Que dit la presse de Tesla après les 500K véhicules produits en 2020

- Publicité -

Nous aimons lire tous les titres qui écrivent objectivement sur le constructeur. Aujourd’hui, les sujets sont confiés à des journalistes de renom qui permettent au plus grand nombre de découvrir le phénomène Tesla. Suivez-nous dans notre revue de presse dédiée à l’atteinte de cet objectif historique.

Notre étude est réalisée sur les morceaux d’articles publics. Nous n’avons pas d’accès spécifiques et nous souhaitons également vous encourager à lire ces formidables travaux en payant votre participation si vous pensez que cela vaut le coût.

Cet article est une revue d’actualité. Merci de bien veiller au respect des sources comme nous l’avons fait si vous souhaitez reprendre notre contenu.

Pour l’électrique!

Armand

model 3 giga factory
Ligne de production @teslamodel3

Lu dans le Monde

« La question n’est plus de savoir si Tesla réussira à s’imposer, mais si les constructeurs traditionnels arriveront à rattraper Elon Musk » (lemonde.fr) 

Stéphane Lauer, éditorialiste au “Monde”, affirme le succès de Tesla, le fameux fabricant américain de voitures électriques. Pour lui, la question est désormais de savoir si les constructeurs traditionnels parviendront à rattraper Elon Musk. En effet, la société de ce dernier est fortement valorisée en bourse, ce qui reflète son avance technologique sur ses concurrents. Ils sont condamnés à investir massivement et à remettre à plat leur organisation.

Depuis le lancement de la Tesla Model S en 2012, on a longtemps douté de la capacité de la marque à bousculer une industrie plus que centenaire. Huit ans plus tard, la question n’est plus posée. Le 21 décembre constitue le point d’orgue de cette trajectoire fulgurante. Tesla devrait intégrer l’indice S&P 500 en devenant la sixième plus grosse capitalisation boursière, juste derrière les Gafam (Google, Apple, Facebook, Amazon et Microsoft). 

Le cours de Bourse du constructeur américain est certes artificiellement dopé par les liquidités injectées par les banques centrales. Elles permettent de stabiliser le système financier et Tesla en a profité cette année pour lever en Bourse 12 milliards de dollars, soit l’équivalent de la capitalisation de Renault.

Ensuite, l’entrée au S&P 500 oblige un grand nombre de gestionnaires d’actifs à intégrer Tesla dans leur portefeuille pour répliquer le plus fidèlement les évolutions de l’indice boursier.

Toutefois, ces mécanismes ne peuvent expliquer à eux seuls le prix de l’action. Tesla dispose d’une technologie prometteuse, devenue incontournable.

Sous la pression d’une opinion sensibilisée à la lutte contre le réchauffement climatique, l’industrie s’est retrouvée condamnée à se réinventer brutalement, offrant ainsi un boulevard à Tesla.

Lu dans Les échos

Tesla a livré un demi-million de voitures en 2020 | Les Echos

En 2020, malgré la pandémie, Tesla a livré un demi-million de voitures. Son objectif était de 500.000 unités et 499.550 bolides électriques ont été livrés. Plusieurs étapes cruciales ont été franchies pour la firme. Elle a notamment fait démarrer fin 2019 son usine chinoise, près de Shanghai, et lancé son nouveau véhicule de série, la Model Y. 

De plus, elle a même été bénéficiaire pendant cinq trimestres consécutifs, grâce à la vente de crédits CO2, mais aussi à la rentabilité croissante de sa division automobile. Tesla a connu une ascension extraordinaire l’an dernier (+743 %) a intégré le prestigieux indice boursier S & P 500 le 21 décembre dernier. 

Aujourd’hui, sa capitalisation boursière atteint 670 milliards de dollars mais la concurrence s’annonce de plus en plus sévère. Il va lui falloir faire face aux constructeurs occidentaux dont les modèles à batteries commencent à débarquer en masse sur les routes, mais aussi affronter les nouveaux venus de l’électrique comme Nio, XPeng ou Li Auto..

