

  6. Si on réserve les bornes Tesla uniquement aux utilisateurs de Tesla je propose qu’on interdise toutes les autres bornes aux utilisateurs de Tesla.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *