Bornes de recharge pour VE dans les copropriétés : on vous dit tout !

Rejoignez la révolution électrique!

Le développement des véhicules électriques est l’un des enjeux majeurs de la transition climatique. Cependant, le coût de l’installation de bornes de recharge dans les copropriétés privées est souvent dissuasif. Les propriétaires non-utilisateurs de véhicules électriques sont notamment concernés…

UPDATE 14/01: « Pourquoi je devrais être la première à faire les démarches », Madame Lior témoigne

Vous avez un projet concret d'installation de borne de recharge ?

Faites appel aux experts pour installer votre borne. Vous bénéficierez des aides financières et crédits d'impôt proposés par le gouvernement. Que ce soit pour votre véhicule électrique ou hybride, c'est assurément le moment de mettre en place votre solution de recharge.
  • (Hybride ou électrique, toutes marques)

Le prénom a été volontairement modifié pour préserver la privacy.

Nous avons pu échanger avec un propriétaire de Zoé qui souhaite installer une borne de recharge dans une copropriété et qui pointe du doigt deux limites à ce dispositif:

  • Pourquoi ce serait à elle d’initier ce travail de raccordement?
  • Sa place est dans un parking ouvert, il s’agit de lotissements dans la banlieue de marseille à ciel ouvert. Pour l’instant l’offre Logivolt semble limitée aux parkings fermés.

En tant qu’utilisateur ces questions restent légitimes. Nous allons poser les questions aux intéressés pour pouvoir mieux comprendre le sens du dispositif qui semble – pour le moment – s’adresser aux syndics.

1. Le financement de l’intégralité du coût d’installation

L’infrastructure collective peut être financée dès la première demande de connexion à une borne de recharge par un résident. 

2. Aucun reste à charge pour la copropriété

Une répartition des coûts sur les utilisateurs et non sur l’ensemble de la copropriété. 

3. Un tarif identique pour chaque utilisateur 

Chaque propriétaire souhaitant installer une borne de recharge bénéficie d’un tarif identique à tous les copropriétaires au moment de leur raccordement. 

Vous souhaitez installer des bornes de recharge pour véhicules électriques (IRVE) dans une copropriété ?

Si vous êtes une copropriété privée ou un syndic de copropriétés, vous souhaitez probablement équiper le parking de votre copropriété d’une Infrastructure Collective (IC). Cela permettrait à l’ensemble des résidents utilisateurs de véhicules électriques de bénéficier d’une borne de recharge à domicile, une initiative plutôt positive.

Les conditions sine qua non pour les copropriétés

  • ne fasse pas supporter aux copropriétaires non-utilisateurs le coût de l’IC dont ils ne bénéficieront pas (du moins à court terme) ; 
  • soit d’un coût acceptable pour les résidents souhaitant équiper leur place de parking d’une borne de recharge ; 
  • soit pérenne, sans dépendance à un opérateur de bornes de recharge dans la durée. 

Et oui, on aurait pas idée de se lancer dans un projet complètement fou sans être certain de ce qu’on fait. En l’occurrence, éviter les surcoûts et favoriser le développement de bornes de recharge en toute autonomie au sein de la copropriété. Ce qui paraît être du bon sens, vaut le coup d’être précisé. Ici, on vous donne toutes les informations nécessaires et vous en faites ce que vous voulez.

L’offre de la Banque des Territoires peut vous correspondre

Pour expliquer le pourquoi du comment, la Banque des Territoires, via Logivolt Territoires, sa filiale à 100 %, propose de :

  • financer l’intégralité du coût (net de subventions éventuelles) d’installation de l’IC nécessaire à l’équipement des places de parking en bornes de recharges pour véhicules électriques au sein d’une copropriété privée ; 
  • faire porter le coût de cette IC aux seuls utilisateurs de véhicules électriques sans reste à charge pour la copropriété (la borne de recharge privative restant à la charge de chaque résident utilisateur). Les futurs utilisateurs de véhicules électriques pourront se raccorder ultérieurement moyennant l’acquittement d’un droit de connexion au moment du raccordement de leur borne de recharge à l’IC. 

En finançant l’intégralité du coût de l’IC dès la première demande de connexion d’une borne de recharge par un résident, Logivolt Territoires :

  • prend le risque, à la place de la copropriété, quant au rythme auquel les autres résidents de la copropriété utiliseront un véhicule électrique et voudront disposer d’une borne de recharge sur leur place de parking, 
  • en l’absence de reste à charge pour la copropriété, permet de faciliter la décision des assemblées générales de copropriétés quant à l’installation d’une infrastructure de recharge pour véhicules électriques (IRVE) dans la copropriété, 
  • agit comme tiers de confiance entre la copropriété et l’opérateur retenu par la copropriété en assumant la propriété de l’IC lors de son installation. 

En détails : l’offre de financement de bornes de recharge pour véhicules électriques (IRVE) dans les copropriétés

Périmètre de l’offre

Le financement de l’infrastructure électrique collective nécessaire à l’installation ultérieure de bornes et de points de recharge individuels. Cette infrastructure collective est composée a minima de chemins de câble, d’un tableau général basse tension (TGBT), d’un disjoncteur dédié et, le cas échéant, d’un point de livraison et compteur d’énergie (PDL). Le reste des investissements et des opérations est réalisé par l’opérateur partenaire de la Banque des Territoires.

Quotité

Financement de l’intégralité du reste à charge, après subvention éventuelle, du coût de l’infrastructure collective nécessaire au pré-équipement de 100 % des places de stationnement et de l’installation de puissance permettant d’alimenter jusqu’à 20 % des places.

Durée

15 ans (ajustable)

Paiement

  • Paiement d’un droit de connexion unique par chaque copropriétaire au moment du raccordement de sa borne de recharge sur sa place de parking. Le montant de ce droit est identique pour tous les copropriétaires et indexé chaque année à un indice des prix.  
  • Aucune avance de fonds / aucun remboursement n’est dû de la part de la copropriété.

Durée / Terme

Logivolt Territoires sera propriétaire de l’IC jusqu’au raccordement de 20 % des places de parking.  

À l’issue d’un délai de 3 ans : 

  • la copropriété pourra exercer une option de rachat de l’IC à un prix (valeur résiduelle) correspondant aux droits de connexion restant dus pour atteindre le seuil de 20 % de places équipées d’une borne de recharge. Cette valeur résiduelle sera réduite à 1 € dès lors que le seuil de 20 % des places raccordées aura été atteint. 
  • si l’option de rachat n’a pas été exercée par la copropriété à l’issue du délai de 3 ans alors que le seuil de 20 % des places raccordées a été atteint, Logivolt Territoires pourra céder l’IC en la proposant pour un prix égal à la valeur résiduelle, par ordre de priorité  : 
    • à la copropriété puis, en cas de refus,  
    • à l’opérateur, enfin, en cas de refus, 
    • à un tiers agréé par Logivolt Territoires. 

Logivolt Territoires pourra également céder l’IC aux mêmes conditions si le seuil de 20 % n’est pas atteint à l’issue d’un délai de 15 ans.

Conditions d’éligibilité

  • Parkings intérieurs d’une taille supérieure ou égale à 20 places ;
  • Déploiement réalisé par des opérateurs référencés par la Banque des Territoires ; 
  • Tous schémas de raccordement comprenant une IC, excepté de type « colonne horizontale », gérée par le gestionnaire du réseau de distribution électrique (Enedis ou une entreprise locale de distribution) ;
  • Absence d’IC déjà existante au sein de la copropriété.

Le temps nous permettra d’évaluer l’impact positif de cette offre (ou non). Ce qu’on peut d’ores et déjà affirmer, c’est qu’elle permet de faire bouger les lignes et de proposer des solutions viables aux copropriétés. Alors, vous répondez aux critères et vous voulez tenter l’expérience ? On attend vos retours dans les commentaires.

Rédaction Tesla Mag
La rédaction Tesla Mag est tournée vers le futur. Nous nous attachons à présenter les prochaines innovations et une actualité structurée sur les nouvelles mobilités. N'hésitez pas à nous contacter ou à commenter pour poursuivre la conversation.

3 Commentaires

  1. Bonjour,

    Mais du coup y a t’il un abonnement mensuel a payer comme c’est le cas chez la plupart des opérateurs qui déploient les bornes en copropriété ?
    A t’on le choix de la puissance de la borne?
    Je me suis renseigné pour ma copropriété et mon syndic travail avec un opérateur qui me propose un abonnement de 70€ par mois pour une borne de 11kW
    Ça pique un peu…

    Merci

  2. Ce sont des questions légitimes. Les choses avancent doucement mais normalement la logique du dispositif est de ne pas proposer d’abonnement. Où alors il y a une incompréhension globale?

  3. Pour être en pleine étude du sujet (installation d’une solution d’infrastructure collective) pour notre copro, voilà ce que je peux dire :
    – normalement vous aurez toujours un abonnement mensuel (ou un forfait, ça dépend de l’opérateur), car vous passez forcément par un opérateur, qui va donc faire la gestion des bornes (relevés notamment)
    – contrairement à ce qui écrit sur la page logivolt https://www.logivolt-territoires.fr/nos-operateurs, Borne Recharge Service n’a pas signé leur convention (ils trouvent les conditions non avantageuses pour les copro). Et Bornes-Solutions je pense pas non plus car ils ne nous l’ont pas proposé.
    – pour avoir contacté Waat et Park’n’Plug (qui sont dans la liste), il faut savoir que Waat prend à sa charge les droits de connexion dont il est question dans l’article. Ces droits de connexion peuvent vite être élevés selon le devis pour l’infrastructure, dans notre cas c’est plus de 1200€ pour l’installation d’une borne. Mais comme rien n’est jamais gratuit, Waat se rattrape sur des forfaits ou un abonnement au réel dont le prix du kWh est bien plus élevé que le autres.
    Chez Park’n Plug la solution est donc aussi proposée, mais ils ces frais sont dûs par la personne qui veut installer sa borne (et donc le coût est quand même non négligeable !
    – Ce qui n’est jamais précisé dans ce genre d’article (car ce n’est pas le premier que je vois passé), c’est que seuls les 20 premiers % du parking vont devoir payer ces droits de connexion. Donc par exemple sur un parking de 100 places, les 20 premières personnes qui vont vouloir installer une borne vont devoir payer ces frais de connexion, et le 21ème et les suivants n’ont plus rien à payer(sauf dans le cas de Waat qui prend tout à sa charge, mais avec des frais d’utilisation ensuite qui sont moins intéressants que d’autres opérateurs). Donc les 20 premiers payent l’infrastructure pour tous les suivants. Je ne trouve pas ce système du tout équitable !
    Il y a également d’autres points de détails qui poussent à réflexion

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

- Publicité -
- Publicité -
Actualités du jour

Les Meilleurs Tapis pour votre Tesla Model 3

Si vous avez choisi une Tesla Model 3 Autonomie Standard Plus, vous devez vous choisir de beaux tapis. Notre...
- Publicité -