Photo de la Dacia Spring

Depuis que je l’ai conduite lors de mon dernier essai de voiture électrique, je ne fais qu’y penser. Je vous révèle ici pourquoi ! 

A noter : cet article peut contribuer à faire émerger une positive envie d’acquérir un véhicule électrique !

Un marché en pleine expansion 

Dacia nous offre une des voitures électriques les plus accessibles du marché, la Dacia Spring, c’est une voiture fiable. Seul bémol, l’autonomie qui reste un frein pour les conducteurs de véhicules thermiques voulant passer à l’électrique même si elle assure tout de même 250 km avant la recharge.

Depuis le début de l’année, elle ne coûte plus que 16 800 € en France pour s’ajuster au bonus écologique de 27% applicable uniquement pour les véhicules de moins de 45 000€.

La Dacia Spring est spacieuse, dotée d’un moteur de près de 44 chevaux, capable d’abattre le 0 à 100 km/h en 19 secondes.

Tous les constructeurs sont contraints par la réglementation CAFE de développer et vendre des véhicules électriques ou bas carbone. Pendant très longtemps le véhicule électrique a été moqué. Mais aujourd’hui, c’est une course effrénée que mènent les constructeurs pour apporter, aux consommateurs, des véhicules électriques au meilleur prix. 

Toute l’industrie automobile est d’accord sur la technologie. Pour le consommateur, ce sera un avenir électrique. 

La performance au service du plaisir 

Le confort de conduite que procure l’essai d’une voiture électrique est incomparable. Le plaisir derrière le volant a autant à voir avec la motorisation 100 % électrique en elle-même — les accélérations fluides et franches — que les choix des constructeurs pour améliorer l’expérience de conduite à bord.

Le logiciel, outils stratégique en 2022

En effet, en étant uniquement focalisé sur les voitures 100 % électriques, le constructeur a tout le loisir de peaufiner sa formule. Il suffit de suivre les évolutions logicielles apportées ces dernières années pour s’en convaincre.

Lire également :  Renault dévoile un concept-car issu de la Software Republic : une révolution en matière de technologie automobile

Pour les propriétaires, c’est l’assurance d’avoir un véhicule qui ne reste pas figé dans le temps. L’iPhone nous a bien habitués à ses itérations que le marché réclame.

Du côté des performances, la motorisation électrique offre une conduite souple.

Dans sa version la plus accessible, la Dacia Spring peut engloutir le 0 à 100 km/h en 19 secondes.

Une fois qu’on a appris à dompter le bolide et qu’on s’est habitué à la suppression de certaines commandes physiques, on se sent en sécurité à bord d’un véhicule électrique puissant.

Et l’autonomie alors ? 

Par exemple, sur un trajet entre Lille et Paris, majoritairement composé de voies rapides, la consommation peut osciller aux alentours des 18 kWh/100 kilomètres. C’est plutôt très rassurant, et les 250 kilomètres réels sont bel et bien possibles à bord d’une Dacia Spring.

Pour les autres véhicules comme la KIA EV6, la KIA E-Niro, la Fiat 500e,  nous vous laissons partager vos autonomies réelles en commentaires.

Aujourd’hui, nous serons de toute façon plus enclins à faire un long trajet à bord d’une Dacia Spring grâce au réseau de bornes de recharge. La qualité et la fiabilité du réseau ont, en effet, de quoi séduire !

En Europe, on dénombre actuellement 1526 bornes de recharge IONITY répartis dans 385 stations. 

A l’échelle européenne (29 pays), ce sont quelque 5 580 points de charge, dans plus de 580 stations, qui s’offrent aux voyageurs. Le kilowattheure y est désormais facturé 36 à 38 centimes selon les stations (contre environ 0,16 euro chez soi).

Selon la conversion de Dacia Spring, 500 kilomètres coûtent 28 euros via une borne IONITY.

Lire également :  Renault Zoé : Que pouvez-vous faire avec l'application MY Renault?

Sur les derniers modèles de Superchargeurs par exemple – V3, puissance électrique de 250 kW – on peut regagner jusqu’à 275 km d’autonomie en 15 minutes (dans des conditions optimales d’utilisation, s’entend).

Cela devrait changer puisque de nouveaux acteurs de la recharge arrivent en France – avec force et ambition. Et il se murmure que le réseau Tesla devrait s’ouvrir plus largement.

De quoi accélérer un marché électrique de masse !

LA voiture de vos rêves 

Il y a vraiment tout pour s’amuser :

  • des accélérations suffisantes pour battre bon nombre de voitures,
  • une agilité qui peut tendre vers le plaisir total sur demande
  • et un comportement très facile à lire, quelque soit le réglage.

Les mouvements de caisse, assez généreux, permettent aussi de jauger précisément les limites de grip et de sentir ce qu’il se passe aux quatre coins de la voiture. Le train avant mord solidement. Et grâce à l’équilibre du châssis et au travail de la transmission, il lutte efficacement contre le sous-virage.

De quoi vous donner l’envie de rouler encore et toujours, jusqu’au moment où vous regardez la jauge de la batterie. Et là, une petite centaine de kilomètres avalés à fond suffisent à la vider…

En ajoutant le prix des véhicules électriques dans l’équation (en fonction de vos moyens), on se demande s’il ne s’agit pas tout simplement de la meilleure affaire du moment. Surtout avec un tel rapport entre la valeur neuve, les performances et le reste des prestations.

Totalement chamboulé par cet essai de voiture électrique, on en vient à s’interroger sur ce que pourrait bien apporter le développement de l’automobile électrique :

Lire également :  Pourquoi il ne faut pas essayer la Renault 5 électrique ?

Publications similaires

5 commentaires

  1. 1 étoile au crash test plus mauvaise sensation de conduite confort spartiate il faut vraiment avoir des besoins de chiotte pour acheter un truc aussi cher. Ou avoir des maxi bonus et au final elle vous coûte presque rien . Mais bon cela reste une poubelle à roulette

  2. Pour en avoir loué une ,je pense qu’elle a tout pour faire fuir tout acheteur potentiel d’un véhicule électrique. C’est un veau qui a du mal à monter les côtes et son autonomie est dérisoire. De nuit, sous la pluie et avec le chauffage, on ne fait pas 100km. Stress garanti.

  3. Je ne comprends pas qu’on puisse essayer de « nous fourguer » ce genre VL ! Possédant une Dacia Sandero Stepway 3 es ,j’en ai eu une en voiture de courtoisie lors du changement Stepway 2=>Steway3 …..jamais j’investirai dans cette boîte à savon! Un danger sur la route ….manque de finition .Je déconseillé !

  4. Est-ce que le rédacteur a déjà conduit une autre voiture ??

    « La Dacia Spring est spacieuse, dotée d’un moteur de près de 44 chevaux, capable d’abattre le 0 à 100 km/h en 19 secondes »
    « Il y a vraiment tout pour s’amuser :
    des accélérations suffisantes pour battre bon nombre de voitures »

    Le 0 à 100 en 19s ce sont les performances d’une Peugeot 104 en 1973 (le petit moteur, pas la ZS qui l’abattait en 12.5s)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *