Pourquoi il ne faut pas essayer la Citroën ami ?

Depuis que je l’ai conduite lors de mon dernier essai de voiture électrique, je ne fais qu’en rêver. Je vous révèle ici pourquoi ! Cet article fait écho à notre précédent article à succès sur la Citroën Ami.

A noter : cet article peut contribuer à faire émerger une positive envie d’acquérir un véhicule électrique !

Un marché en pleine expansion 

Régulièrement en haut du podium des ventes de voitures électriques neuves en France, la marque Citroën a su développer une nouvelle gamme de voitures électriques avec un format réduit mais une certaine performance qui rend la Citroën ami fiable.

On peut en faire l’acquisition sur le web, dans certains stores Citroën, mais aussi chez FNAC et Darty

Certains bémols sont cependant à constater notamment le temps de charge conséquent mais elle a su se rendre pratique et indispensable pour de nombreux utilisateurs.

Depuis le début de l’année, elle ne coûte plus que 6900 € en France grâce au bonus écologique de 900 €

 D’ailleurs, elle peut vous revenir à 19,99 euros par mois à la location soit le prix d’un forfait téléphonique, après un premier apport de 2641 euros.

Une Citadine en modèle réduit

La Citröen Ami est un véhicule deux places qui comporte aussi un coffre, c’est un véhicule de type quadricycle léger. On l’appelle aussi la voiture sans permis mais il faut quand même avoir le permis AM (ex : BSR) pour pouvoir la conduire.

Au niveau de la puissance, elle délivre 6 kW grâce à son moteur électrique soit 8 chevaux et sa vitesse maximale peut monter jusqu’à 45km/h

Tous les constructeurs sont contraints par la réglementation CAFE de développer et vendre des véhicules électriques ou bas carbone. Pendant très longtemps le véhicule électrique a été moqué.

Mais aujourd’hui, c’est une course effrénée que mènent les constructeurs pour apporter aux consommateurs des véhicules électriques au meilleur prix. 

Toute l’industrie automobile est d’accord sur la technologie. Pour le consommateur, ce sera un avenir électrique. 

La performance au service du plaisir 

Le confort de conduite que procure l’essai d’une voiture électrique est incomparable. Le plaisir derrière le volant a autant à voir avec la motorisation 100 % électrique en elle-même — les accélérations fluides et franches — que les choix des constructeurs pour améliorer l’expérience de conduite à bord.

Le logiciel, outils stratégique en 2022

En effet, en étant uniquement focalisé sur les voitures 100 % électriques, le constructeur a tout le loisir de peaufiner sa formule. Il suffit de suivre les évolutions logicielles apportées ces dernières années pour s’en convaincre.

Pour les propriétaires, c’est l’assurance d’avoir un véhicule qui ne reste pas figé dans le temps. L’iPhone nous a bien habitués à ses itérations que le marché réclame. Du côté des performances, la motorisation électrique permet une conduite souple.

Dans sa version la plus accessible, la Citroën ami n’est pas un bolide de course mais elle est pratique pour la conduite en ville car elle atteint sa puissance maximale à 45km/h.

A l’intérieur, on a un habitacle assez spacieux, même si le siège est assez petit pour le conducteur et un tableau de bord simple et pratique à l’image de la voiture. Son design est cependant très sympa avec des finitions rouges à l’intérieur.

On voit ainsi que Citroën a su combiner les éléments essentiels à la conduite tout en optimisant l’espace réduit disponible dans ce modèle de citadine.

Pour suivre les informations concernant votre VE, un boitier connecté branché sous le volant fait le lien entre le véhicule et le smartphone du propriétaire. C’est l’application My Citroën qui fait l’intermédiaire avec l’autonomie restante, le nombre de kilomètres parcouru, l’option assistance, etc.

Et l’autonomie alors ? 

En ayant eu la chance de l’utiliser, je ne vous apprends rien concernant son autonomie qui est assez réduite : environ 75km sont possibles avant de devoir aller recharger votre véhicule.

Pour les autres véhicules similaires à cette citadine comme la Jiayuan City Fun 45, la Aixam Minauto ou bien la Renault Twizy, comme ,  nous vous laissons partager vos autonomies réelles en commentaires.

La Citroën Ami a une batterie d’une capacité de 5,5 kWh. Elle se branche sur une prise domestique grâce à un chargeur qui fonctionne avec une prise standard de 220 V.

Ainsi il vous suffit de la brancher à domicile,  il faut sortir le câble qui se trouve du côté de la porte passager (au niveau du montant). Ensuite, il est nécessaire de le dérouler entièrement (environ 3 mètres) et de le brancher à une prise (classique Type E) comme si vous rechargiez votre smartphone.

Pour faire le plein complet comptez 3 heures sur une prise standard 220 V (8 ampères).