De nouveaux obstacles se dressent sur la route du constructeur automobile : la construction d’ une usine au Texas, pour son pick-up Cybertruck, a été démarrée, ainsi que celle d’une nouvelle Gigafactory près de Berlin, qui doit produire ses premiers Model 3 et Model Y d’ici la fin de l’année. Enfin, ses volumes restent faibles et des problèmes de qualité persistent… 

Lu dans Le Figaro

Tesla a livré un nombre record de voitures en fin d’année (lefigaro.fr)

Lors des trois derniers mois, le constructeur de véhicules électriques haut de gamme a livré 180.570 voitures à ses clients et 179.757 unités sur la même période. Au quatrième trimestre 2020, il a établi un nouveau record de livraisons de voitures. 179.757 unités sur la même période. Tesla n’avait jusque-là jamais dépassé la barre des 150.000 voitures livrées en un trimestre. Son précédent record était de 139.300 exemplaires au troisième trimestre 2020. 

Tesla, qui pourrait pour la première fois devenir rentable sur une année entière, n’a eu de cesse de surprendre les marchés financiers et ses contempteurs depuis plusieurs mois. Les analystes tablaient par exemple sur des livraisons à hauteur de 174.000 voitures, selon la société de données financières FactSet.

Sur l’ensemble de l’année 2020, le constructeur, qui produit les Model S, Model X, Model 3 et Model Y, a livré au total 499.550 voitures, légèrement en dessous de son objectif de 500.000 unités. Dans le détail, le Model 3, sa voiture d’entrée de gamme, et le Model Y, le crossover, ont représenté près de 86% des livraisons, le solde se départageant entre la berline Model S et le SUV aux portières papillon Model X. 

Le groupe a produit 509.737 voitures en 2020, là aussi un record, l’objectif est désormais d’atteindre 20 millions de véhicules par an. La production à Shanghai du Model Y a démarré et les premières livraisons du crossover devraient bientôt commencer… Les promesses et les ambitions du constructeur et son énorme avance sur ses rivaux dans l’électrique ont alimenté une flambée boursière de l’action à Wall Street l’an dernier. Une ascension qui pourrait se poursuivre en 2021.

Lu chez Reuters

Tesla rate d’un cheveu son objectif de 500.000 ventes en 2020 | Reuters

Le constructeur américain de voitures électriques Tesla a annoncé samedi des ventes annuelles supérieures aux attentes de Wall Street mais légèrement inférieures à l’objectif de son fondateur et directeur général, Elon Musk. Ce dernier s’était fixé un objectif de 500.000 ventes.

Le groupe dit avoir livré 499.550 voitures en 2020, alors que les analystes financiers tablaient en moyenne sur un chiffre de 481.261 selon les données de Refinitiv. D’un point de vue boursier, l’année 2020 a été très réussie pour Tesla. 

Le cours de ses actions a été multiplié par près de neuf et sa capitalisation atteignait en clôture jeudi plus de 668 milliards de dollars (550 milliards d’euros). C’est plus de six fois celle du numéro un européen de l’automobile, l’allemand Volkswagen.

Avatar
Olivier Müllerhttps://www.tesla-mag.com
Journaliste à Tesla Mag et NextCar Magazine : développement du VE, marché, transition énergétique globale.

Comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

GUIDES

Tesla Model 3: TOP accessoires

Bienvenue sur la page de notre guide dédié aux accessoires indispensables pour votre Tesla Model 3 que nous avons confectionné pour spécialement pour vous....

Tesla Model S: TOP Accessoires

Bienvenue sur la page de notre guide dédié aux accessoires indispensables pour votre Tesla Model S que nous avons confectionné spécialement pour vous. Bien...

Saint Valentin 2021: Guide cadeaux pour elle et lui

Notre Guide a été rédigé par la rédaction de Tesla Magazine. Nous avons eu plaisir à intégrer des produits que nous aimerions bien recevoir...
Publicité