Pourquoi il ne faut pas ouvrir les Supercharger Tesla à la concurrence ?

- Publicité -

Une aubaine pour certains, une erreur pour d’autres : l’ouverture du réseau de Superchargeurs Tesla aux véhicules qui ne sont pas fabriqués par le constructeur californien va bel et bien devenir une réalité. Ainsi, le meilleur réseau de recharge pour voitures électriques au monde va pouvoir être utilisé par tous, et non plus uniquement par les véhicules Tesla. C’était attendu par beaucoup, et Elon Musk l’a confirmé le mardi 20 juillet 2021 sur Twitter.

Vous avez un projet concret d'installation d'une borne?

Tesla Mag vous fait gagner un temps précieux en vous mettant en relation avec le meilleur installateur de votre ville.
  • Hybride rechargeable, deux roues électrique, 100% électrique. Tout sauf du 100% thermique !

Un réseau de recharge incontournable 

Depuis l’apparition des premières bornes, en 2013, les Superchargeurs se sont imposés comme le premier réseau de recharge rapide à travers le monde. Alors que le maillage public était quasi inexistant, particulièrement aux Etats-Unis, ce service de recharge a largement contribué au démarrage puis à l’essor de la marque. Aujourd’hui, il se compose de 25 000 bornes à travers le monde, réparties en 2 700 stations. 

En France, il est possible de se ravitailler dans près de 100 stations regroupant un millier de terminaux capables de délivrer une forte puissance, comprise, selon l’équipement, entre 150 et 250 kilowatts. De quoi permettre aux conducteurs des Tesla, qui tolèrent des charges élevées, d’obtenir en à peine plus d’une demi-heure quelque 300 kilomètres d’autonomie.

Comment ça marche ? 

Après son annonce fracassante, Elon Musk revient sur les détails concernant l’accès aux Superchargers pour véhicules électriques des autres marques. Ainsi, ils devront télécharger l’application Tesla sur leur smartphone, indiquer à quel Superchargeur ils se trouvent, brancher la voiture et lancer la charge depuis l’application, qui disposera des informations bancaires préalablement renseignées par le conducteur.

Vers une tarification salée ?

En Amérique du Nord, où le service sera initialement proposé, les utilisateurs pourront utiliser un adaptateur pour être compatible avec la prise de leur voiture électrique, ou en acheter un sur la boutique Tesla. Mais la grosse interrogation concerne la tarification et la surcharge du réseau. En ouvrant le réseau de Superchargers aux autres voitures électriques, les propriétaires de Tesla redoutent une surcharge du réseau, notamment sur des stations déjà fortement fréquentées, notamment aux USA. 

Pour éviter ce phénomène, Palo Alto a précisé qu’une grille tarifaire « dynamique » serait mise en place, avec un prix basé sur l’énergie consommée, et un surplus en fonction de la fréquentation, dans le but d’inciter les utilisateurs à faire des recharges plus courtes.

Aucune information sur la tarification n’a été fournie mais on peut imaginer que celle-ci sera modulée – c’est déjà en partie le cas sur les Superchargeurs dont le prix du kilowattheure peut varier entre 0,34 et 0,37 euro – selon l’encombrement des bornes et l’origine des clients.

Une inquiétude grandissante chez les fans de la marque 

D’abord mis gratuitement à disposition (privilège que conservent les clients les plus anciens de Model S et Model X), ce réseau privé bénéficiant d’une bonne réputation de fiabilité à sécuriser les trajets à bord de ces voitures électriques tout en jouant le rôle de point de rencontre de la communauté Tesla. 

Or le succès de la marque est tel (13 000 Model 3 ont été commercialisées en France depuis le début de l’année) que, malgré l’extension du réseau et le passage de 8 à 10 bornes par site, des goulots d’étranglement sont ponctuellement apparus sur quelques Superchargeurs. Le point de saturation est encore loin mais, pour la première fois, certains ont dû attendre leur tour avant de mettre leur véhicule en charge.

Qu’en pensent les fans de Tesla ?

A priori, c’est donc plutôt une bonne nouvelle pour les propriétaires de voitures électriques, surtout s’ils sont des habitués des longs trajets. Mais l’ouverture des Superchargeurs inquiète les fans de la marque car, si la fin de cet entre-soi peut se révéler très fructueuse pour le patron de Tesla, l’ouverture des stations de recharge à haut débit de la marque aux autres voitures électriques n’est pas pour plaire aux principaux intéressés… 

L’annonce d’une ouverture des Superchargeurs au public a suscité nombre de réactions hostiles dans les rangs des fans de Tesla qui voient se dessiner la fin d’une époque marquée par un tranquille entre-soi. Sur les forums spécialisés, on peut d’ailleurs lire : « La marque se tire une balle dans le pied », « c’est une grosse erreur », « ceux qui réclament l’ouverture à tous n’ont qu’à s’acheter une Tesla », « on va voir des Renault Zoe occuper des bornes pendant des heures à cause de leur moindre capacité de charge ».

