Source : zinfos974

Dans le cadre de sa volonté de favoriser une transition massive vers les véhicules électriques, le Sidélec (Syndicat Intercommunal d’Électricité de la Réunion) prévoit d’installer d’ici à l’horizon 2028 pas moins de 1700 bornes de recharge supplémentaires réparties sur toute l’île. Un projet ambitieux qui s’inscrit dans le cadre de son schéma directeur d’infrastructures de recharge de véhicules électriques (SDIRVE).

Un Parc de Véhicules Électriques en Croissance Constante

Actuellement, le parc de véhicules électriques à La Réunion est estimé à 10.600 véhicules. Les projections prévoient une croissance significative, avec un total de 33.700 véhicules à l’horizon 2028. « Le constat actuel est un manque de bornes de recharge en terme de quantité et de qualité (problème d’entretien) bien que, quelle que soit la localisation à La Réunion, on puisse trouver une borne de recharge » indique le Sidélec. C’est donc dans l’optique de pallier à ce manque que le syndicat a mis en place son SDIRVE.

Un Schéma Directeur Soutenu par les Collectivités Locales

Le SDIRVE de Sidélec a pour ambition de développer et de densifier le nombre de bornes de recharge sur le territoire à travers une offre quantitative et qualitative public/privé. Ce schéma bénéficie du soutien de la Région, du Conseil Départemental et des cinq intercommunalités de l’île (Cinor, Cirest, TCO, Casud, Civis), sous l’impulsion de l’État et de ses services (DEAL, ADEME, Agence Française de Développement-AFD).

Lire également :  Lidl : objectif 2000 bornes en France fin 2021 ! (+podcasts)

Les Enjeux d’un SDIRVE à La Réunion

Ce projet de développement des bornes de recharge s’inscrit également dans le contexte du statut de Zone Non Interconnectée (ZNI) de La Réunion à l’horizon 2030. Il prend en compte les défis liés à la production d’électricité, notamment lors des pics de consommation enregistrés en soirée. Le SDIRVE vise donc à proposer des puissances adéquates et des bornes de recharge utilisant des énergies renouvelables, en veillant à la maîtrise de la demande en électricité et à l’alimentation renouvelable des bornes de recharge.

Vers une Offre Coordonnée et Concertée

Le SDIRVE permettra de définir les priorités d’action des collectivités locales, de dimensionner une offre adaptée aux usages et besoins et de proposer une stratégie concertée à l’échelle de La Réunion. Le Sidélec et son président, Maurice Gironcel, voient dans le développement des véhicules électriques un levier majeur de décarbonation dans le secteur des transports.

Des Actions Concrètes à l’Horizon

Avec seulement 129 points de recharge recensés au premier trimestre 2023, le Sidélec ambitionne donc d’installer 1700 bornes de recharge d’ici 2028. Un plan d’actions sera présenté en novembre 2023 et remis au préfet avant l’adoption de ce SDIRVE 974, attendu pour décembre 2023. La mise en œuvre du SDIRVE sera suivie en octobre de cette année du lancement d’un site internet permettant aux usagers de localiser les bornes de recharge existantes, d’obtenir des informations ou de signaler une anomalie sur une borne, voire de faire une demande d’installation de borne de recharge.

Il est évident que La Réunion s’engage sur la voie de la transition énergétique et de la mobilité verte, avec un plan ambitieux pour l’avenir des véhicules électriques sur l’île. Un développement qui ne manquera pas d’attirer l’attention des constructeurs tels que Tesla, toujours à l’affût de nouvelles opportunités pour étendre leur réseau de Superchargers.

Lire également :  L'avenir de la recharge électrique : Pourquoi les compagnies foncières devraient investir sans tiers-investissement ?

Publications similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *