L’assurance Tesla pourrait constituer une menace pour le secteur de l’assurance automobile aux États-Unis

L'assurance Tesla pourrait constituer une menace à long terme pour le secteur américain de l'assurance automobile, estime Morgan Stanley. "Nous essayons de transformer un cauchemar en rêve avec Tesla Insurance", déclare Elon Musk.

Rejoignez la révolution électrique!

Selon les analystes de Morgan Stanley, Tesla Insurance pourrait constituer une menace à long terme pour le secteur de l’assurance automobile aux États-Unis. Cela pourrait venir du fait que la société développe son nouveau produit d’assurance qui utilise les données de conduite en temps réel.

Dans le même temps, ils ont noté que le produit de Tesla ne constitue pas une menace pour le secteur à court terme.

Une stratégie de tarification à clarifier

Selon les analystes, la réussite de la pénétration du marché à long terme dépend de la complexité de la stratégie de tarification et de distribution. Toutefois, il convient de considérer que Tesla disposera sans aucun doute des meilleures données sur ses voitures.

La boucle de rétroaction en temps réel sur le comportement de conduite qui est contenue dans l’offre d’assurance peut conduire à une conduite plus sûre, ce qui peut entraîner une baisse des primes d’assurance et une augmentation des taux d’acceptation. Un avantage supplémentaire au compteur de Tesla…

Comme l’indique un internaute : « Si vous pouvez économiser jusqu’à 60 % sur votre assurance chaque année parce que vous avez une Tesla, beaucoup plus de gens envisageront d’acheter une Tesla que n’importe quelle autre marque de voiture. Un faible coût d’entretien, une assurance bon marché et le meilleur réseau de recharge seront difficiles à concurrencer. »

L’assurance made in Tesla gagne en popularité

Les analystes déclarent en effet : « Nous surveillerons de près les résultats de souscription de TESLA au fur et à mesure qu’elle gagne en popularité ». Entre-temps, les clients de Tesla se disent très satisfaits de leurs paiements mensuels avec l’assurance Tesla, qui dans certains cas sont inférieurs de 60 % à ce qu’ils payaient avec les assureurs précédents.

Objectif : gagner en sureté sur la route

Grâce aux données en temps réel, Tesla essaie de faire quelque chose de bien pour ses clients, d’économiser de l’argent et de rendre les routes plus sûres, selon le directeur financier de Tesla, Zachary Kirkhorn. On peut tout à fait imaginer que le développement de la conduite autonome favorise la confiance de la marque dans ses voitures et donc dans la conduite de ses clients.

En effet, si les voitures roulent « seules », l’inattention ou la mauvaise conduite d’un propriétaire de Tesla est moins impactant que ne peut l’être celle d’un conducteur qui ne bénéficie pas d’une aide à la conduite. On envisage alors aisément que le nombre d’accidents soit moins élevé et donc in fine que le coût lié à l’assurance baisse.

Des données fournies en temps réel

Le PDG de Tesla, Elon Musk, a également expliqué que les données en temps réel fournissent un retour d’information à Tesla. C’est ainsi que l’entreprise voit s’il y a un accident, qu’il soit grand ou petit, et quelles en sont les causes. Cela lui permet de réfléchir à la manière dont elle peut modifier la conception de la voiture ou le logiciel pour minimiser la probabilité d’un accident particulier.

Moins d’accidents et une réparation plus rapide

Musk a notamment déclaré : « La plupart des accidents sont mineurs, mais comment faire pour que ces accidents se produisent moins fréquemment ? Et comment faire en sorte que la réparation associée à cet accident soit super rapide ? Par exemple, on pourrait aspirer à ce que la réparation d’une collision se fasse le jour même, ce qui représente une différence de jour et de nuit par rapport à la situation actuelle, où il faut parfois attendre un mois pour que les demandes d’indemnisation soient réglées et résolues, car Tesla s’occupe également de la réparation des collisions. »

On a ici tout un tas de questions particulièrement intéressantes et dont les réponses émergeront probablement au fil des années, lorsque Tesla aura davantage de recul sur ses modèles. Ce qu’il faut cependant garder en tête, c’est la volonté assumée de Tesla de rendre les routes plus sûres pour les conducteurs en développant des outils dédiés. En outre, la question de la réparation associée paraît aussi élémentaire pour Musk.

En effet, combien de fois s’est-on retrouvé comme une pomme pendant plusieurs jours, sans voiture parce que la réparation était trop longue ? Avec ce genre de réflexions concrétisées, espérons que cela ne se reproduise plus ! On attend d’ailleurs avec impatience que Musk précise quand est-ce que la réparation de la voiture sera possible le même jour que l’accident… A savoir que toutes ces choses excitantes se passent seulement aux Etats-Unis – pour le moment.

Evy Lison
Je suis passionnée par la révolution en cours. C'est tout un écosystème qui est en train d'émerger et je m'attache à présenter les innovations sous un angle objectif. Vous pouvez réagir à toutes mes publications en commentaires.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

- Publicité -
- Publicité -
Actualités du jour

Comment recharger efficacement votre Tesla Model Y ?

Les différentes puissances peuvent aller de 3kW sur une prise domestique, à 120 kW sur un Supercharger Tesla. Un...
- Publicité -