Une opération juteuse pour Elon Musk

En ouvrant son réseau, Tesla pourrait réaliser une très bonne opération et transformer ses Superchargeurs en une redoutable machine à cash, d’autant que ceux-ci sont implantés sur des lieux stratégiques, très fréquentés. Selon une estimation de Goldman Sachs, leur chiffre d’affaires global pourrait atteindre 958 millions de dollars (800 millions d’euros) par an dans la configuration actuelle du réseau, et bien plus si la marque implantait de nouvelles bornes, en particulier sur les autoroutes. 

Des revenus avoisinant ceux issus de la vente de véhicules.

Une surprise stratégique ? 

Stratégiquement, on s’étonne que Tesla accepte d’ouvrir si facilement son réseau. Dès 2014, Elon Musk avait indiqué être ouvert au principe, mais sous réserve que les autres constructeurs mettent la main à la poche. Peut-être que les pressions politiques, comme celle récemment rapportée en Allemagne, auront finalement favorisé la décision du constructeur. 

Il n’empêche qu’en ouvrant grand les portes de son réseau propriétaire, Tesla casse l’un des principaux arguments de ventes de ses modèles. À moins que le constructeur choisisse de ne rendre publics qu’une petite partie de ses superchargeurs. Une approche qui serait similaire à celle des chargeurs à destination où seule une des trois bornes fournies par la marque est accessible à l’ensemble des modèles du marché.

On peut d’ores et déjà affirmer que cette décision signe la fin d’une époque. En effet, l’approche de Tesla, unique au monde, est justement ce qui a permis l’émergence de cette communauté soudée autour d’une même marque. L’avance technologique gagnée peut désormais être remise en cause puisqu’elle sera indirectement mise au profit d’autres constructeurs automobiles, via l’utilisation de ses bornes par des propriétaires de voitures électriques n’étant pas des Tesla… 

Teslam
Je suis le fondateur de Tesla Magazine et rédacteur en chef de l'ensemble des rubriques. Le contenu informatif et à haute valeur ajoutée est ma passion, n'hésitez pas à nous contacter si vous souhaitez échanger sur notre contenu.

Comments

  1. Il serait intéressant que Elon rende gratuit la recharge pour tous les possesseurs de TESLA et que ce soit les autres ” constructeur” qui payent , ça les forcerai certainement à acquérir une Tesla …

  2. C’est vrai que Monsieur Musk n’a pas due voir ce point si évident… mais la vérité c’est que les stelles sont vides 95% du temps et que cette situation ne peut plus durer. Moi si Tesla me garantie que j’aurais toujours de quoi charger sans attendre c’est ok. Et comme ca les autres possesseurs d’EV verront que l’expérience Tesla est encore meilleur que la leur et ils penseront peut être a changer vers une Tesla justement. Sans compter que si le prix est différenciant entre eux et nous et que nous bénéficions de prix réduit sur le kw alors ce serait parfait !

  3. Vous écrivez “passage de 8 à 10 bornes”, je vous signale qu’il existe des SUC à 4 bornes seulement comme Polygone à Cagnes-sur-mer où il faut souvent faire la queue même en étant réservé aux Tesla uniquement ! Je n’ose pas imaginer ce que sera ce SUC avec l’ouverture aux autres marques… C’est un mauvais coup pour les propriétaires de Tesla !!

  4. Si on “ouvre” 30% des bornes, c’est une pub fantastique pour Tesla / vis à vis des propriétaires d’autres marques, qui verront l’efficacité du réseau de la marque.

  5. En espérant que Elon MUSK mette le tarif à la minute comme chez IONITY (79 cts/min + un surplus vu le réseau TESLA) mais cette fois pour les possesseurs de VE autres que TESLA, et baisser le prix du Kwh pour les possesseurs de TESLA serait un juste retour des choses.

  6. Avec un câble court fait pour des voitures avec prise arrière gauche, je ne vois absolument pas comment d’autres voitures pourraient se recharger, sauf en bloquant AUSSI l’emplacement à côté.

    C’est fou!

  7. L’article laisse de cote 2 elements essentiels:
    – la publicite induite et gratuite et le cheval de Troie que constitue l’App Tesla obligatoire
    – l’acces de fait aux subsides Européennes et Américaine pour la construction de nouveaux chargeurs

  8. oui c’est effectivement une tres grossiere erreur car on va se retrouve bloque pour recharger car il ny aura pas assez de borne pour toutes les voitures elect bon c’est clair que niveau rendement financier c’est une mann il y a gros a gagner surtout si la tarification n’est plus la meme tres decu de cette decision .

  9. la spécificité de tesla et ce qui m’a fait acheter cette marque est son réseau très performant .
    le partager ne peut se faire que si une différence notoire de tarif à l’avantage des propriétaires de tesla est mis en place , et l’unique condition que cela ne soit pas au détriment du temps de recharge et/ou d’attente.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

GUIDES ACHAT

Publicité