Le rechargement en ville

Il est aussi possible de charger l’AMI à l’extérieur, notamment sur une borne publique pour cela, vous utiliserez un adaptateur disponible dans les accessoires. D’ailleurs, un adaptateur prise domestique vers une connectique Type 2 Mennekes est disponible.

Ainsi nous pouvons embarque l’Ami vers des bornes publiques pour faciliter nos déplacement qui seront plus axés sur de petits trajets pratique à bord du véhicule grâce au réseau de bornes de recharge.

La qualité et la fiabilité du réseau ont, en effet, de quoi séduire !

En Europe, on dénombre actuellement 1526 bornes de recharge IONITY répartis dans 385 stations. 

A l’échelle européenne (29 pays), ce sont quelque 5 580 points de charge, dans plus de 580 stations, qui s’offrent aux voyageurs. Le kilowattheure y est désormais facturé 36 à 38 centimes selon les stations (contre environ 0,16 euro chez soi).

Selon la conversion de Citroën ami, 500 kilomètres coûtent 28 euros via une borne IONITY.

Sur les derniers modèles de Superchargeurs par exemple – V3, puissance électrique de 250 kW – on peut regagner jusqu’à 275 km d’autonomie en 15 minutes (dans des conditions optimales d’utilisation, s’entend).

Cela devrait changer puisque de nouveaux acteurs de la recharge arrivent en France – avec force et ambition. Et il se murmure que le réseau Tesla devrait s’ouvrir plus largement.

De quoi accélérer un marché électrique de masse !

LA voiture populaire la moins chère 

Il y a vraiment tout pour s’amuser :

  • Une esthétique simple et un intérieur pratique ainsi que spacieux pour le conducteur pour battre bon nombre de concurrents,
  • une agilité qui peut tendre vers le plaisir total et qui lui permet de se faufiler en ville sur demande
  • et un comportement très facile à lire, un tableau de bord minimaliste mais qui rend la conduite plus facile et à portée de main en effet!.

Une conduite pratique et à la portée de tous : dès 14 ans avec un permis AM tout de même!

De quoi vous donner l’envie de rouler encore et toujours, jusqu’au moment où vous regardez la jauge de la batterie. Et là, seulement 75 de kilomètres avalés à fond suffisent à la vider…

En ajoutant le prix des véhicules électriques dans l’équation (en fonction de vos moyens), on se demande s’il ne s’agit pas tout simplement de la meilleure affaire du moment. Surtout avec un tel rapport entre la valeur neuve, les performances et le reste des prestations.

Totalement chamboulé par cet essai de voiture électrique, on en vient à s’interroger sur ce que pourrait bien apporter le développement de l’automobile électrique :

  • La fin des câbles, avec le développement de la charge par induction ?
  • Une plus large autonomie, atteignant, voire dépassant, les 1000 km ?
  • Et, pourquoi pas, une voiture 100% autonome ?
Evy Lison
Je suis passionnée par la révolution en cours. C'est tout un écosystème qui est en train d'émerger et je m'attache à présenter les innovations sous un angle objectif. Vous pouvez réagir à toutes mes publications en commentaires.

9 Commentaires

  1. Je ne suis vraiment pas d’accord avec l’auteur. Je trouve qu une tesla de 2t avec 350 chevaux est le minimum requis pour circuler en ville. Le frunk est tres utile pour ranger ma baguette et qd la voiture pète qd mamie s’assoit, je me dis que mes 50000€ ont vraiment bien été dépensés.
    Et puis j aime qd les gens m’envient, ça me sent exister.
    Je n’arrive pas à comprendre ces gens qui se satisfont de peu dans une époque ou on parle à sa maison pour allumer la lumière.
    Je vous laisse car le dernier iPhone vient de sortir!

  2. Vous l’avez essayé en dormant, vive les rêveurs, je l’ai essayé pour son prix c’est vraiment de l’argent jeté par la fenêtre

  3. 0 à 45km/h en moins de 10 secondes?! Wow le dragster quoi. Et il faut juste un permis B pour maîtriser un fauve pareil, ou bien il est recommandé de prendre des cours de pilotage ?

  4. Être envieux devant une Tesla ? Une ligne banale au regard de belles italiennes, anglaises et quelques autres, qui elles, mon toujours fait rêver.

  5. Pour aller d’un point À à un point B en ville c’est largement suffisant.
    Et contrairement aux autres çà passe et ce gare partout.

  6. Manque d’ambition de la part de Citroën pour un véhicule électrique d’entrée de gamme complètement dépouillé et peu polyvalent. La Zoé répond davantage aux besoins des utilisateurs et possède 4 places et un coffre digne de ce nom pour aller faire vos courses. L’Ami peut éventuellement trouver des clients pour les utilisateurs de véhicules sans permis, mais pas chez les autres.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez-nous

Suivez nos dernières publications et les backstage de Tesla Mag. Signalez nous des idées, erreurs ou bons plans à partager! Bienvenue dans la communauté!

Pour poursuivre votre lecture