Selon les analystes de Morgan Stanley, Tesla Insurance pourrait constituer une menace à long terme pour le secteur de l’assurance automobile aux États-Unis. Cela pourrait venir du fait que la société développe son nouveau produit d’assurance qui utilise les données de conduite en temps réel.

Dans le même temps, ils ont noté que le produit de Tesla ne constitue pas une menace pour le secteur à court terme.

Comparaison des offres d’assurance pour les véhicules Tesla

Face aux variations surprenantes des devis d’assurance pour les véhicules Tesla, certains automobilistes envisagent de quitter des compagnies d’assurance traditionnelles comme GEICO, leader en termes de coûts depuis longtemps. L’assurance Tesla apparaît comme une alternative intéressante, notamment grâce à l’intégration de la télémétrie qui récompense la conduite sécuritaire sans imposer de restrictions agaçantes sur l’accélération, contrairement à d’autres assureurs tels que Progressive.

En comparant différentes compagnies d’assurance, on observe que GEICO rencontre des problèmes spécifiques avec les voitures Tesla, ce qui les rend moins compétitifs sur le marché. À l’inverse, d’autres compagnies telles que State Farm offrent des tarifs plus raisonnables pour ces véhicules.

L’essor des véhicules Tesla, en particulier le modèle Y qui est en passe de devenir la voiture la plus vendue aux États-Unis, devrait influencer les coûts d’assurance à la baisse. En effet, la sécurité accrue de ces voitures ainsi que la disponibilité des pièces détachées et des remplacements contribuent à réduire les risques pour les assureurs.

En conclusion, l’assurance Tesla se démarque comme un choix avantageux pour les conducteurs de voitures Tesla, en offrant des tarifs compétitifs et en encourageant la conduite sécuritaire grâce à l’utilisation de la télémétrie.

Lire également :  Tablette Nomade pour Tesla : Transformez Votre Volant en Espace Multifonction

Une stratégie de tarification à clarifier

Selon les analystes, la réussite de la pénétration du marché à long terme dépend de la complexité de la stratégie de tarification et de distribution. Toutefois, il convient de considérer que Tesla disposera sans aucun doute des meilleures données sur ses voitures.

La boucle de rétroaction en temps réel sur le comportement de conduite qui est contenue dans l’offre d’assurance peut conduire à une conduite plus sûre, ce qui peut entraîner une baisse des primes d’assurance et une augmentation des taux d’acceptation. Un avantage supplémentaire au compteur de Tesla…

Comme l’indique un internaute : « Si vous pouvez économiser jusqu’à 60 % sur votre assurance chaque année parce que vous avez une Tesla, beaucoup plus de gens envisageront d’acheter une Tesla que n’importe quelle autre marque de voiture. Un faible coût d’entretien, une assurance bon marché et le meilleur réseau de recharge seront difficiles à concurrencer. »

L’assurance made in Tesla gagne en popularité

Les analystes déclarent en effet : « Nous surveillerons de près les résultats de souscription de TESLA au fur et à mesure qu’elle gagne en popularité ». Entre-temps, les clients de Tesla se disent très satisfaits de leurs paiements mensuels avec l’assurance Tesla, qui dans certains cas sont inférieurs de 60 % à ce qu’ils payaient avec les assureurs précédents.

Objectif : gagner en sureté sur la route

Grâce aux données en temps réel, Tesla essaie de faire quelque chose de bien pour ses clients, d’économiser de l’argent et de rendre les routes plus sûres, selon le directeur financier de Tesla, Zachary Kirkhorn. On peut tout à fait imaginer que le développement de la conduite autonome favorise la confiance de la marque dans ses voitures et donc dans la conduite de ses clients.

Lire également :  Voiture électrique: Téléchargez la Checklist pour bien choisir

En effet, si les voitures roulent « seules », l’inattention ou la mauvaise conduite d’un propriétaire de Tesla est moins impactant que ne peut l’être celle d’un conducteur qui ne bénéficie pas d’une aide à la conduite. On envisage alors aisément que le nombre d’accidents soit moins élevé et donc in fine que le coût lié à l’assurance baisse.

