A Tesla la différence, à Lucid la performance ? C’est en tout cas ce que la seconde tente d’imposer. La semaine dernière, ses équipes ont procédé à de nouveaux tests de vitesse dans l’Ohio, sur un anneau de vitesse. Résultat : 235 mph, soit 378 km/h.

L’objet du délit, la Lucid Air Alpha Speed Car, aligne ainsi des performances hors norme. Ce sont celles d’une McLaren F1, longtemps détentrice des records de vitesse pour un véhicule de série, avant d’être (largement) détrônée par les missiles sol-sol de Bugatti, les Veyron puis Chiron qui ont gentiment relégué les McLaren au rang d’aimable auto-tamponneuse.

Les précédents tests de Lucid s’étaient conclus par une vitesse record de 350 km/h en avril dernier. La différence réside dans le limitateur de vitesse qui, entre temps, a été supprimé. Lucid n’omet pas de préciser que ces vitesses ne seront certainement pas celles des modèles de série. A quoi bon les atteindre ?

Lucid Speed Test

Une question d’image

La marque en tire plusieurs bénéfices. Le premier est l’image : Lucid n’a rien d’autre à vendre, pour le moment, qu’un concept et quelques images. Les plans initiaux évoquaient des premiers exemplaires au plus tôt pour 2019. La marque n’a toutefois rien laissé filtrer de son financement préalable, estimé à 700 millions de dollars avec une première tranche de 240 millions de dollars pour engager la production de la série inaugurale, la « Launch Edition » de 255 véhicules.

Trouver sa place

Le second bénéfice est de positionnement : Lucid veut trouver sa place entre Tesla pour l’approche électrique et Bugatti pour les performances, avec un premier modèle délivrant 1000 chevaux. Le ration autonomie / prix sera déterminant. A date, l’on évoque 60 000 dollars pour un VE haut de gamme doté de 380 km d’autonomie. Ce serait bien plus onéreux qu’une Model 3 de Tesla, proposée pour 35 000 dollars avec seulement 35 km d’autonomie en moins.

On apprend tous les jours

Le dernier bénéfice est technologique. En procédant à des tests à une telle vitesse, Lucid apprend beaucoup de ses propres équipements. Les mesures à plus de 370 km/h en disent long sur la résistance des pneus. Les ingénieurs de Lucid ont pu également noter que les suspensions ne descendaient pas assez rapidement lors de l’accélération. La température moteur constatée s’est également avérée supérieure à celle qui avait été simulée par ordinateur, conduisant probablement à revoir l’efficience du refroidissement.

Rejoignez les 15000 inscrits
Recevez des invitations, news et bons plans

Envoyer 
Transmission 100% sécurisée

Vous aimerez aussi

Laisser un commentaire

*