Et la recharge électrique sans les câbles, c’est pour quand ?

Rejoignez la révolution électrique!

Dans cet article, on vous propose un tour d’horizon des solutions de recharge sans câbles, notamment par induction (une petite révolution qui permet de reconsidérer la charge de son véhicule). Pour charger son véhicule plus facilement, avec des gains de temps, d’argent et d’énergie, on peut aussi imaginer des solutions de partage ou de conciergerie…

Vous êtes intéressés ? Nous aussi ! Alors « let’s get into it” comme disent les anglophones !

La charge sans câbles, c’est pour bientôt ? 

La recharge par câble est, comme vous le savez, familière à tous les propriétaires de voitures électriques. Cette dernière implique de sortir de la voiture un câble d’un mètre de long et de plusieurs kilos, et de le connecter à une station de recharge ou à un boîtier mural (Wallbox).

La recharge des voitures électriques nécessite donc une petite organisation, que vous rechargiez à domicile ou que vous passiez par une station de recharge. Et pour cela, vous devez vous brancher directement par câble. En bref, cela prend du temps et c’est contraignant !

De plus, le branchement est un des plus importants freins à l’achat de véhicules car : tout le monde ne dispose pas d’un parking, tirer un câble (quel qu’il soit) sur la voie publique est interdit (et pas pratique si l’on ne dispose pas d’une borne dédiée ou d’une rallonge de 50m pour brancher dans son appartement, les bornes de recharges ne sont pas assez nombreuses.

Sans parler du prix de certaines bornes de recharges tout simplement prohibitif. Des solutions alternatives pourraient alors contribuer à la démocratisation de ces voitures… 

Mais recharger son véhicule électrique est peut-être sur le point de connaître une petite révolution. Aussi simple et pratique que pour un smartphone, la recharge sans-fil des voitures électriques est en plein développement.

En effet, à l’image de ce qui existe déjà pour les smartphones, la charge par induction, quant à elle, permet de recharger sans aucun fil, directement par le sol. Avec cette solution, fini de vous emmêler dans les câbles ! 

La vidéo qui suit vous en dira un peu plus sur le procédé de charge sans fil, avec un test sur une BMW ! 

La charge par induction : de nombreux avantages…

La recharge par induction est un système permettant à un véhicule de récupérer de l’électricité à distance, par ondes électromagnétiques. Nikola Tesla a beaucoup travaillé sur cette faculté physique dans les années 1890. Physiquement, dans le domaine automobile, cela se traduit par un émetteur d’électricité via un boîtier au sol, ou intégré sous la couche de bitume de la voie.

Photo d'une installation permettant la recharge des batteries sans câbles, par induction électrique
(source : wikipedia.org)

Ce type de charge serait possible dans deux situations. Premièrement, directement à l’arrêt, comme ici avec une infrastructure installée sur une place de parking.

L’autre utilisation de la recharge sans câble est dite « dynamique », c’est-à-dire qu’il est possible de recharger en roulant grâce à un dispositif intégré tout au long de la chaussée.

Ainsi, finie la perte d’autonomie : il sera possible de relier un point A à un point B en conservant de la charge ou, du moins, en perdre le moins possible, en fonction de la puissance délivrée.

Pour que la charge par induction fonctionne, il faut que les véhicules électriques soient compatibles et, pour le moment, seul BMW a annoncé la recharge à induction en 2018. Ford vient tout juste de révéler son nouveau projet de multiplier sa production de voitures électriques tout en développant les systèmes de recharge sans fil.

Certaines entreprises se proposent également d’adapter les modèles existants. On citera PlugLess (jusqu’à 7,5 kW) ayant conçu des kits pour Tesla Model S ou BMW i3, ainsi que Witricity (11 kW) travaillant avec Toyota. Cette dernière commercialise, tout comme Qualcomm avec « Halo », des bornes de recharge par induction.

…Et encore quelques inconvénients.

Par contre, le plus grand désavantage des quelques véhicules disponibles et rechargeables par induction actuellement reste la perte d’efficacité (sans parler du coût des infrastructures). Cela se manifeste par de la perte de charge sous forme de chaleur résiduelle.

L’ eCharge de BMW pour l’hybride rechargeable BMW 530e, par exemple, a une perte de charge d’environ 15 à 20 %. De toute façon, au vu des rares mises en pratique et projets en cours, la recharge par induction ne sera pas disponible à court terme, il faudra probablement attendre une décennie. 

Vous souhaitez savoir si la recharge par induction est une méthode efficace et donc une solution d’avenir pour recharger les voitures électriques ? La vidéo qui suit vous présente avantages et inconvénients de cette technologie encore en devenir. 

Les solutions de partage : une alternative envisageable 

Dans l’optique de favoriser la transition écologique, des solutions d’auto-partage se développent un peu partout. Ce service permet de bénéficier d’un véhicule selon ses besoins, sans en être propriétaire. Ces modes de transports non polluants contribuent à l’amélioration de la qualité de l’air tout en facilitant les déplacements des personnes ne possédant pas de véhicules.

Ainsi, le fardeau de la charge est partagé : une solution applicable aux villes comme aux entreprises et gagnant-gagnant pour tous !

L’équipement en bornes de recharge électrique des copropriétés devient donc un enjeu très important. Des solutions innovantes sont récemment apparues, qui montrent la voie vers de nouveaux services de mobilité et d’autopartage, notamment entre voisins. Quelques exemples : 

  • A Nancy, la société AUTOPI a annoncé en octobre 2012 un service d’autopartage électrique et résidentiel : PadAuto.  Le service, que lui sous-traite EDF et le bailleur Batigère, propose une Peugeot Ion Accessible 24h/24 et 7j/7, avec une place et une borne de recharge réservées..
  • Dans l’Aube à Troyes, la société Mon Logis équipera en 2014 un une résidence d’habitation dotée  d’un service d’« éco-partage » en partenariat avec la société Park’n Plug.
  • Dans le Nord, un projet de service expérimental d’autopartage a été présenté pour couvrir l’ensemble de la métropole lilloise en cas de réussite. Deux Renault Zoé 5 places sont mises à  disposition des locataires sur deux sites résidentiels. Ce dispositif expérimental est soutenu par le Conseil Général du Nord, le Département du Nord, le groupe immobilier Vilogia et l’opérateur de mobilité Carbox.
  • Dans 210 villes de France, c’est le spécialiste de l’autopartage de véhicules électriques et de la recharge intelligente, Clem, qui comprend 600 points de charge et 400 véhicules. 

La conciergerie : une solution pratique et économe en temps ! 

Source : Recharge Électrique 


A découvrir également pour compléter votre lecture sur le sujet : La recharge en box à Paris : LA SOLUTION BOX AUTO

Rédaction Tesla Mag
La rédaction Tesla Mag est tournée vers le futur. Nous nous attachons à présenter les prochaines innovations et une actualité structurée sur les nouvelles mobilités. N'hésitez pas à nous contacter ou à commenter pour poursuivre la conversation.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

- Publicité -
- Publicité -
Actualités du jour

Superchargers: des câbles sont sectionnés aux US

Un internaute désemparé poste sur un forum dédié aux EV et plus particulièrement à Tesla. Des câbles de Superchargers...
- Publicité -