Des données fournies en temps réel

Le PDG de Tesla, Elon Musk, a également expliqué que les données en temps réel fournissent un retour d’information à Tesla. C’est ainsi que l’entreprise voit s’il y a un accident, qu’il soit grand ou petit, et quelles en sont les causes. Cela lui permet de réfléchir à la manière dont elle peut modifier la conception de la voiture ou le logiciel pour minimiser la probabilité d’un accident particulier.

Moins d’accidents et une réparation plus rapide

Musk a notamment déclaré : « La plupart des accidents sont mineurs, mais comment faire pour que ces accidents se produisent moins fréquemment ? Et comment faire en sorte que la réparation associée à cet accident soit super rapide ? Par exemple, on pourrait aspirer à ce que la réparation d’une collision se fasse le jour même, ce qui représente une différence de jour et de nuit par rapport à la situation actuelle, où il faut parfois attendre un mois pour que les demandes d’indemnisation soient réglées et résolues, car Tesla s’occupe également de la réparation des collisions. »

On a ici tout un tas de questions particulièrement intéressantes et dont les réponses émergeront probablement au fil des années, lorsque Tesla aura davantage de recul sur ses modèles. Ce qu’il faut cependant garder en tête, c’est la volonté assumée de Tesla de rendre les routes plus sûres pour les conducteurs en développant des outils dédiés. En outre, la question de la réparation associée paraît aussi élémentaire pour Musk.

Lire également :  Voiture électrique: Guide pour gérer l'autonomie

En effet, combien de fois s’est-on retrouvé comme une pomme pendant plusieurs jours, sans voiture parce que la réparation était trop longue ? Avec ce genre de réflexions concrétisées, espérons que cela ne se reproduise plus ! On attend d’ailleurs avec impatience que Musk précise quand est-ce que la réparation de la voiture sera possible le même jour que l’accident… A savoir que toutes ces choses excitantes se passent seulement aux Etats-Unis – pour le moment.

Astuces pour choisir l’Assurance pour votre Tesla en France et en Europe

Comme vous le savez, l’assurance Tesla est actuellement déployée uniquement aux États-Unis. Même si vous appréciez le principe d’une mensualité ajustée à votre usage et tenant compte de votre façon de conduire, il faudra faire preuve de patience. En France, vous devez pour l’instant composer avec les assurances traditionnelles qui ont fait beaucoup d’efforts pour comprendre l’intérêt des véhicules Tesla.

Vous devrez d’abord remercier les milliers de propriétaires de véhicules électriques qui étaient là avant vous et qui ont expliqué aux assureurs que, de par les caméras embarquées et les systèmes de conduite présents dans votre Tesla, vous ne devriez pas payer exactement comme les autres. Dans tous les cas, vous devez profiter de certains avantages. Il est surprenant que cela ne soit pas mieux communiqué. Sachez que pour tous les véhicules, qu’ils soient thermiques ou électriques, lorsque vous disposez d’une dashcam ou d’un dispositif de tracking, vous êtes souvent exonéré de votre franchise en cas de vol ou de vandalisme.

Ainsi, dans tous les pays où l’assurance Tesla n’est pas encore déployée, vous devez comparer les devis des assurances en tenant compte de votre situation personnelle et de votre profil d’assuré, selon que vous souhaitiez payer beaucoup en mensualité et peu en franchise, ou l’inverse. Cette démarche est extrêmement chronophage, mais elle est nécessaire. Vous pouvez également faire appel à un conseiller spécialisé qui saura vous orienter vers la meilleure assurance pour vous. Généralement, les concessionnaires sont les mieux placés pour vous apporter des conseils à ce niveau lorsqu’ils vous proposent le financement de votre véhicule.

Publications similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *