Batteries : Nissan jette l’éponge

Nissan jette l'éponge

Il y a ceux qui veulent maitriser leurs coûts et d'autres, leur technologie ou leur approvisionnement. En termes de batterie, nerf de la guerre du VE (Véhicule Electrique), les camps ne sont pas encore figés. Tesla appartient à la seconde catégorie. La firme d'Elon Musk internalise autant qu'elle le peut pour mieux maitriser ses approvisionnements ou, dit différemment, moins dépendre d'entreprises tierces. Revers de la médaille : ses investissements propres sont massifs et engagent la marque sur le long terme quant au type de batterie produit. Nissan appartient à la première catégorie. Le constructeur nippon a annoncé hier se séparer de son

VE : le Japon contre-attaque (bientôt)

Nul besoin de rappeler l’importance de l’Asie dans le commerce automobile mondial. Toyota est numéro 1 mondial (plus de 10 millions de véhicules / an), tandis que Nissan soutient Renault à la quatrième place. Hyundai-Kia occupe la 6ème place et Honda la 8ème. En typologie de véhicule, la Chine est – de loin – le premier fournisseur & acquéreur de VE (véhicules électriques). Aussi, quand Toyota et Mazda annoncent leur alliance, il y a de quoi faire trembler l’échiquier. Certes, elle n’est pas nouvelle : les deux constructeurs collaboraient déjà depuis 2015 sur divers sujets. Aujourd’hui, c’est un pacte capitalistique qui les

La voiture solaire redémarre

Qui se souvient de l’Immortus ? C’était il y a moins de trois ans et, pourtant, l’objet semble déjà relégué aux oubliettes. La promesse était pourtant belle : avec 7 mètres carrés de panneaux solaires étendus sur sa carrosserie, l’Immortus d’EVX aurait pu rouler tant qu’il y avait du soleil. Elle ne le fera probablement pas. Malgré les relances de Tesla Mag, l’équipe dirigeante a fait lettre morte de nos demandes de mises à jour du projet. Equipe qui, au passage, s’est quelque peu éparpillée dans la nature avant même que l’Immortus ne soit transformée en prototype. Défauts de jeunesse Avec le recul, bien des

Elon Musk : de Lotus à l’Atlantis ?

La Lotus Esprit amphibie de James Bond fête ses 40 ans ! Quel rapport avec Elon Musk ? Il y en a au moins deux. Le plus évident est que Lotus fut le tout premier partenaire technologique de Tesla, lorsque la compagnie, naissante, avait implanté au sein d’une Elise un moteur de sa conception. Il y en au 2500 exemplaires, pour l’essentiel entre 2008 et 2012. La dernière version affichait une autonomie de 540 km, ce qui préfigurait de manière intéressante la volonté de Tesla de produire des VE à grand rayon d’action. Autre lien, plus personnel : c’est Elon Musk en personne

Auchan, des hypers très branchés

Auchan VE

Ils sont partout, sous toutes les formes. Tout le monde y va, des grandes métropoles jusqu’aux villages les plus reculés. Ils sont ouverts plus de 300 jours par an, sont fréquentés des revenus les plus modestes jusqu’aux fameux CSP++. Qui ? Les supermarchés ! Avec 380 hyper et super, Auchan dispose d’un maillage territorial de premier plan. « Nous avons conclu un partenariat avec Nissan et Sodetrel fin 2013 », explique Yves Massart, Directeur Environnement, Auchan. « Nous fournissons l’emplacement, le groupe subventionne son installation, Nissan nous fournit la borne. Le déploiement se fait sur la base du volontariat, chaque magasin est libre mais la demande

Recharge communautaire : j’irai charger chez vous

Recharge domestique voiture électrique

On mutualise ses amis, ses réseaux, sa voiture (covoiturage) mais pas encore son électricité. Aujourd’hui, un propriétaire de VE se charge chez lui ou sur une borne publique. Et entre les deux ? Entre les deux, il y a l’électricité domestique : celle que l’on a chez soi et que l’on accepte d’ouvrir aux autres, pour un temps de charge, moyennant rémunération. Cette idée aussi simple qu’astucieuse emprunte son concept à Airbnb, où des particuliers louent en direct leur immobilier. Inspirations suédoises Airbnb, voilà qui a même directement inspiré l’une des premières initiatives de ce genre, baptisée Elbnb. Le préfixe « El » renvoie à l’électricité, le

Déploiement de points de charge : l’Europe perd patience

Europe

L’Europe tape du poing sur la table. La Commission a épinglé six pays pour ne pas respecter la nécessaire transposition en droit national des textes communautaires en matière de « carburants alternatifs ». En clair, l’Europe subventionne le déploiement de points de charge sur le réseau routier de ses Etats membre...mais demande a minima que ses directives soient transposées. Ainsi, la Commission a adressé à la Grèce, à l'Irlande, à Malte, à la Roumanie, à la Slovénie et au Royaume Uni un avis d’infraction. Motif : ils ne sont pas en mesure d’offrir une mobilité propre et compétitive à tous les Européens. Ces six États membres disposent